Accueil / Actualités / Entrepôts / Jungheinrich se positionne comme un acteur global de l’intralogistique

Entrepôts

Jungheinrich se positionne comme un acteur global de l’intralogistique

23.03.2018 • 09h20
|
A_1

Voxlog | Hervé Reby, directeur marketing de Jungheinrich France

Tout en affichant ses nouveautés (le premier chariot à mât rétractable au monde équipé d’une batterie lithium-ion et son miniload développé en interne), le constructeur allemand insiste sur sa volonté d’être un interlocuteur unique pour ses clients.

En avant pour le lithium-ion. Sur le salon SITL 2018, Jungheinrich a présenté le modèle ETV 216i, le premier chariot à mât rétractable du monde à être équipé d’une batterie lithium-ion en série. « Notre modèle d’affaires est fondé sur le lithium-ion pour longtemps et sur tous nos marchés », indique Hervé Reby, directeur marketing de Jungheinrich France, qui compte bien monter en puissance. Totalement fabriquées par le constructeur allemand dans son usine de Norderstedt, ces batteries ont une durée de vie trois à quatre fois plus longue que les batteries traditionnelles. Elles sont plus sécurisées et le constructeur propose une garantie de cinq ans allant jusqu’à 10 000 cycles.

 

Pour favoriser l’essor des chariots au lithium-ion, dont le parc « totalise déjà des milliers d’unités en France », selon Hervé Reby, le constructeur propose des locations entre 48 et 72 mois. « Notre objectif est de multiplier par trois nos ventes chaque année », indique le responsable qui annonce des actions commerciales importantes dans les prochains mois.

 

Un premier miniload

En automatisation, Jungheinrich propose son premier miniload développé en interne. Disponible d’ici la fin de l’année, « le STC 2B1A s’adapte selon les entrepôts et les besoins des clients et peut stocker et traiter des produits jusqu’à 25 mètres de hauteur », souligne Hervé Reby. L’énergie du freinage est réutilisée pour s’autoalimenter, ce qui permet de réduire d’un quart sa consommation électrique. Par ailleurs, les cotes d’approche très réduites autorisent plus de capacité de stockage dans les mêmes volumes.

 

La sortie du miniload répond à la montée en puissance de la mécanisation et de l’automatisation des entrepôts. Jungheinrich souhaite dépasser le seul métier de fabricant de solutions de manutention manuelles, semi-automatiques et automatiques. « Des clients viennent nous voir avant même de construire leur bâtiment pour nous interroger, ajoute Hervé Reby. Le fait de disposer de nombreux produits et solutions logistiques pour les entrepôts en interne nous favorise ». Le fabricant de chariots élévateurs réalise 500 millions d’euros dans les systèmes logistiques sur près de 4 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Et sa filiale française se porte bien puisqu’elle compte 1 150 collaborateurs et entend en recruter 130 de plus cette année.

OFFRES D'EMPLOI
GT LOGISTICS / Toute la France
SAVOYE / 21 - Côte d'Or
SDZ PROCESSREA / 92 - Hauts de Seine
SDZ PROCESSREA / 92 - Hauts de Seine
BUZZ LOG
“La logistique doit absolument se rendre plus visible pour être plus performante. Plus il y aura de cerveaux qui se pencheront sur ses problématiques, plus grandes seront les chances de réinventer le système de façon disruptive.”
— Marie-Xavière Wauquiez, responsable de l’incubateur Rolling Lab
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine