Accueil / Expertises / Etude : Retail et technologie à l’ère de la disruption

EXPERTISES

Etude : Retail et technologie à l’ère de la disruption

18.05.2017 • 09h15
A_1
Qubit, spécialiste de l'analyse de données digitales au service de l’expérience client, a réalisé une étude auprès de plus de 70 dirigeants du retail en les interrogeant sur leur stratégie relative aux technologies disruptives telles que l’intelligence artificielle (IA), l’internet des objets, le big data et la robotique.

Les retailers ont conscience des opportunités qu’offrent les nouvelles technologies disruptives mais ils sont encore peu nombreux à avoir investi sur ces technologies :
• 82 % des retailers pensent que le machine learning va affecter leur secteur.
• 48 % utilisent d’ores et déjà le machine learning dans leur stratégie.
• Seulement 28% font régulièrement appel à l’IA.

 

Les opportunités de l’IA :
• Selon les prévisions du cabinet de consulting Frost & Sullivan, il y aura 80 milliards d’appareils connectés dans le monde d’ici à 2020 – un large champ d’opportunités pour collecter des données et créer des expériences personnalisées.
• Selon le cabinet d’étude IDC, l’adoption intersectorielle de l’IA va dynamiser les revenus à l’échelle mondiale, les faisant grimper de près de 8 milliards de dollars en 2016 à plus de 47 milliards en 2020.


Les retailers ont encore des difficultés à déterminer le type de données à collecter rendant obsolète leurs solutions d’IA :
• 34 % des retailers déclarent disposer d’une stratégie analytics multicanale définissant les méthodes de collecte des données.
• 34 % affirment que leurs données sont en silos dans toute l’entreprise – les empêchant de créer une vision unique du client.
• 24 % avouent ne pas avoir de stratégie de données clients, tout en reconnaissant la nécessité d’en développer une, alors que 8% affirment que ce n’est pas une priorité pour le moment.


Malgré les opportunités, l’investissement dans les nouvelles technologies reste modeste :
• 82 % des retailers planifient d’investir moins d’un million de livres pour introduire de nouvelles technologies.
• 22 % investiront moins de 50 000 livres.
• 14 % envisagent de dépenser entre 1 million et 5 millions de livres.
• 2 % prévoient d’investir plus de 10 millions de livres.
• 56 % pensent investir davantage dans leur main d’œuvre que dans la technologie.


Le pouvoir de la personnalisation :
• La personnalisation permet de réduire les coûts d'acquisition jusqu’à 50 %, d’augmenter le chiffre d’affaires de 5 % à 15 % et d’augmenter l’efficacité des dépenses marketing de 10 % à 30 % – selon le rapport McKinsey de novembre 2016.
• Le retail doit prendre exemples sur des acteurs issus d’autres secteurs. Par exemple, Ladbrokes, la plus grande société de paris du Royaume-Uni, a vu croître de 10 % l’activité de pari sur ses clients ayant choisi une page d’accueil personnalisée (via un moteur de recommandations personnalisées.

 

Le rapport complet est disponible en téléchargement gratuit ici.

Méthodologie de l'étude

Guide réalisé sur le Royaume-Uni en partenariat avec Retail Week, magazine britannique dédié au secteur du retail, avec plus de 70 dirigeants du secteur interrogés sur les innovations qui affectent leur entreprise, le potentiel et les limites de l’intelligence artificielle, l’impact du Machine Learning, l’investissement dans les nouvelles technologies, la collecte et l’utilisation des données clients.

BUZZ LOG
“Un alignement de comportements entre les boutiques physiques et le e-commerce est essentiel”
— Jean-Paul Crenn, fondateur de Vuca Strategy
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine