Accueil / Actualités / Innovation / Avec Navisphere Vision, C.H. Robinson veut révolutionner la gestion supply chain

Innovation

Avec Navisphere Vision, C.H. Robinson veut révolutionner la gestion supply chain

27.09.2017 • 20h48
|
A_1

C.H. Robinson

Avec sa nouvelle solution Navisphere Vision, le 3PL canadien C.H. Robinson propose une plateforme unique pour la visualisation et la gestion logistique à l'échelle internationale, qui a déjà convaincu des géants comme Microsoft.

Lancée officiellement le 12 septembre 2017, la solution de C.H. Robinson, pensée en SaaS (Software as a service), fournit une visibilité globale sur l'ensemble de la supply chain, que ce soit au niveau des unités de gestion des stocks que sur les évènements qui peuvent en parasiter le transit (intempéries, trafic...) afin de mieux anticiper les fluctuations à l'expédition. Les entreprises peuvent ainsi obtenir une vision unifiée de leurs stocks à l'international afin de prendre en charge les besoins en fonds de roulement et la gestion du cycle d'exploitation dans toutes les régions du monde. « Navisphere Vision utilise la technologie API pour rassembler toutes les autres sources de chaîne logistique et d'information à un seul et même endroit, ce qui donne à nos clients la solution en temps réel la plus simplifiée qui soit. Et cela apporte un nouveau niveau de machine learning et de data science », explique Chad Lindbloom, directeur de l'information chez C.H. Robinson.

 

Testant la solution depuis sa version alpha en 2016, Microsoft a aujourd'hui déployé Navisphere Vision pour la gestion de sa supply chain. « Navisphere Vision nous aide à prendre des décisions plus précises en temps réel, afin d'assurer la prévisibilité sur l'ensemble de notre chaîne logistique et accroître la collaboration de manière à assurer une livraison ponctuelle de nos produits aux clients », a déclaré Alaina Hawkins, directrice principale de la logistique mondiale chez Microsoft.

 

BUZZ LOG
“Nombre d’études mettent en avant le fait que parmi les enfants qui naissent à l’heure actuelle, 75 % d’entre eux feront un métier qui n’existe pas aujourd’hui. Il y a donc un champ à inventer en supply chain.”
— Stéphanie Nadjarian, Senior Partner du cabinet de conseil Kea & Partners
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine