Accueil / Tribunes / La flexibilité des robots mobiles collaboratifs, chaînon manquant du transport de matériaux en logistique

EXPERTISES

La flexibilité des robots mobiles collaboratifs, chaînon manquant du transport de matériaux en logistique

18.12.2019 • 10h15
A_1

MiR | Olivier Pommares, responsable commercial France de MiR

Une tribune signée par Olivier Pommares, responsable commercial France de MiR.

L’augmentation de la concurrence à l’international et l’exigence de l’instantané entraîne les entreprises à réduire le temps de fabrication de leurs produits, entre la conception et la sortie d’usine. Un des meilleurs moyens pour y arriver est de réduire le temps de transport des matériaux d’un point à l’autre de la chaîne intralogistique. Les robots mobiles autonomes sont justement parfaitement désignés pour cette tâche cruciale mais exténuante et peu valorisante pour les opérateurs qui en sont chargés.


L’apport des robots mobiles pour les entreprises logistiques

L’automatisation du transport interne en est un des moyens les plus simples, accessibles et efficaces pour améliorer la productivité des entreprises. C’est aussi une étape indispensable pour toute entreprise se voulant moderne. Au 21e siècle, à quelques mois de l’année 2020, continuer d’affecter des opérateurs professionnels à la manutention, tâche difficile, peu enrichissante et source de problèmes de santé, n’est plus acceptable. Surtout lorsque les robots mobiles autonomes sont parfaitement désignés pour cette activité et faits pour travailler en étroite collaboration avec les opérateurs humains.


Les chaînes de production modernes sont dynamiques et toujours en mouvement, avec des obstacles continuels (opérateurs, équipements, palettes) qui rendent la navigation difficile. Les robots mobiles autonomes (AMR en anglais) sont munis de capteurs, caméras et logiciels avancés qui leurs permettent de se repérer dans leurs environnements en temps réel et d’éviter les obstacles propres au milieu de la logistique. Ainsi, ils assurent une livraison dans les temps et empêchent tout retard logistique. La capacité de charge des AMR peut aller jusqu’à une tonne. Combinés à des systèmes d’élévateurs, les AMR peuvent prendre, transporter et décharger les palettes de manière autonome. Ils peuvent également résister aux chutes de charges, descendre les rampes et même naviguer à travers les flaques d’eau peu profondes. Enfin, leur flexibilité permet d’intégrer de nombreux modules (fourches à palettes, convoyeurs, bras robotiques…) pour les adapter à la tâche voulue par l’entreprise.


Ils peuvent ainsi, dans toutes les conditions et peu importe l’agencement de l’entrepôt logistique transporter les matériaux et produits finis d’un bout à l’autre de l’espace en toute sécurité et avec une efficacité incomparable. Ainsi, les opérateurs, libérés des activités de manutention, voient s’améliorer leurs conditions de travail et peuvent se concentrer sur des activités à plus forte valeur ajoutée, comme la programmation des AMR. En effet, munis d’une interface utilisateur intuitive et conviviale, les robots mobiles autonomes sont aisés à programmer, même pour un novice dans ce domaine. Cette facilité de programmation permet une intégration fluide, peu onéreuse et sans difficulté sur les sites des entreprises logistiques de toutes tailles. Et ce, sans avoir à changer la disposition de leurs installations. Ces dernières peuvent également compter sur un retour sur investissement généralement inférieur à un an. Au final l’AMR libère en moyenne deux employés à plein temps des tâches de manutention peu valorisantes.


Des applications robotiques concrètes couronnées de succès

De nombreuses entreprises font appel aux AMR et profitent de leur flexibilité pour résoudre leurs défis logistiques. Stera Technologies, par exemple, en a fait une utilisation très particulière. Basée à Turku, en Finlande, Stera Technologies, fournisseur de services de fabrication pour une grande variété d’industries, désirait accroître sa productivité en mettant fin aux temps d’arrêt de production. En ce but, l’entreprise a déployé un robot MiR500 d’une capacité de charge de 500 kg pour livrer les composants et produits finis entre l’entrepôt et la production.


La particularité de l’environnement de fabrication de Stera Technologies est qu’il est en perpétuel changement : avec de nombreux clients demandant des services personnalisés, l’entreprise avait besoin d’un AMR capable de s’intégrer dans un environnement en perpétuelle mutation. Ainsi, le MiR500 de MiR déplace dix différents types de palettes et de cages (doubles, cages de 1x1 mètre ou de 2 mètres de hauteur), chose possible grâce à la facilité de programmation et personnalisation de ce robot. La charge utile de 500 kg, combinée à la sécurité de son utilisation, permet au robot (qui est affecté à une trentaine de tâches de transport par jour) de fonctionner à plein régime, évitant les temps d’arrêt dans la production et maintenant un niveau opérationnel à près de 100 %. Ce qui a entrainé une hausse des emplois sur le site.


Au Danemark, Kvenerland Group, un des leaders mondiaux dans la production d’outils agricoles, a aussi fait appel au MiR500 pour automatiser son process de transport de matériaux, afin d’améliorer sa compétitivité. Le robot suit une route prédéfinie, quatre fois par heure et transporte les pièces et matériaux entre les départements de traitement de chaleur et de peinture. Les opérateurs ne perdent plus des heures à transporter les palettes, devenant ainsi plus productifs. L’entreprise planifie dans le futur d’inclure plus de MiR500 à la place de ses palettiseurs.

 

Aux États-Unis, le groupe d’origine allemande Cabka, spécialiste du recyclage de plastique post-industriel, a intégré un MiR500 afin de répondre à ses problèmes de main-d’œuvre. Intégré à une nouvelle ligne entièrement automatisée, il convoie les produits finis de l'atelier de fabrication vers une zone de préparation séparée. Il soulage les travailleurs et les conducteurs de chariots élévateurs de plusieurs kilomètres de manutention manuelle, ce qui permet à Cabka de redéployer ces travailleurs vers des tâches plus valorisantes. L’intégration du robot fut également la partie la plus facile du nouveau projet d’automatisation, même dans une installation ancienne et pleine de sols inégaux.


Un pas vers le futur

La flexibilité des robots mobiles MiR permet aux entreprises manufacturières d’améliorer la qualité et la vitesse de leurs productions, en améliorant un des points les plus cruciaux du processus industriel. Aisés à intégrer et à modifier, peu onéreux et pratiques, ils permettent également d’améliorer les conditions de travail des salariés et de leur faire gagner en compétences, en acquérant des connaissances en robotique. Une solution gagnant-gagnant aussi bien pour les entreprises que leurs employés et leurs clients !

BUZZ LOG
“Les constats qui ont été faits sur la nécessité de redynamiser à moyen terme l’industrie en France ne seront rendus possibles que si l’on a fixé le maillon transport et logistique comme un partenaire stratégique”
— Alexis Degouy, délégué général d’Union TLF
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine