Accueil / Expertises / Concepts stores innovants, blockchain et transformation de la supply chain rythmeront la distribution en 2018

EXPERTISES

Concepts stores innovants, blockchain et transformation de la supply chain rythmeront la distribution en 2018

03.04.2018 • 10h50
A_1

IFS France | Amor Bekrar, président d'IFS France

Le numérique est partout dans le commerce aujourd’hui. La menace d'entreprises e-commerces plus agiles pousse les acteurs traditionnels à proposer de nouvelles approches innovantes. Au cours de cette nouvelle année, nous verrons l’apparition de concepts innovants de boutiques ludiques ou « sans fin ». Le blockchain fera aussi partie des priorités des distributeurs pour améliorer leur durabilité. Une tribune signée par Amor Bekrar, président d'IFS France, éditeur de solutions de gestion d'entreprise.

Deux détaillants sur trois lanceront des nouvelles initiatives d’engagement en magasin

Dans le milieu de la vente au détail, centré sur le produit et le consommateur, le magasin physique est un atout majeur. C’est, d’ailleurs l’une des principales raisons pour laquelle Amazon a racheté Whole Foods pour 13,7 milliards de dollars. L’enjeu pour ces commerçants consiste à harmoniser les aspects numériques et physiques de leurs activités afin de créer une expérience client unique en magasin. Apple en est un parfait exemple. Avec son approche Town Square (ou place du village), le géant américain combine magasin de vente au détail et centre de formation au sein d’un même espace haut de gamme, l’Apple Park. L’objectif y est de se concentrer moins sur la vente pure que sur la manière dont les acheteurs pourraient appréhender et utiliser les produits. Le magasin devient un lieu de sociabilité et est transformé un espace d’évènements allant d’ateliers de codage à des cours de photographie.


En Suède, Systembolaget, le détaillant d’alcool du gouvernement, organise une expérience en magasin afin de vendre ses produits mais aussi d’éduquer les consommateurs à boire de manière responsable et comprendre les motivations de cette entreprise. De même, la chaine américaine Nordstrom, se différencie en donnant à ses vendeurs des informations en temps réel leur permettant de proposer une expérience hautement personnalisée à leurs clients. Les distributeurs Bricks & Mortar comme celui-ci seront de plus en plus soumis à la qualité de service clients qu’ils peuvent délivrer, poussés par leurs concurrents en ligne qui peuvent proposer une expérience d’achat beaucoup plus simple. L’idée d’inclure de la formation sur l’utilisation des produits dans son offre de services est très logique et, dans la majorité des cas, suscitera de l’engagement et de la fidélité et donc des ventes supplémentaires. De plus en plus de détaillants vont suivre cette voie dès 2018 et intégrer des expériences d’apprentissage en transformant leurs points de vente en centre ludique de formation.

 

Un détaillant sur trois intégrera l’IoT pour optimiser sa supply chain

Un grand nombre de technologies phares de l’industrie – miroirs intelligents, applications en magasin… - sont des systèmes frontaux conçus pour stimuler les ventes et les conversions. Cependant, les détaillants doivent désormais investir en amont dans leur supply chain. C’est là que l’IoT prend tout son sens. Lorsqu’un acheteur se rend en magasin, c’est pour pouvoir visualiser le produit, l’essayer. Ce qui n’est pas possible pour un achat en ligne. D’après une étude du cabinet Forrester Research, environ 10 % des ventes en magasin de détail sont perdues en raison d’une rupture de stock. Les clients se tournent alors vers la concurrence, en ligne ou en magasin, afin de trouver l’article désiré.

 

Il est donc essential de mieux gérer les inventaires et niveaux de stocks pour garantir la disponibilité permanente des produits. Avec des capteurs connectés pour automatiser la supply chain, le concept d’« endless aisle » devient une réalité et permet de gérer la chaine d’approvisionnement de manière plus intelligente pour acheminer le produit jusqu’au consommateur. En effet, en cas de non disponibilité du produit, la vente devient possible pour le détaillant grâce à l’achat de stocks conservés par des fournisseurs externes. Pour le client, cela est transparent. Lorsqu’il commande un article en rupture de stock, la vente est passée auprès d’un fournisseur. Celui-ci expédie ensuite directement le produit au client à partir de son propre inventaire. Des entreprises comme Macy’s et Walmart se sont déjà tournées vers cette méthode pour optimiser leur supply chain. Un nombre croissant de détaillants devrait en faire autant au cours des prochains mois.

 

Le taux d’adoption de la blockchain s’accélèrera et jouera un rôle important pour un détaillant sur huit

Pour développer une confiance avec ses clients, le détaillant doit faire des efforts pour être plus pertinent dans son approche. Par exemple, la génération Millenial considère de plus en plus les critères liés à la durabilité de l’entreprise dans son acte d’achat. Il convient donc aux entreprises de leur démontrer que ses produits sont fabriqués, vendus et expédiés de manière éco-responsable. La durabilité conduit également au concept de plus en plus plébiscité d’économie circulaire ; l’idée que les acteurs industriels devraient apporter leur contribution à l’environnement. H&M essaie d’ouvrir cette voie avec le lancement de sa marque Arket qui s’appuie des vêtements de seconde main pour la conception de nouveaux articles.


Avec le Blockchain, les entreprises peuvent prouver qu’elles sont durables. Souvent associée aux services financiers, cette technologie peut jouer un rôle majeur pour les détaillants grâce à ses capacités de transparence. Cela pourrait être particulièrement utile dans le secteur de la mode où la multitude des acteurs — fournisseurs de tissus, teinturiers, couturiers ou encore livreurs du produit fini — ne permet pas une traçabilité sans faille. Selon le forum économique mondial, relier le blockchain aux crédits carbone pour créer une « monnaie carbone » peut être la clé pour démystifier et consolider le marché carbone et le faire évoluer. Les « crédits carbone » sont le candidat idéal pour une monnaie numérique car ils se basent sur les données, s’appuient sur plusieurs étapes de validation et existent séparément des impacts physiques auxquels ils correspondent. Il est certain qu’en 2018, les détaillants se pencheront sur cette technologie pour améliorer la transparence et traçabilité de leur supply chain.

 

La technologie au service du business

Le numérique est essentiel au succès des détaillants mais nombre d’entre eux ont du mal à faire la jonction entre les systèmes en amont, en aval et les systèmes clients frontaux. La plupart des analystes de cette industrie affirment maintenant que la réponse est le commerce unifié : un commerce omnicanal basé sur une plateforme unique dans le cloud. Cependant, une approche couplée de ces systèmes soutenus par de l’innovation dans le cloud peut aussi montrer des bénéfices dans la mesure où chaque détaillant est différent. De nombreux détaillants auront investi dans des solutions différentes, éventuellement sur mesure, et seront à des étapes différentes de leur transformation digitale avec des objectifs finaux différents également. La seule chose qui les unit est la nécessité de trouver des moyens plus innovants d’atteindre et interagir avec les consommateurs. Il est donc essentiel de connecter les solutions amont et aval. Le cloud reste le meilleur outil pour cela.


Les entreprises détaillantes doivent dans un premier temps construire des plateformes digitales back-end afin de créer une approche continue plus agile et encline au développement et à l’expérimentation. En connectant ces systèmes à des technologies comme l’IoT et le blockchain, les entreprises seront en mesure de transformer complètement leur supply chain et de renforcer leur transparence et leur durabilité. Les acteurs en ligne sont à l’avant-garde de l’approche client innovante depuis un certain temps mais il existe de nombreuses opportunités pour les détaillants traditionnels de rattraper leur retard et les dépasser. Ils ont d’ailleurs pour cela un avantage majeur : une présence physique via des points de vente et des collaborateurs délivrant un service client de qualité.

OFFRES D'EMPLOI
SAVOYE / 21 - Côte d'Or
SAVOYE / 21 - Côte d'Or
INFFLUX / 94 - Val de Marne
INFFLUX / 94 - Val de Marne
BUZZ LOG
“La logistique doit absolument se rendre plus visible pour être plus performante. Plus il y aura de cerveaux qui se pencheront sur ses problématiques, plus grandes seront les chances de réinventer le système de façon disruptive.”
— Marie-Xavière Wauquiez, responsable de l’incubateur Rolling Lab
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine