Accueil / Actualités / Éditeurs / Zetes poursuit la migration de ses filiales vers le logiciel d’optimisation supply chain de Kimoce

Éditeurs

Zetes poursuit la migration de ses filiales vers le logiciel d’optimisation supply chain de Kimoce

01.02.2018 • 08h55
|
A_1

Après avoir équipé, l'année dernière, dix de ses filiales du logiciel Kimoce version Schoelcher, Zetes prévoit de déployer cette solution logicielle de dernière génération à 9 nouveaux pays, dont la France, en 2018.

Zetes, spécialiste belge de l’identification des données, poursuit la migration de ses filiales vers la solution Kimoce version Schoelcher, un logiciel de dernière génération qui permet de fluidifier les échanges et d’optimiser les process supply chain de bout en bout, des achats au SAV, en passant par la logistique.

 

Entre février et novembre 2018, la version Schoelcher de Kimoce sera déployée dans 9 nouveaux pays (France, Belgique, Angleterre, Allemagne, Espagne, Suisse, Autriche, Irlande et Danemark). Depuis janvier 2017, 10 filiales travaillent déjà avec cet outil pour optimiser leurs process d’achats, de logistique et de SAV.

 

La version Schoelcher permet de centraliser l’ensemble des données, de fluidifier les échanges dans l’écosystème et de contribuer au développement serviciel de l’entreprise. A partir d’un écran unique, les utilisateurs peuvent, par exemple, gérer de manière plus efficiente les contrats en calculant précisément les marges de l’offre proposée. A partir de la version Schoelcher interfacée à l’outil Sage et au portail spécifique online SAV, ils peuvent également optimiser et sécuriser des process logistiques complexes. « L’optimisation des process couplée à la réalisation de reporting plus normés et percutants nous permet de gagner en efficacité, en contrôle et donc en argent, à toutes les étapes de nos prestations », résume Nicolas Varotto, information system project manager de Zetes.

BUZZ LOG
“Il faut que les consommateurs militent pour une logistique plus propre et plus responsable. Nous devons les sensibiliser à des pratiques vertueuses et au fait d’accepter un surcoût, modeste mais existant, pour les mettre en place.”
— Jean-Bernard Bros, adjoint à la maire de Paris et chargé des sociétés d’économie mixte et sociétés publiques locales.
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine