Accueil / Expertises / Etude Teradata : une adoption généralisée du cloud d'ici 2019

EXPERTISES

Etude Teradata : une adoption généralisée du cloud d'ici 2019

20.04.2017 • 09h15
|
par Laurène MATZEU DE VIALAR
A_1
Designed by Macrovector / Freepik
L'entreprise Teradata, spécialisée dans les solutions analytiques, dévoile une nouvelle étude menée en janvier dernier dans neuf pays (Australie, France, Allemagne, Japon, Royaume-Uni, États-Unis, Inde, Espagne et Russie) et dans laquelle elle prévoit une adoption massive du cloud d'ici 2019.

La sécurité est la première préoccupation des cadres dirigeants concernant l'adoption du cloud, pourtant plus de la moitié des données critiques des entreprises y sera probablement stockée d'ici 2019.

 

Selon les conclusions de cette nouvelle étude publiée par Teradata, société spécialisée dans l'analyse de données, huit dirigeants sur dix citent la sécurité comme étant un problème concernant le stockage de données sur le cloud, ce qui n'empêche pas une hausse constante et soutenue de la quantité de données critiques qui y sont envoyées. À l'horizon 2019, les dirigeants prévoient que plus de la moitié des données informatiques (56 %), clients (53 %) et financières (51 %) seront stockées dans le cloud.

 

L'étude souligne que même si les entreprises veulent investir dans les solutions de stockage cloud et si beaucoup envisagent de le faire au cours des deux prochaines années, il existe de réelles inquiétudes concernant la sécurité des informations et les violations de données. Un certain nombre de tendances clés ont été identifiées.

 

La sécurité et le manque de contrôle sont les principaux obstacles au stockage de données critiques sur le cloud :

40 % des répondants considèrent la sécurité générale comme un risque, tandis que 25 % d'entre eux estiment que l'adoption du cloud entraînera davantage de failles de sécurité.
Un quart des personnes interrogées pensent que l'adoption du cloud entraîne une perte de contrôle.
52 % affirment que la timide adhésion de l'encadrement au cloud les retient et 22 % ont du mal avec le besoin de personnel supplémentaire pour la transition vers le cloud.

 

Mais, le stockage en cloud devrait augmenter fortement sur les deux prochaines années :

Bien que 58 % des données des organisations interrogées se trouvent déjà dans le cloud aujourd'hui, son utilisation augmentera au cours des deux prochaines années, trois entreprises sur dix prédisant globalement une augmentation significative des données dans le cloud d'ici 2019.

 

La majorité des données juridiques est stockée hors cloud :

Pour la plupart, les données juridiques sont conservées sur des serveurs physiques. Seulement 27 % des entreprises interrogées s'attendent à déplacer ces données vers le cloud au cours des deux prochaines années.

 

Le secteur télécoms montre le plus grand engagement envers le cloud, en particulier dans les directions marketing et communication :

48 % des organisations interrogées prévoient une augmentation significative de leur utilisation de stockage en nuage d'ici 2019.
48 % des services de marketing et de communication au sein des organisations interrogées augmenteront les données stockées dans le cloud d'ici 2019.

 

Les acteurs du secteur de la santé vont transmettre leurs données clients sur le cloud, tandis que les services publics donneront la priorité aux données informatiques et de R&D :

59 % des répondants ont souligné que l'industrie de la santé transmettrait les données des clients sur le cloud au cours des deux prochaines années.
Les services publics donneront la priorité au déplacement des infrastructures informatiques (64 %) et des données de R & D / Ingénierie (52 %).


« Notre message aux organisations du monde entier est que le cloud est en fait l'un des moyens les plus sécurisés de stockage virtuel disponible. Bien que notre étude fasse état de préoccupations très répandues, le stockage sur le cloud augmente rapidement, reste extrêmement rentable et peut être gérer en toute sécurité », déclare Marc Clark, directeur de Cloud strategy and deployment de Teradata.

Méthodologie de l'étude

Etude menée par RSI Corporation en janvier 2017 sur neuf pays : Australie, France, Allemagne, Japon, Royaume-Uni, États-Unis, Inde, Espagne et Russie avec 100 répondants pour chaque. Les entreprises sélectionnées sont issues du secteur des télécommunications, de l'automobile, de la santé, de l'industrie manufacturière, de la finance, de la branche pétrole/gaz/électricité/nucléaire, de l'énergie solaire, du secteur public et dans le domaine des médias/de la communication, de la vente au détail, du divertissement et des transports. L'objectif principal de la recherche était d'identifier et de décrire les tendances clés en 2017 qui entourent l'adoption du cloud. Les répondants étaient tous des cadres supérieurs possédant des capacités de prise de décision, exerçant un large éventail de fonctions au sein des organisations, allant de l'informatique, de l'ingénierie, des finances, des ressources humaines et de la logistique au marketing/communications,aux opérations, au développement de produits, à la R&D et aux ventes.

BUZZ LOG
“Nous sommes persuadés que dans quelques années, la logique de remettre des produits invendus dans l’économie sera devenue la norme.”
— Pierre-Yves Pasquier, co-fondateur de Comerso
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine