Accueil / Rencontres / Interview / Rencontre avec Cristina García, country manager France de Spring GDS

INTERVIEW

Rencontre avec Cristina García, country manager France de Spring GDS

05.12.2017 • 08h30
|
par Laurène MATZEU DE VIALAR
A_1

Spring Global Delivery Solutions

Implantée en France depuis 2016, Spring Global Delivery Solutions n’est pourtant pas une débutante dans son secteur. Spécialisée dans les solutions de courrier, de colis et de retour à travers le monde, Spring GDS gère les livraisons internationales de nombreux e-commerçants. Pour ce faire, l’entreprise détenue par PostNL dispose de 13 bureaux dans le monde, couvrant 190 pays.

Pouvez-vous nous présenter Spring Global Delivery Solutions ?

Spring GDS est née en 2001 d’une alliance entre PostNL, Singapore Post et Royal Mail. C’est finalement PostNL, prestataire néerlandais des services de livraison de courrier et de colis gérant le plus grand réseau de distribution et de courrier de la région Benelux, qui a acheté la globalité des actions de Spring en 2013. L’idée derrière cette stratégie est de faire de Spring GDS le département international du groupe et de capitaliser sur l’essor du e-commerce. En tant qu’entité du groupe, Spring GDS a permis de prendre le virage du secteur postal vers le secteur e-commerce dans les 13 pays où elle est présente, tout en conservant sa liberté et son autonomie.

  

Depuis quand êtes-vous présent en France ?

Nous avons eu un premier bureau en France sur le secteur postal mais il y a eu par la suite une décélération de l’activité. A l’époque, PostNL était en pleine négociation autour de la vente de l’entreprise TNT dont elle était propriétaire, j’imagine qu’ils avaient d’autres priorités de développement en tête. Nous avons finalement renforcé notre implantation en France en 2016 avec l’ambition d’offrir des services uniquement tournés autour du e-commerce. Nous travaillons en France comme le ferait une start-up à la différence près que nous bénéficions de la renommée et du soutien économique de PostNL.

 

Quel est votre positionnement sur le pays ?

Finalement, notre positionnement sur le territoire français est le même que dans les autres pays où nous sommes présents : nous sommes un facilitateur logistique s’adressant à des entreprises désireuses de se développer sur le marché transfrontalier, notamment sur le Benelux dont le groupe est originaire et en Europe, ou bien encore sur des destinations plus lointaines comme l’Asie (Japon, Corée du Sud, Chine) ou l’Amérique du Nord (États-Unis et Canada). Pour ce faire, nous nous appuyons sur notre expertise interne et le réseau de PostNL qui entretient par exemple une relation historique très forte avec la poste chinoise. Au final, Spring GDS prend en charge les livraisons à l’international dans 190 pays.

 

Quelles sont à vos yeux les particularités du marché français ?

Nos clients recherchent le meilleur service, de l’information sur la livraison, de la flexibilité et surtout un bon prix. Ce besoin est commun à tous les pays. Néanmoins, en France, les e-commerçants, nombreux à s’être très bien développés sur le marché domestique, restent encore un peu frileux à s’ouvrir à l’international. Exemple ? Le Japon est un marché extraordinaire, il représente à lui seul 110 millions d’habitants dont 90 % achètent en ligne. C’est un marché trois fois supérieur au marché hexagonal où nous sommes en capacité de livrer un colis pour moins de 10 euros. Et pourtant, peu de e-commerçants français s’y aventurent. Ainsi, sur les derniers mois, nous avons davantage travaillé sur ces questions internationales avec eux. Nous les aidons à surmonter ces barrières. Notre mission est de leur trouver des solutions et de répondre à leurs questions grâce aux appuis dont nous disposons en local un peu partout dans le monde. Ce sont les meilleurs conseils que nous puissions donner à nos clients.

 

Comment s’est passée cette première année en France ?

Nous venons d’installer nos bureaux à Villepinte (93) et notre dépôt à Gonesse (95). Les prospects sont très réceptifs. En tant que nouvel acteur sur le marché, nous sommes très agréablement surpris. Nous avons contacté et rencontré à plusieurs reprises le top 50 des e-commerçants français. Nous commençons à travailler avec quelques-uns comme Spartoo.

 

 

La business intelligence, valeur ajoutée de Spring GDS

Au Benelux, le groupe détenteur de Spring GDS, PostNL, a fait l’acquisition d’une entreprise dédiée à la Business Intelligence. Celle-ci offre ainsi aux entreprises clientes, comme Spartoo ou d’autres, de réaliser des projets autour de la technologie. « Nous avons une connaissance des habitudes des consommateurs sur le marché du Benelux. Notre entreprise spécialisée en BI a donc les capacités d’analyser toutes ces données. Cela nous permet d’aider nos clients à lancer des campagnes. Nous mettons à leur disposition notre expertise en la matière sans frais supplémentaires. Ainsi, plus notre client est connu aux Pays-Bas, plus il va livrer de colis, c’est une situation gagnant-gagnant. Nous les aidons à faire augmenter leurs volumes, à ouvrir d’autres lignes, avec un bon service et un prix imbattable. Au final, petit à petit, nous parvenons à travailler des nouvelles opportunités de business pour nos clients, également synonymes de croissance en termes de volumes pour nous », explique Cristina García, country manager France de Spring GDS.

BUZZ LOG
“Un alignement de comportements entre les boutiques physiques et le e-commerce est essentiel”
— Jean-Paul Crenn, fondateur de Vuca Strategy
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine