media supply chain
et logistique

Entrepôts

[Reportage] Le groupe Bigben refait appel à Savoye pour automatiser son entrepôt de Lauwin-Planque (59)

Bigben, groupe français de dimension internationale exerçant dans l’industrie des loisirs numériques (jeux vidéo, audio, mobile…), a investi 7 millions d’euros pour installer un système à navettes X-PTS du spécialiste de l’intralogistique Savoye. Opérationnelle et en montée en puissance depuis l’été 2023, la solution automatisée peut s’étendre si besoin, pour répondre aux ambitions de développement de Bigben et de sa filiale logistique. Découverte d’une coopération intralogistique évolutive entre deux partenaires de longue date.

Publié le 5 juillet 2024 - 15h43
A_1

 Matthew Perget | Frédéric Zielinski (à gauche), directeur zone EMEA de Savoye, et Alain Falc, président et fondateur du groupe Bigben.

Des manettes de consoles licenciées chez Sony et Microsoft (PS5, Xbox séries X/S…), des enceintes Thomson, des protections de smartphone, des veilleuses musicales pour enfants, des montres connectées… En naviguant dans les nombreuses allées de l’entrepôt Bigben de Lauwin-Planque, dans le département du Nord, difficile d’appréhender du premier coup d’œil la diversité des activités opérées par ce groupe français internationalisé. À la fois distributeur et fabricant d’équipements audio, spécialiste des accessoires pour consoles et pour smartphones, mais aussi distributeur et éditeur de jeux vidéo (via sa marque Nacon), la société fondée en 1981 et basée à Lesquin, près de Lille, n’a cessé de multiplier les filiales. Côté en Bourse, Bigben compte aujourd’hui 31 sociétés commerciales à travers le monde, pour un chiffre d’affaires de 295 millions d’euros en 2023. Pour poursuivre sa mutation d’acteur global du marché du divertissement, le groupe a souhaité mettre à jour sa plateforme logistique névralgique de 29 000 m². « Dans ce monde où la compétition est toujours de plus en plus forte, nous devons continuellement nous remettre en question, introduit Alain Falc, président et fondateur du groupe Bigben. Sur ce site de Lauwin-Planque, nous disposions d’un outil logistique déjà performant. Il nécessitait cependant une modernisation afin d’éviter qu’il ne devienne obsolète dans 5 à 10 ans, et que nous ne puissions plus être compétitifs. Nous avons ainsi émis un appel d’offres auprès de différentes sociétés, et avons choisi Savoye pour améliorer notre productivité et préparer l’avenir. »


Automatisation à haute cadence

Déjà partenaire de Bigben depuis 2007, le spécialiste des solutions intralogistiques a eu la charge d’installer et de paramétrer sur mesure une installation X-PTS (PTS pour picking tray system), à savoir un vaste système de préparation automatisée à haute cadence. « Cette technologie goods-to-person comprend 54 robots, et dispose d’une capacité de 44 320 bacs, avec un traitement minimum de 1 200 bacs à l’heure, détaille François Penin, directeur général de Bigben Logistics. Un an avant la mise en service du PTS, un opérateur dans un système de gare classique préparait en moyenne 74 lignes à l’heure. Avec cette nouvelle installation, nous en sommes désormais à 400 par heure et par opérateur, via trois postes de préparation. » Le système à navettes de Savoye accueille des références à moyenne ou faible rotation, qui ne font pas partie des « best-sellers » de Bigben – telle la manette haut de gamme Revolution 5 Pro, à 230 euros, qui représente à elle seule 7 millions d’euros de son chiffre d’affaires. Les principaux objectifs ? Massifier les articles à très fortes rotations sur des lignes classiques, pour que les opérateurs n’aient pas à multiplier les allers-retours à pied, et éviter de saturer l’installation. Car cette dernière a notamment été pensée pour intégrer, prochainement, des flux issus d’autres entreprises.

 


© Matthew Perget | L'installation X-PTS de Savoye installée chez Bigben comporte trois lignes de préparation actives ; une quatrième a déjà été installée et paramétrée pour anticiper une montée d'activités.


Une volonté de proposer de la sous-traitance logistique

Expédiant actuellement, depuis son hub stratégique du Nord, 20 millions d’articles de toute sorte par an, à l’échelle européenne mais aussi en Afrique et aux Emirats arabes unis, Bigben compte sur le développement de Bigben Logistics pour tenir les délais de livraison, au travers de ses 47 transporteurs réguliers. Sa filiale logistique prévoit, grâce à une installation volontairement surcapacitaire du X-PTS de Savoye, de sous-traiter des opérations, en accueillant au sein de son entrepôt des références extérieures à l’immense catalogue de Bigben. N’ayant pas pour l’instant de clients particuliers en ligne de mire, elle escompte devenir prochainement le prestataire de deux ou trois entreprises commercialisant des produits de tailles similaires à ceux du groupe (de petites dimensions dans l’ensemble), et ainsi dégager de nouvelles sources de revenus. Une ambition complètement anticipée, et ce dès la conception du dernier projet d’automatisation engagé avec les équipes de Savoye. « En tant que fabricant, intégrateur de solutions automatisées et mécanisées, et fournisseur de logiciels de pilotage (WMS, TMS, OMS…), nous ne répondons pas qu’aux besoins d’aujourd’hui mais aussi à ceux de demain, relate Frédéric Zielinski, directeur zone EMEA pour Savoye. Évolutif, notre système installé sur cet entrepôt de Lauwin-Planque va ainsi permettre à Bigben de croître. » L’installation automatisée pourra également s’agrandir à souhait, en doublant le nombre d’allées et en dépassant les 80 000 bacs de capacité. Bigben Logistics dispose par ailleurs de 2,5 hectares disponibles et de 15 000 m² d’espace potentiel supplémentaire ; l’entrepôt de Lauwin-Planque, accueillant actuellement 57 employés permanents, pourrait alors hypothétiquement atteindre, dans le cas d’une hausse continue d’activités, jusqu’à 44 000 m² de surface totale.

 

Un X-PTS peu énergivore

E_1
© Matthew Perget

Malgré ses dimensions impressionnantes, ses nombreux composants d’électronique embarquée et une utilisation en continue lors des horaires d'ouverture du site logistique, l’installation de Savoye « est moins consommatrice en énergie que l’éclairage de l’entrepôt, qui est notre premier poste de dépense », compare François Penin de Bigben Logistics. Et ce bien que la division logistique ait déjà considérablement réduit sa consommation d’électricité il y a trois ans, en optant pour des LED. « Outre l’utilisation des ascenseurs [présents dans chaque allée pour que les navettes puissent changer de niveau, ndlr], nous permettant une récupération d’énergie, le PTS ne consomme que lorsqu’un flux bouge, poursuit le chef d'orchestre de la logistique du groupe Bigben. Enfin, les systèmes ne nécessitent pas de batterie à charger et sont autoalimentés en direct. Cet aspect nous a également séduit et a été l’un des facteurs nous ayant fait choisir Savoye. » « Nous sommes de plus sur de la basse tension, rebondit Éric Tillerot, responsable grands comptes chez Savoye. Sur chaque tronçon de 60 centimètres de convoyeurs se situe également un rouleau moteur, avec une carte électronique intelligente permettant au système de ne travailler que lorsqu’une charge arrive ». Ainsi, les multiples convoyeurs, séparés en petites portions indépendantes, s’arrêtent automatiquement en l’absence de bacs, et redémarrent à l’instant où ils en détectent un en approche. Le dirigeant de Savoye indique que les économies d’énergie permises par leur technologie X-PTS, par rapport à d’autres systèmes similaires ou d’anciennes installations automatisées, ont pu être déterminantes dans la signature de certains contrats, eu égard notamment à la flambée continue des prix de l’énergie, mais aussi à des contraintes techniques particulières d’approvisionnement d'entrepôts en électricité.

à lire aussi
CHAQUE JOUR
RECEVEZ LES ACTUALITÉS
DE NOTRE SECTEUR
INSCRIVEZ-VOUS
À LA NEWSLETTER
OK
Non merci, je suis déjà inscrit !