Accueil / Expertises / Les industriels en meilleure position que les retailers pour transformer leur supply chain ?

EXPERTISES

Les industriels en meilleure position que les retailers pour transformer leur supply chain ?

18.09.2018 • 10h55
A_1
Une étude menée par Incisiv pour JDA Software, Inc. et KPMG LLP (KPMG) révèle que les efforts déployés pour répondre aux attentes des clients stimulent les investissements des distributeurs, tandis que les besoins en agilité et innovation stimulent les investissements des fabricants dans leur supply chain. Cependant, le Digital Supply Chain Executive Survey de 2018 mené par Incisiv a révélé une constante chez les fabricants et les distributeurs : plus de la moitié d'entre eux ont identifié que le besoin en visibilité en temps réel sur les produits est le principal moteur des investissements dans la supply chain digitale.

« Comme la menace Amazon s'étend de la distribution à la fabrication en passant par la logistique, le statu quo dans la supply chain n'est plus une option pour réussir », a déclaré Kevin Sterneckert, group vice-president, innovation strategy and solution marketing chez JDA. « La façon dont les retailers et les industriels répondent à l'effet Amazon reste un sujet majeur et il n'est donc pas surprenant que les entreprises prévoient des investissements technologiques et des alliances stratégiques pour conserver leur compétitivité », a ajouté, Brian Higgins, U.S. supply chain practice leader chez KPMG.

 

L'analyse prédictive et la blockchain largement plébiscitées

L'étude a révélé que les distributeurs (57 %) et les fabricants (50 %) considèrent la visibilité des produits en temps réel comme l'un des principaux moteurs de l'investissement. Les distributeurs expriment aussi leur besoin en traçabilité de bout en bout (53 %) et la capacité de gérer de nouveaux nœuds d'exécution (50 %) pour motiver leurs investissements. De leur côté, les fabricants investissent davantage pour innover plus rapidement (40 %) et pour réduire les coûts (33 %) grâce à une meilleure planification.

L'analyse cognitive/prédictive est considérée comme la technologie la plus disruptive par les décideurs interrogés pour sa capacité à impacter tous les maillons de la supply chain dont la prévision, la localisation des moyens de transports et l'optimisation des stocks. Les industriels considèrent la blockchain et les véhicules autonomes comme les technologies les plus disruptives, la moitié des entreprises interrogées prévoyant de les tester dans les 24 prochains mois.

 

Les retailers font face à des freins structurels

Bon nombre de distributeurs n'ont pas de stratégie intégrée claire. Les principaux obstacles pour les distributeurs incluent le manque d'engagement de la direction (70 %), un budget informatique limité (60 %) et l'absence de stratégie intégrée (30 %). Contrairement aux distributeurs, les industriels ont les ressources financières nécessaires, mais 57 % d'entre eux disent qu'une résistance au changement en interne est le principal obstacle à l'investissement dans la supply chain.

« Nous nous battons tous pour rester pertinents auprès du client en cette ère d'immédiateté et de changement rapide, et une supply chain rapide, transparente et agile est la clé de la pertinence », a déclaré Gaurav Pant, chief insights officer chez Incisiv. « Les distributeurs et les fabricants doivent se concentrer sur la réduction des frictions nuisant à l'expérience de leurs clients, ce qui exige d'adopter une approche analytique et d'adopter une nouvelle attitude en matière d'innovation. »

Méthodologie de l'étude

Incisiv a recueilli les réponses de 60 cadres supérieurs dans la supply chain dans les secteurs de distribution et de la fabrication en février 2018 pour en tirer des résultats significatifs. 62 % des répondants proviennent d'entreprises valant plus d'un milliard de dollars et 75 % des répondants décident ou influencent directement les décisions d'achat de la supply chain.

BUZZ LOG
“Aujourd’hui, la frontière entre la supply chain et les autres fonctions s’atténue, et cela va nécessiter une capacité à analyser les données et les coûts rapidement pour prendre de bonnes décisions avec l'aide d'un écosystème de partenaires.”
— Christophe Philippart, directeur Europe du Sud chez Llamasoft
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine