Accueil / Expertises / Les attentes en matière d'innovation sont différentes pour les 3PL et les chargeurs

EXPERTISES

Les attentes en matière d'innovation sont différentes pour les 3PL et les chargeurs

06.04.2017 • 09h15
|
par Laurène MATZEU DE VIALAR
A_1
Cette étude, menée par l'éditeur JDA et SCDigest, publication américaine dédiée à la supply chain, révèle les attentes des chargeurs en matière d'innovation et la capacité réelle qu'ont les prestataires logistiques (3PL) à les adopter, et présente des stratégies pour combler le fossé entre les deux.

La digitalisation continue de se développer dans la supply chain, y compris le big data et l'Internet des objets (IoT). Mais comment cela se traduit-il en innovation pour les prestataires logistiques (3PL) ? Un nouveau rapport de JDA Software Group, Inc. et de Supply Chain Digest (SCDigest) révèle que, pour 69 % des chargeurs interrogés, l'innovation est très importante dans leur relation avec les 3PL. Le rapport « 3PLs Are Buzzing with Innovation: Bridging the Gap Between 3PLs and Shippers », commandé par JDA et mené par SCDigest, révèle l'état de l'innovation vu par les chargeurs et les spécialistes de la logistique sur un panel de plus de 100 chargeurs et 3PL. Ce rapport unique détaille les perspectives des chargeurs et des 3PL ainsi que leurs idées concrètes pour favoriser une collaboration plus efficace et rentable tout en répondant aux attentes croissantes des clients en termes de vitesse, de souplesse et de satisfaction.

 

« Pour les chargeurs et les 3PL, il est nécessaire d'innover en permanence pour répondre aux besoins croissants de soutien au e-commerce, à la satisfaction en ligne, à la personnalisation et aux attentes tout en aidant à répondre rapidement aux commandes et en maitrisant les coûts. Nous avons donc interrogé les chargeurs et les 3PL pour en savoir davantage sur leur adoption des innovations à la lumière de la transformation digitale en cours, a déclaré Danny Halim, vice-président de la stratégie de l'industrie, JDA. Les données confirment notre point de vue : les fournisseurs de services logistiques doivent être à la pointe des tendances de la supply chain afin de continuer de répondre aux évolutions des besoins chez les chargeurs. »

 

Le prix de l'innovation

Bien que l'innovation ait été très bien classée, les résultats ont révélé que tous les chargeurs n'ont pas les mêmes besoins en la matière. Les résultats de l'enquête mettent en évidence l'écart entre ce que les chargeurs attendent et ce que les prestataires de services logistiques pensent pouvoir offrir. Lorsqu'on leur a demandé comment ils ont évalué le secteur 3PL sur la capacité à innover et fournir des innovations technologiques, seulement 7 % des répondants ont estimé que le secteur 3PL avaient des capacités d'innovation élevées. Cependant, 38 % estiment que les 3PL auront la capacité d'innover à l'avenir. En règle générale, les répondants estimaient que s'ils devaient choisir entre l'excellence opérationnelle et l'innovation, ils choisiraient l'excellence opérationnelle, car le service à la clientèle et la satisfaction des promesses faites aux clients sont prioritaires par rapport à l'innovation - à moins que l'innovation soit vecteur d'excellence opérationnelle. « Les résultats convergent dans une même direction - toute innovation n'est pas adaptée à tous les clients. Par conséquent, une approche de segmentation est nécessaire. Les 3PL doivent regarder vers l'avenir : à quoi leur entreprise ressemblera-t-elle dans 5 ou 10 ans, et qui seront ou deviendront leurs clients d'ici là ? », se questionne Danny Halim.

 

Le rôle de la collaboration entre 3PL et chargeurs

Il est intéressant de noter que, lorsqu'on leur demande comment les chargeurs s'engagent avec les fournisseurs de logistique pour développer l'innovation, un grand nombre de chargeurs et de 3PL conviennent que les 3PL sont autorisés à développer de nouvelles méthodes et solutions aussi longtemps qu'ils atteignent les objectifs. Près de 64 % des 3PL ont une relation hybride avec les chargeurs, ce qui permet une approche prescriptive mais ouverte de l'innovation, en collaborant pour trouver ce qui convient le mieux à leurs besoins.

 

À l'inverse, près de 40 % des chargeurs et clients ont estimé que leur relation avec les 3PL était plutôt prescriptive, laissant peu de place à l'innovation. Plusieurs 3PL affirment qu'ils peuvent apporter l'innovation sous forme de processus ou de technologies de réingénierie - mais seulement si elles y sont autorisées au préalable. Lorsque le client ne valorise pas l'innovation ou ne favorise pas la collaboration stratégique, il y a une résistance au changement. Ces données révèlent que, bien que les chargeurs apprécient les efforts des 3PL pour lancer des technologies innovantes, ils cherchent également leur expertise, les meilleures pratiques et les solutions qui peuvent améliorer leurs activités. Il y a deux types d'innovation : l'innovation disruptive mais aussi l'innovation en matière de process ou de services qui peut aider les chargeurs à améliorer leurs niveaux de service et augmenter les roulements de stocks - ces dernières innovations peuvent influer directement sur les résultats et les bilans des chargeurs.

 

« Il y a une perception erronée commune sur la capacité des 3PL à innover. Dans l'ensemble, les résultats du sondage révèlent un manque perçu de relations stratégiques entre les 3PL et les chargeurs, ainsi qu'un écart entre les innovations vues comme nécessaires ou simplement plaisantes à avoir, a déclaré Dan Gilmore, éditeur de SCDigest. Les prestataires de services logistiques doivent être à la pointe de la technologie et des tendances de la supply chain afin de répondre aux besoins changeants des entreprises de leurs clients. Sinon, ils perdent un avantage concurrentiel crucial. »

 

Où l'innovation a-t-elle sa place ?

Mais qu'en est-il de l'innovation de pointe : réalité augmentée, robotique, impression 3D, drones ? Les résultats de l'enquête sont de nouveau partagés, avec de nombreux chargeurs ayant des doutes quant à la capacité des fournisseurs à utiliser ces innovations, alors que beaucoup de fournisseurs croient en être capables. Près de 46 % des 3PL estiment que les chargeurs s'attendent à ce qu'ils offrent des technologies plus avancées, alors que seulement 24 % des chargeurs suggèrent que les 3PL devraient ajouter de telles capacités à leurs offres de services. Les résultats de l'enquête soulignent le défi pour trouver le bon équilibre entre l'innovation qui abaisse les coûts opérationnels et l'innovation qui améliore la performance des entreprises. Les fournisseurs veulent des coûts inférieurs d'une année sur l'autre en pensant que l'innovation entraîne une baisse des coûts sans augmenter la performance business.

 

Cependant, pour les acteurs régionaux ou de niche, l'innovation est essentielle pour se différencier des autres, en particulier dans la mesure où les attentes augmentent de la part des grands clients dans les industries du retail et du high-tech. Ces innovations viennent notamment de l'omnicanal, la personnalisation et le cycle de vie du produit.

 

« Au cours des trois dernières décennies, les fournisseurs de logistique ont pas mal innové, en mettant l'accent sur leur capacité à construire et à consolider leurs réseaux, et à devenir plus efficaces et rentables par la baisse des coûts, pour servir leurs marchés. Mais désormais, l'accent est mis sur la transformation digitale, l'e-commerce, le Big data et l'IoT, a commenté Danny Halim. Les fournisseurs doivent suivre l'évolution des attentes des clients et investir dans l'innovation qui ajoutera de la valeur à leurs services dont la finalité est d'améliorer la performance de l'entreprise. Ce rapport met en évidence des stratégies d'innovation qui permettront de différencier et de faire croître les activités des 3PL en appliquant la segmentation, en améliorant l'engagement stratégique, en construisant des centres d'innovation, en établissant une plate-forme d'innovation et en lançant des découvertes continues. »

Méthodologie de l'étude

SCDigest a interrogé plus de 100 répondants en ligne fin 2016. 41 % des répondants étaient des chargeurs ou des clients de 3PL, 43,4 % étaient des 3PL ou des fournisseurs de services logistiques et 15,6 % étaient des universitaires, des fournisseurs de technologie, des consultants et autres. La majorité des répondants (64 %) sont basés en Amérique du Nord avec 11,6 % en Europe et 14,6 % en Asie Pacifique. Parmi les autres répondants figuraient l'Amérique du Sud et l'Amérique latine, le Moyen-Orient et l'Afrique.

BUZZ LOG
“La Blockchain ne va pas changer le monde et tout disrupter. Mais sur certains segments, à assez court terme, elle va faire évoluer pas mal de choses dans la façon de concevoir le business.”
— Antoine Yeretzian, co-fondateur de Blockchain France
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine