Accueil / Tribunes / Comment renforcer la transparence, la résilience et l'agilité dans la supply chain ?

EXPERTISES

Comment renforcer la transparence, la résilience et l'agilité dans la supply chain ?

14.08.2020 • 09h30
A_1

Oracle | Dominic Regan, EMEA Senior Director for Logistics Application

Une tribune signée par Dominic Regan, EMEA senior director for logistics applications chez Oracle, éditeur américain d'applications cloud et de services de plateforme intégrés.

Presque tous les aspects organisationnels et fonctionnels des entreprises ont été drastiquement chamboulés depuis le début de la crise du Covid-19. De très nombreuses entreprises à travers le monde ont dû rapidement modifier la manière dont elles transféraient des marchandises d’un point A à un point B, entraînant des contrôles plus poussés sur la chaîne d'approvisionnement. Cette surveillance a révélé la fragilité de la supply chain moderne, avec de nombreuses sociétés luttant pour adapter leurs méthodes en un temps record. De ce fait, comment les entreprises peuvent-elles s'assurer que leur supply chain s’adapte aux objectifs fixés tout en étant préparées à des situations similaires à l’avenir ?


En finir avec les vulnérabilités, de manière intelligente

La première étape pour les entreprises consiste à évaluer l’état actuel de leur supply chain, afin de savoir si leurs processus existants sont gérés via des systèmes anciens (de type legacy) ou s’ils ont entamé une migration des process avec la transformation numérique. De plus, il est important de connaître les vulnérabilités qui ont pû être décelées au sein de leurs méthodes et pratiques internes. A partir de ces constats, les entreprises pourront alors prendre les mesures nécessaires pour remédier à ces éventuelles faiblesses de leurs systèmes.


Ensuite, les entreprises doivent se fixer des objectifs (sous formes de KPIs) pour s’assurer que des informations pertinentes relatives à la veille économique sont disponibles. Il s’agit d’une nécessité en temps de crise, mais qui doit continuellement s’appliquer. Car aujourd’hui, 68% des professionnels considèrent que l’amélioration de l’analyse opérationnelle constitue un avantage des technologies émergentes qui est clé pour le fonctionnement des chaînes d’approvisionnement [selon une étude Oracle datant de février 2020 intitulée « Technologies émergentes : une arme concurrentielle pour les finances et les opérations »].

 

La chaîne d'approvisionnement est devenue aveugle

La pandémie a mis en évidence l'importance de bénéficier d’informations et de renseignements précis pour la gestion de la supply chain.L’un des principaux problèmes auxquels font face les entreprises est qu’elles manquent cruellement de visibilité, pas seulement sur la localisation de certains produits ou de biens, mais aussi sur leurs partenaires et autres parties prenantes dont dépendent tant de chaînes d’approvisionnement pour travailler efficacement. Les entreprises agiles, et peu importe leur niveau de préparation face à la crise actuelle, pensent que la visibilité est l’atout principal pour arriver à une véritable résilience de leur supply chain.


Plusieurs raisons peuvent expliquer pourquoi les entreprises ont dû faire face à cette situation. Traditionnellement, de nombreuses chaînes d’approvisionnement ont toujours fonctionné en silos, et les chefs d’entreprise ne se sont pas spécialement préoccupés de rendre leur supply chain plus intelligente, avec une vue exhaustive de bout en bout. C’est la raison pour laquelle de nombreuses entreprises sont quasiment devenues aveugles face à la quantité d’informations et de parties prenantes inhérentes à la supply chain moderne, leur rendant ainsi la tâche extrêmement difficile pour identifier les nombreuses exceptions et s’adapter au changement.


Adapter les chaînes d'approvisionnement aux besoins

Les directions cherchent désormais à transformer leur chaîne d’approvisionnement en une chaîne agile, résiliente et intelligente. Ce type de transformation nécessitera une visibilité sur plusieurs niveaux de la supply chain, allant souvent jusqu’à un degré de granularité encore inconnu jusqu’à présent. La mise en application de nouvelles technologies ira de pair avec cette transformation. La possibilité, par exemple, de suivre les demandes avec un certain niveau de précisions à travers plusieurs chaînes d’approvisionnement permet une planification opérationnelle tant au sein de l’entreprise qu’avec les partenaires commerciaux. L’exploitation de cette intelligence offre l’agilité opérationnelle nécessaire pour réorganiser rapidement les priorités sur les stocks, afin de répondre aux demandes changeantes des clients, ou bien pour s’adapter aux imprévus externes.


En pratique, cela signifie que les entreprises devront intégrer des technologies telles que l'IoT (Internet des Objets), le Big Data, la blockchain et l’automatisation directement au sein de leur supply chain. Bien que certains l’aient déjà fait, cette pratique reste limitée et encore plus pour des projets très stratégiques. Aujourd’hui, il est possible, par exemple, de cartographier les chaines d’approvisionnement grâce à la blockchain et ce jusqu’aux fabricants des matières premières. Ce niveau de transparence et d’informations va au-delà des capacités aujourd’hui données aux entreprises.

 

Vers la création d'une nouvelle supply chain plus moderne


A l’avenir, nous verrons davantage de sociétés accélérer leur adoption de solutions similaires, motivées par le souhait de rendre plus flexible leur supply chain et de mieux l’adapter à la demande. L’expansion des technologies comme l’IA et le machine learning au sein de la supply chain amènera à des opérations orientées vers les données qui amélioreront véritablement les rendements de production, la qualité des produits, les délais, les équipements et l’efficacité opérationnelle. Les chaînes d’approvisionnement digitales donneront la possibilité aux entreprises de pouvoir détecter et analyser les signaux provenant des technologies IoT afin d’y répondre, et ensuite d’intégrer ces renseignements en vue d’améliorer leurs capacités dans un marché en constante évolution.


Trouver le bon équilibre entre la vitesse et l’agitilité est essentiel. En le mettant en place rapidement à petite échelle à travers une phase de test, cela permettra d’identifier les gains pour l’entreprise, afin de donner plus de visibilité à chaque étape. En se concentrant sur ce délai rapide de valorisation au sein de l’entreprise, il est possible d’encourager d’autres services à accélérer leur digitalisation. Aujourd’hui, l’accent est à nouveau mis sur l’importance et la vulnérabilité des chaînes d’approvisionnement ; on peut donc s’attendre à voir les dirigeants d’entreprise prendre des mesures radicales pour moderniser leurs processus de supply chain, en y incorporant l’agilité et la transparence destinées à devenir les pratiques standard de demain.

BUZZ LOG
“Il y a un coût à maintenir vivantes des solutions de continuité, mais c’est un point fondamental pour que les plans soient efficaces. La résilience est un choix.”
— Antoine Millot, conseiller en risques d’entreprise chez FM Global Europe du Sud
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine