Accueil / Actualités / Prestataires / Manuloc lève des fonds pour doper sa croissance tous azimuts

Prestataires

Manuloc lève des fonds pour doper sa croissance tous azimuts

22.11.2017 • 17h44
|
A_1

Augmentation du capital, nouvelles capacités d’investissement… Manuloc, numéro un des sociétés de service de manutention en France, se donne les moyens pour accompagner sa croissance sur de nouveaux marchés, en France et à l’international.

Avec 1200 collaborateurs, un parc de 28 000 chariots et un chiffe d’affaires de 300 millions d’euros en 2016, Manuloc, numéro un des sociétés de service de manutention en France, voit l’avenir en grand. Le groupe vient de procéder à une augmentation de son capital avec une prise de participation de 85 millions d’euros de la part du CM-CIC Investissement (actionnaire historique du groupe) et de se doter de nouvelles capacités d’investissement à hauteur de 200 millions d’euros.

 

Nucléaire, aéronautique et aéroportuaire

Ces levées de fond visent à accompagner la société dans ses ambitions de croissance tous azimuts. Le groupe Manuloc cherche à la fois à renforcer ses positions dans le secteur du nucléaire, où il est déjà présent dans la plupart des centrales EDF hexagonales, et à se diversifier dans l’aéronautique et l’aéroportuaire. Dans ce dernier domaine, il vient de signer un premier contrat de 10 millions d’euros avec le Groupe 3 S, specialisé dans les services aéroportuaires, notamment sur l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle.

 

Croissance externe et international 

Pour atteindre ses ambitions, le groupe poursuivra sa stratégie d’acquisitions qui s’est traduite au cours des 12 derniers mois par le rachat de trois sociétés, la luxembourgeoise Stoll Hydraulics spécialisée dans la location d’engins de chantiers, la francilienne MBM Services, spécialiste de la vente, de l’entretien et de la location de matériels de manutention et la montpelliéraine Gliozzo Manutention.

Enfin, Manuloc appuiera son développement sur l’international, où il travaille déjà pour de des clients industriels, comme Dacia, filiale de Renault, en Roumanie et le producteur d’aluminium Constellium en Suisse. « Nous sommes aujourd’hui prêts à entamer une nouvelle étape de notre développement », a déclaré Johann Peyroulet, directeur général de Manuloc, dans un communiqué diffusé par le groupe ce 22 novembre.

BUZZ LOG
“Un alignement de comportements entre les boutiques physiques et le e-commerce est essentiel”
— Jean-Paul Crenn, fondateur de Vuca Strategy
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine