Accueil / Actualités / Mobilités / La base intelligente logistique, une nouvelle façon de livrer les centres-villes

Mobilités

La base intelligente logistique, une nouvelle façon de livrer les centres-villes

07.08.2017 • 09h30
|
A_1

Face au défi que représente aujourd'hui la livraison du dernier kilomètre en centre-ville, le carrossier Libner et le prestataire logistique Dachser présentent le BIL : base intelligente de logistique. Frédéric Jurado, directeur network Dachser France et Franck Potron, directeur commercial de Libner, évoquent ce nouveau mode de livraison.

Comment est né le concept de BIL ? 

Frédéric Jurado : De plus en plus de villes, petites ou moyennes, sont concernées par la mise en place de restrictions de circulation pour l'accès au centre-ville. Notre volonté était de répondre partout à ces nouvelles contraintes. Avec la société Libner, nous avons commencé à aborder le projet de la solution BIL (base intelligente de logistique) à la fin de l'année dernière et l'expérimentation du véhicule en situation réelle a débuté le 18 avril dernier à Paris, boulevard Edgar Quinet, où une zone de stationnement nous a été attribuée par la Mairie de Paris.

Franck Potron : L'idée est d'amener la marchandise au plus près possible des centres-villes jusqu'aux zones inaccessibles par camion, grâce à un véhicule routier porteur auquel nous avons couplé un véhicule électrique d'1,25 m de large qui va amener la marchandise (jusqu'à 600 kg) dans les zones piétonnes au pas de porte des magasins. Y est également associé un chariot élévateur gerbeur électrique lui permettant de décharger la palette ou la box contenant des colis et de l'amener (ou les amener) à l'intérieur du magasin. Cette solution vient répondre aux problématiques d'encombrement des villes ainsi qu'aux émissions de CO2 et participe à la réduction des nuisances sonores.

 

Quelles sont les livraisons concernées ?

Frédéric Jurado : Cela concerne des livraisons traditionnelles de colis et de palettes aux magasins. Le véhicule charge à notre agence de Pantin (93) avant d'aller stationner sur le boulevard Edgard Quinet d'où il va ensuite aller effectuer ses livraisons dans le 14e arrondissement. Dans la journée, il est possible d'effectuer entre douze et quinze livraisons.

Franck Potron : À l'heure actuelle nous avons en exploitation une carrosserie de fourgon sec pour le transport de produits non périssables, mais nous pouvons adapter le même équipement sur un véhicule isotherme dédié au transport de denrées périssables ou encore au transport de poissons avec une ouverture latérale. Le concept BIL n'est pas uniquement propre à un fourgon de messagerie, il peut s'adapter sur une multitude de carrosserie, de typologie de véhicules porteurs, de marques et de tonnages différents.

 

Quelles sont les prochaines étapes ?

Franck Potron : Le but est de continuer cette phase d'expérimentation sur quelques mois avec Dachser, puis dans d'autres lieux à Paris, ainsi que dans d'autres villes en France et à l'étranger, que nous ne pouvons pas encore officialiser.

BUZZ LOG
“Les solutions informatisées sont sécurisées, standardisées, sous protocole et donc pas totalement dans l’esprit des solutions digitales.”
— Philippe-Pierre Dornier, président de Datapp
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine