Accueil / Actualités / eCommerce / Rapidle prend le click & collect en bouche

eCommerce

Rapidle prend le click & collect en bouche

16.02.2017 • 09h30
|
A_1

Rapidle se fait une place sur le marché du click & collect. Avec son application, la start-up française créée en 2015 permet aux clients de commander dans un commerce de proximité puis de récupérer son produit sans passer par la file d’attente. Mieux, elle vient d’intégrer une fonctionnalité anti-gaspillage qui donne la possibilité au commerçant de mieux gérer ses stocks.

Et si faire la queue dans les points de vente appartenait déjà au passé ? À l’heure du tout-immédiat, Rapidle, start-up française fondée en 2015 par Steeve Broutin et Yann Browaeysles propose au consommateur de payer ses produits sur son application mobile et venir les récupérer en magasin, sans devoir se coltiner la file d’attente. Certes, la jeune pousse n’invente rien. Cette solution existe déjà et porte un nom : le click & collect. La première enseigne à avoir ouvert la voie est Darty. En 2008, l’enseigne du « contrat de confiance » proposait à ses clients de commander sur son site et de retirer son achat deux heures après dans le magasin de son choix (en une heure désormais).

 

Fidéliser sa clientèle

Rapidle ne cherche pas à marcher sur les plates-bandes de Darty. Car c’est du côté des commerces de bouche indépendants que la start-up s’oriente. Via l’appli de la start-up, le consommateur commande par exemple son repas du midi dans une boulangerie partenaire, saisit l’heure de retrait et paie en ligne. La commande est alors adressée au commerçant sur une tablette fournie par la PME. Reste au client à passer à se frayer un passage jusqu’à la caisse pour récupérer son déjeuner.

 

Au final, tout le monde y gagne. Le client bien sûr, qui capitalise du temps sur sa pause déjeuner. Puis, le commerçant, qui fidélise sa clientèle. Parce que s’il est une contrainte que les clients ne supportent plus dans les points de vente, c’est bien celle de faire la queue aux caisses. Selon une étude Critizr remontant à novembre 2016, 30 % des Français renoncent à finaliser leurs achats en caisse en raison d'une file d’attente et de la perte de temps associée.

 

Une levée de fonds de 300 000 euros

Face à cette réalité, les commerçants indépendants sont de plus en plus nombreux à opter pour une stratégie Web-to-Store. En un peu plus d’un an, Rapidle a converti une centaine de commerces de bouches. Elle est aussi parvenue à lever 300 000 euros au mois de décembre dernier. Deux mois après, Rapidle pousse un peu plus loin le concept de sa solution. Sur son application, la PME propose désormais une mise à jour qui vise à lutter contre le gaspillage alimentaire. Le tout compacté dans nouvelle fonctionnalité qui permet aux commerçants de gérer les stocks, de générer des promotions et d’en avertir ses clients. « L'avantage est qu'un produit “juste à temps“ peut bénéficier d'une promotion en direct pour trouver un acquéreur plutôt que de trouver le chemin du gaspillage alimentaire et énergétique », assure-t-on chez Rapidle.

La jeune pousse ne compte pas s’arrêter là pour autant. Elle pense aussi à faire des suggestions de produits en fonction du profil du consommateur. On sait donc sur quoi planche actuellement la start-up : la collecte et l’analyse de données.

BUZZ LOG
“L’internet physique appliqué à la logistique passe notamment par une digitalisation des process et des interfaces numériques homogènes.”
— Stephane Cren, responsable innovation chez GS1 France
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine