Accueil / Décryptage / eCommerce / E-Commerce, le nouvel architecte de la ville ?

eCommerce

E-Commerce, le nouvel architecte de la ville ?

23.10.2017 • 11h08
|
par Charlotte COUSIN
D_2

2. Autour de l'entrepôt

Agir sur les flux amène à reconsidérer le stockage. Pour le rapprocher du coeur des villes, trouver des lieux d'entreposage s'impose. Face au manque de foncier, des solutions s'expérimentent.

La voirie partagée

Le concept de « voirie réinventée » fait partie des « Trois scénarios pour repenser la logistique urbaine » publié en 2016 via un ouvrage de La Fabrique de la Cité, accompagné d'une trentaine d’experts et professionnels de la ville, de la logistique, des usages ou du numérique. L'idée : « En zone urbaine, en fonction des heures de la journée, de l'intensité du trafic ou lors d'événements spécifiques, la voirie s'adapte de manière dynamique via un mécanisme d'affichage photovoltaïque par exemple, permettant l'allumage, l'extinction, l'agrandissement ou le rétrécissement des marquages au sol. Circulation, stationnements, livraisons, opérations de roulage : les espaces mis à disposition sur la voirie sont totalement mixtes pour accueillir différents types de flux, quelle que soit leur fonction […] Ce concept de voirie réinventée invite également à appréhender la voirie dans ses trois dimensions. En zone péri-urbaine, des infrastructures légères sont ainsi aménagées sur les côtés, au-dessous ou au-dessus des voies d’autoroutes, via la construction de tunnels ou viaducs par exemple, permettant le passage de drones roulants autonomes, avec à leur bord, de petits colis de moins de 80 cm. »

Depuis un an, la ville d'Hambourg, en Allemagne, a aménagé en partenariat avec UPS des centres de distribution miniaturisés aux quatre coins de la cité historique pour desservir les habitants sur le dernier kilomètre. 300 à 400 colis sont déposés dans les conteneurs au petit matin avant d'être acheminés à pied ou à vélo dans un rayon de 2 à 2,5 km. Selon Frithjof Büttner, directeur du programme Business improvement district auprès de l’agence d’urbanisme et de développement urbain d’Hambourg, il suffirait d’un conteneur par quartier pour assurer durablement les livraisons sur le dernier kilomètre. L'idée de conteneur mobile fait également partie des options proposées par le document « Trois scénarios pour repenser la logistique urbaine » élaboré par La Fabrique de la Cité.

 

« L’arrivée de ce nouveau type de conteneurs doit déboucher sur une redéfinition de l’utilisation des espaces urbains afin d’accueillir ces stocks. Cela implique par exemple une réorganisation du stationnement en voirie de manière dynamique, du moins partiellement, ou encore la reconversion d’espaces morts (sous les ponts, espaces vacants…) », détaille-t-il. Un concept lorgné par Colis Privé. « Nous avons reçu dernièrement une start-up qui nous a proposé un projet de conteneur mobile. C'est aussi une manière de partager l'espace urbain et de réaménager la ville et avec des structures plus légères et plus flexibles pouvant être conservées uniquement lorsqu'on en a besoin. En évitant de penser à un zonage très monotâche mais plutôt en essayant de réfléchir à une mixité, on arrivera à faire coexister toutes les activités dont l'e-commerce », estime Raphaëlle Ducret, responsable recherche et innovation de Colis Privé.

 

À la demande

Disposer d'un stock au plus près de sa clientèle : un enjeu auquel souhaite également répondre LOG-U, un site proposant un concept « d'entreposage à la demande » qui doit être lancé en septembre avec un pilote en région parisienne et lyonnaise. L'idée ? « Servir d'entrepôts pour proposer un stockage de proximité (associé à un service de livraison “same day”). Nous collaborons à ce stade avec une importante foncière immobilière commerciale qui met à disposition des surfaces disponibles pour stocker et délivrer le jour même des livraisons dans des grosses agglomérations avec un modèle économique fondé sur le partage des revenus générés », détaille Mohamed Mebarek, entrepreneur et futur directeur général de LOG-U. La start-up a actuellement signé un pilote dans la vente événementielle et l'équipement en général auprès de trois e-commerçants BtoC. « La volumétrie des flux e-commerce, l'exigence des consommateurs et la difficulté pour les gros opérateurs logistiques de proposer des solutions de proximité rentables pour le commerçant alors qu'ils sont déjà établis dans des zones extérieures au noyau de ville poussent à proposer ce type de solutions », estime-t-il. Les livraisons depuis les hubs urbains de la société (parkings, garages désaffectés…), se feront via des utilitaires électriques et hydrogènes ainsi que des vélos-cargo.

BUZZ LOG
“L’impression 3D amorce une nouvelle révolution industrielle qui impacte directement les process, la supply chain et les mentalités.”
— Vincent Rey, consultant chef de projet impression 3D chez Scalian
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine