Accueil / Expertises / Baromètre de la livraison : quid des envois de colis chez les professionnels ?

EXPERTISES

Baromètre de la livraison : quid des envois de colis chez les professionnels ?

17.01.2017 • 09h15
Boxtal, plateforme spécialisée dans l'expédition de colis externalisée pour les professionnels, dévoile les premiers résultats de son rapport d'étude concernant les TPE/PME et leurs envois de colis. Une analyse qui dévoile l'importance et les besoins grandissants de l'expédition en entreprise.

Des envois en augmentation pour 77% des professionnels

Plus de 77% des personnes interrogées déclarent que leurs envois de colis vont augmenter dans les années à venir. 14% pensent que ceux-ci vont rester stables et seulement 1% qu'ils seront en diminution (8% ne se prononcent pas).

 

73 colis envoyés par mois en moyenne par les TPE / PME

La moitié des entreprises envoie moins de 20 colis par mois. Cependant, le nombre moyen de colis envoyés mensuellement est de 73.

 

56% des entreprises n'ont pas ou qu'un seul salarié pour tout gérer

43% des entreprises travaillent sans aucun salarié et 13% n'en emploient qu'un seul. Ces sociétés doivent donc assurer la gestion de toute leur activité et optimiser chaque poste pour en assurer la viabilité. Parmi les entreprises ayant 2 salariés et plus, la grande majorité décide de dédier des salariés aux tâches d'expédition. Ainsi 71% ont des salariés en charge de la préparation des colis, 60% à leur suivi et 59% à la gestion des imprévus.

 

Pour vos envois de colis, avez-vous une personne dédiée à :

La préparation de colis : 71%

Le suivi des colis : 60%

La gestion des imprévus, réclamations, … : 59%

Le dépôt ou l’enlèvement de colis : 58%

La recherche du transporteur/du meilleur tarif : 52%

La gestion des envois à l’international : 46%

 

Classement des types de marchandises expédiées

Si les marchandises expédiées sont évidemment de nature très diverse, l'habillement et le linge de maison arrivent tout de même en tête du classement avec plus de 16% de représentativité. En deuxième place se positionnent les livres et les documents divers avec 14%, juste devant le matériel informatique ou de téléphonie (13%) et les pièces mécaniques (13%). À noter que 69% des entreprises interrogées n'envoient qu'un seul type de marchandise et que le nombre moyen de type de marchandises envoyées est de 1,6.

 

Poids, valeurs et types

Les colis dont le poids est compris entre 250 g et moins de 2 kg sont majoritaires à plus de 56%. Concernant les valeurs des biens envoyés, 61% sont entre 50 € et 200 €. Enfin, les colis représentent 95% des envois.

 

Des colis presque jamais assurés

À la question « Souscrivez-vous à une assurance couvrant les pertes ou dommages pour vos colis ? », 57% des professionnels répondent « Non jamais ! ». Seulement 40% souscrivent une assurance (dont 8% systématiquement) et 3% ne se prononcent pas. La valeur moyenne de marchandise à partir de laquelle les professionnels souscrivent à une assurance supplémentaire est de 494€.

 

À partir de quelle valeur de marchandise souscrivez-vous à une assurance couvrant les pertes ou dommages pour vos colis ?

Moins de 100 € : 20%

Entre 100 et moins de 200 € : 22%

Entre 200 et moins de 500 € : 28%

Entre 500 et moins de 1000 € : 17%

Plus de 1000 € : 13% 

Méthodologie de l’étude

■ Enquête réalisée par Audirep du 22 novembre au 1er décembre 2016.

■ Interviews recueillies en ligne par système CAWI (Computer Assisted Web Interview).

■ Plus de 587 professionnels ont été interrogés.

■ Les secteurs d'activité des entreprises interrogées couvrent ceux de l'agriculture, l'artisanat, l'industrie, le commerce et les services.

■ Profils des professionnels interrogés : 34% de femmes et 66% d'hommes.

■ Répartition géographique : 79% en Province, 20% en Ile-de-France et 1% en Dom-Tom.

■ Répartition par âge : 18 à 25 ans (4%), 26 à 30 ans (10%), 31 à 40 ans (27%), 41 à 50 ans (33%), 51 à 60 ans (20%), plus de 60 ans (7%).

BUZZ LOG
“La livraison hors domicile est devenue pour la très grande majorité de nos clients le mode principal, ce qui n’était pas du tout le cas il y a cinq ans.”
— Jean-Sébastien Leridon, directeur général de Relais Colis
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine