Accueil / Actualités / Chargeurs / L’entrepôt automatisé LUG des Mousquetaires atteindra bientôt sa vitesse de croisière

Chargeurs

L’entrepôt automatisé LUG des Mousquetaires atteindra bientôt sa vitesse de croisière

02.04.2018 • 10h00
|
A_1

groupement des Mousquetaires

La plateforme d’AgroMousquetaires assure depuis trois ans la préparation des commandes des produits frais de six unités de production dans le grand Ouest. Totalement automatisée, ce GIE monte en puissance et devrait préparer 130 000 colis par jour d’ici l’été. Rencontre avec son directeur.

Opérationnelle depuis en juin 2015, LUG devrait être inaugurée l’automne prochain. S’il s’est écoulé trois ans entre les deux dates, c’est que cette entité automatisée est un processus complexe en déploiement. Située à Grand-Fougeray, non loin de Rennes (35), cet entrepôt de 11 500 m² « a été pensé par le groupement des Mousquetaires dès 2011 avec l’objectif de regrouper tous les modes de préparations automatiques en un seul lieu, ce qui est unique au monde, explique Bruno Galenski, le directeur du site. Après l’installation des différents robots, nous avons fait de nombreux tests pour mettre au point les meilleurs processus et nous arrivons bientôt à vitesse de croisière ». Ce projet devrait permettre de traiter plus de 30 millions de colis par an soit entre 90 000 et 130 000 par jour avec 90 camions entrées-sorties quotidiens. 

La plateforme déportée assure la préparation des commandes des produits frais des six unités de production des Mousquetaires à l’origine de la création de ce groupement d’intérêt économique pour la Filière Porc (SCO-Monique Ranou, Salaisons Celtiques et Salaisons du Guéméné et pour la Filière Traiteur (Capitaine Cook, Moulin de la Marche et Keranna Production).

 

27 millions d'euros d'investissement

La construction du site, l’installation Mécatronic et la mise en place du WMS conçue par la société Ulma Handling Systems, ont nécessité un investissement global de 27 millions d’euros de la part d’AgroMousquetaires (1,3 million d’euros de foncier, 13,7 millions d’euros pour le bâtiment et 12 millions d’euros pour Ulma). Dotée d’un processus de préparations de commandes totalement automatisé, la plateforme comprend quatre robots couches, quatre transstockeurs FSS (robots d’entreposage de colis-plateaux) et deux robots anthropomorphes pour la gestion automatisée des colis individuels. L’entité propose quatre modes de préparation : par palettes entières, robot couches, robot de préparations de plateaux (palettes hétérogènes) et par ramasse pour les colis non mécanisables.

 

Fiabilité, productivité et ergonomie

« La plateforme comporte également un système de stockage automatique capable de prendre en charge jusqu’à 10 000 palettes marchandise et palettes support », ajoute Bruno Galenski. Celui-ci est composé de six transstockeurs unit load et d’un système de transfert automatiques comprenant 10 STVs (Sorting Transfer Vehicle) et un système de contrôle à 100 % de la conformité des commandes grâce au scannage automatique (Visiflex). LUG livre à 90% les magasins du groupe des Mousquetaires (Intermarché et Netto) et d’autres magasins hors groupe en complément. « Notre objectif est d’optimiser la fiabilité de la préparation de commandes ainsi que d’augmenter la productivité tout en améliorant les conditions de travail et l’ergonomie de nos opérateurs », poursuit le directeur arrivé voici un an et qui supervise le travail de 80 salariés sur le site.

BUZZ LOG
“Avec la logistique urbaine, les marges sont peu élevées et le moindre obstacle peut stopper net certains projets. Il faut absolument mettre en place les bonnes conditions pour rendre l’innovation rentable et attractive.”
— Élise Baktin, chargée de programmes d’expérimentations à l'Urban Lab de Paris & Co.
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine