Accueil / Expertises / Etude Cushman&Wakefield : l’espace logistique urbain en réponse aux livraisons en ligne

EXPERTISES

Etude Cushman&Wakefield : l’espace logistique urbain en réponse aux livraisons en ligne

28.11.2017 • 10h40
A_1

Cushman & Wakefield

Les prévisions de Cushman & Wakefield sur le « Modèle d’espace urbain » anticipent une hausse de 69 % du volume des colis en Europe d’ici 2021.

Une augmentation considérable des besoins en immobilier logistique urbain est attendue dans les principaux centres européens au cours des prochaines années, afin de répondre à la croissance exponentielle du e-commerce et à la logistique du « dernier kilomètre », selon l’étude de Cushman & Wakefield « Urban Logistics ».

 

Ce rapport s’appuie sur le « Modèle d’espace urbain » de Cushman & Wakefield, développé en partenariat avec P3 Logistic Parks, afin de quantifier la totalité des demandes en immobilier logistique urbain sur les principaux marchés du e-commerce en Europe, et basé sur les volumes actuels et futurs de ventes en ligne.

 

Ce nouveau secteur immobilier, auquel le rapport doit son nom, répond à la croissance rapide des livraisons de colis. Le « Modèle d’espace urbain » prévoit une augmentation de 69 % des volumes de livraisons dans toute l’Europe d’ici 2021, avec des variations en termes de besoin selon les marchés. Sa méthodologie comprend un certain nombre de contributions et d’hypothèses basées sur les pratiques de logistique urbaine en vigueur, et les données transactionnelles en ligne actuelles.

 

Besoin en espace logistique urbain sur quelques marchés européens

En termes de population et de puissance d’achat, Londres est le marché du e-commerce le plus important et le plus mature en Europe, avec une demande en espace logistique urbain évalué aujourd’hui à 870 000 m² et qui devrait dépasser 1,2 million de m² en 2021, soit une hausse de 42 %.

 

Après le Royaume-Uni, l’Allemagne est le prochain marché clé du e-commerce en Europe, en en raison de la présence d’un certain nombre de grandes villes d’une part, mais également de son avance sur le marché du shopping en ligne par rapport au reste du continent, d’autre part. La demande d’espace sur les marchés allemands devrait s’accroître de 77 %, sachant toutefois que le besoin sur son plus grand marché (Berlin, avec 370 000 m² prévus), restera inférieur d’un tiers à celui de Londres en 2021.

 

Les marchés du e-commerce moins matures sur le continent devraient bénéficier d’une forte augmentation des ventes en ligne, ce qui devrait stimuler davantage la demande en espace d’ici 2021. L’Espagne enregistrerait la plus forte croissance avec Madrid et Barcelone qui progresseraient de 102 % avec 360 000 m² à Madrid, et 167 000 m² à Barcelone. La demande en immobilier logistique urbain à Varsovie - un marché relativement réduit qui dépasse les estimations de croissance des volumes de e-commerce depuis quelques années - devrait se développer de 90 %, soit une progression de 43 000 m² pour s’établir à 82 000 m² d’ici 2021.

 

L’étude souligne également le coût élevé des livraisons urbaines qui représentent jusqu’à 50 % des coûts totaux de la chaîne logistique en Europe, soit un montant de 70 milliards  d'euros qui devrait augmenter de 7 à 10 % au cours des cinq prochaines années. Actuellement, les solutions immobilières existent en banlieue, les grandes villes n’étant pas accessibles en raison d’usages fonciers concurrents à forte valeur ajoutée, et de l’opposition à la logistique manifestée par les pouvoirs municipaux.

 

L'intégralité de l'étude (en anglais) est disponible sur le site de Cushman & Wakefield.

 

BUZZ LOG
“Nombre d’études mettent en avant le fait que parmi les enfants qui naissent à l’heure actuelle, 75 % d’entre eux feront un métier qui n’existe pas aujourd’hui. Il y a donc un champ à inventer en supply chain.”
— Stéphanie Nadjarian, Senior Partner du cabinet de conseil Kea & Partners
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine