Accueil / Actualités / Transversal / Chronotruck numérise le fret routier

Transversal

Chronotruck numérise le fret routier

16.03.2017 • 08h15
|
A_1

Chronotruck, société française qui veut en finir avec les poids lourds qui roulent à vide sur les routes d’Europe, vient d’effectuer une levée de fonds de 3,5 millions d’euros. Un moyen pour la start-up française d’accélérer le passage au numérique des transporteurs et des expéditeurs.

Dans le secteur du fret routier, un sujet commence à taquiner sérieusement les transporteurs : l’optimisation du remplissage des camions. Ou plutôt comment faire en sorte que les poids lourds ne roulent pas à vide une fois la livraison effectuée. Face à ce casse-tête, quelques sociétés se sont mises au travail. C’est le cas de l’Américain Uber qui, au mois de janvier dernier, lançait Uber Freight. Mais c’est aussi le cas du Français Chronotruck. Lancée fin 2015, cette start-up fait le pari de la plateformisation des transports de marchandises. Autrement dit, elle met en relation le transporteur et l’expéditeur via une interface web et sans autre intermédiaire. Ici, via une appli ou sur la toile, la solution géolocalise en temps réel les camions disponibles et propose aux entreprises proches de les charger pour expédier leurs marchandises. 

 

Un premier tour de table

Sur le papier, le système a tout pour convaincre. Sauf que la société s’embarque vers un marché qui peine encore à se numériser. Mais du côté de chez Chronotruck, on y croit : la société vient d’effectuer son premier tour de table pour accélérer le passage au numérique des transporteurs et des expéditeurs. Cette somme, qui s’élève à 3,5 millions d’euros, a été réunie par Seventure Partners (à hauteur de deux millions d’euros), Bpifrance (500 000 euros, sous la forme d’un prêt d’amorçage investissement) et un autre fonds. « Nous levons ces fonds pour accélérer notre développement commercial : doubler notre nombre de transporteurs sur le territoire national et surtout atteindre plusieurs milliers d’entreprises expéditrices d’ici à douze mois », justifie Rodolphe Allard, cofondateur de Chronotruck.

 

70 % d'économies

Si Chronotruck passe la seconde avec cette levée de fonds, c’est parce qu’elle sait le poids que représente le secteur du fret routier. Un marché qui représente plus de 44 milliards d’euros en France et regroupe 420 000 personnes, selon la Fédération Nationale des Transports Routiers. Et qui ne serait pas contre quelques aménagements en matière de logistique et de dépenses. Selon la start-up, les expéditeurs peuvent réaliser jusqu’à 70 % d’économies par rapport à un transport classique. Un chiffre qui, à son écoute, sonne doux aux oreilles des transporteurs puisqu’ils sont déjà 1 400 à s’être inscrits sur la plateforme et la société rassemble 500 sociétés expéditrices actives dans l’Hexagone.

BUZZ LOG
“La livraison hors domicile est devenue pour la très grande majorité de nos clients le mode principal, ce qui n’était pas du tout le cas il y a cinq ans.”
— Jean-Sébastien Leridon, directeur général de Relais Colis
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine