Accueil / Actualités / Transversal / Bpifrance Le Lab met les dirigeants de PME face au Digital

Transversal

Bpifrance Le Lab met les dirigeants de PME face au Digital

11.10.2017 • 21h01
|
A_1

Bpifrance Le Lab, laboratoire et agitateur d’idées pour Bpifrance et les dirigeants de PME vient de dévoiler une enquête pour analyser la façon dont les dirigeants de PME et ETI font face au digital.

Premier enseignement de l’étude réalisée par le Lab de l’organisme français de financement et de développement des entreprises : « la transformation digitale n’est pas une priorité des dirigeants de PME et ETI : 87 % d’entre eux n’en font pas une priorité stratégique pour leur entreprise. ». Mais pour aller plus loin que de simples chiffres, Bpifrance Le Lab s’est appuyé sur les réponses des dirigeants de PME interrogés pour construire trois profils de « maturité digitale ». Pour chacun de ces profils, il a défini des chantiers prioritaires et des moyens de faire évoluer les réflexions pour accompagner la transformation.

 

Des sceptiques aux conquérants

Premier profil, les « sceptiques » soit 38 % des répondants. Comme leur nom l’indique, ce sont ceux qui « ne croient pas à la révolution digitale ou demandent encore à en être convaincus ». 21 % avancent un manque d’intérêt sur le sujet tandis que 60 % ne font aucune veille technologique ou concurrentielle. Les chantiers prioritaires définis par Bpifrance Le Lab pour ce profil plus réfractaire sont la nécessité de saisir les ressorts de la transformation digitale en se rapprochant de dirigeants plus expérimentés tout en se forgeant une vision à 3-5 ans sur le sujet.

 

Viennent ensuite 52 % des répondants : les « apprentis ». Eux ont saisi l’importance de la transformation digitale et démarré quelques actions sur le sujet. Ils doivent désormais, selon l’enquête, « structurer leur projet ». Parmi eux, 71 % ont construit une vision de la transformation digitale de leur entreprise mais 66 % n’ont pas encore de feuille de route clairement définie sur le sujet. Leurs chantiers prioritaires sont donc la connaissance client et le besoin de nouer des partenariats créateurs de valeurs, le tout en s’appuyant sur deux leviers : aller au-delà du manque de moyens financiers et humains tout en travaillant sur la transversalité de leur organisation.

 

Enfin, les derniers 10 % sont les « conquérants ». Au cœur de la transformation digitale de leur entreprise, 85 % d’entre eux valorisent leurs données dans un but de personnalisation mais 33% rencontrent néanmoins de forte résistance à la transformation en interne.

 

Ce qu'il faut en retenir...

D’une façon générale, Bpifrance Le Lab insiste sur trois points majeurs :

• La transformation digitale n’est pas une priorité des dirigeants de PME et ETI,
• La transformation digitale n’est pas une simple digitalisation des outils et des process,
• L’implication du dirigeant est essentielle à la réussite du projet de transformation.

 

Retrouvez l'intégralité de l'enquête ici.

 

BUZZ LOG
“Les solutions informatisées sont sécurisées, standardisées, sous protocole et donc pas totalement dans l’esprit des solutions digitales.”
— Philippe-Pierre Dornier, président de Datapp
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine