Accueil / Tribunes / France Supply Chain appelle à une coordination nationale pour la supply chain des vaccins

EXPERTISES

France Supply Chain appelle à une coordination nationale pour la supply chain des vaccins

24.11.2020 • 11h30
A_1

photo créé par freepik - fr.freepik.com

Pour permettre une campagne de vaccination fluide, les professionnels membres de l’association France Supply Chain (ex-Aslog) proposent leur aide au gouvernement et préconisent la création d’un conseil national qui pourrait être baptisé Supply Chain Vaccins. Retrouvez leur communiqué ci-dessous.

Définir une politique publique de vaccination contre la Covid-19 est une chose, s’assurer de sa bonne exécution en est une autre. Face à la complexité de la livraison de millions de doses, seule une coordination nationale et transversale, assurera une campagne de vaccination fluide. L’association France Supply Chain propose son aide aux pouvoirs publics et préconise la création d’un conseil national de la Supply Chain Vaccins. Fort de relais locaux, il rassemblerait, sans silos, pouvoirs publics, prestataires logistiques, industriels et entreprises technologiques.

 

Risques de files d’attentes, ruptures de doses, stocks commandés non utilisés, trafic de vaccins par des personnes mal intentionnées… Jamais la bonne exécution d’une politique publique n’aura été aussi cruciale. Choisir le ou les vaccins les plus efficaces, arbitrer quels seront les bénéficiaires prioritaires et à quel rythme est un volet majeur d’une politique publique. Mais s’assurer de la capacité collective de tous les intervenants à tenir le rythme pour les administrer, sur tout le territoire, en est le deuxième. Essentiel. Car le défi est colossal, le chantier énorme, le risque d’embouteillage explosif pour une population déjà en « mal être » chronique.

 

Coordination de tous les acteurs

Posons les chiffres. Si on prend l’hypothèse de cibler 60 % des 65 millions de Français soit 39 millions de personnes. Si le vaccin est administré en deux fois, à trois semaines d’écart, cela représente donc 78 millions d’injections de doses à réaliser. Sur trois mois, 866 000 injections par jour devront être effectuées et sur quatre mois, 650 000. Pour donner une idée, actuellement entre 2 millions et 2,5 millions de tests PCR/antigéniques sont réalisés par semaine. Cette cadence a nécessité plusieurs mois. Rappelons-nous des queues de trois heures devant les laboratoires ! Ajoutons à cela la complexité de gérer plusieurs vaccins (six ont déjà fait l’objet d’un contrat) avec deux incertitudes majeures : leur nature (conservation à -70°C pour au moins l’un d’entre eux) et les dates de disponibilité.


La maitrise de la vaccination sur tout le territoire passe par la coordination de tous les acteurs, et ils sont nombreux, dans ce que l’on pourrait appeler la Supply Chain Vaccins. Cette coordination passe par un pilotage et une approche globale comme le font les géants de l’industrie ou du commerce avec un véritable plan industriel et commercial. Tous ces acteurs ont un point commun : ils partent de la demande et non de l’offre et travaillent par-delà leurs silos. Cette démarche contre-intuitive, de planification en remontant le flux, est la seule qui fonctionne. Pour l’heure, la variable « demande » semble en cours de définition : non seulement concernant le nombre de Français à vacciner et en combien de temps, mais aussi quels seront les personnes prioritaires : les soignants, les personnes à risque, les étudiants qui vont passer un examen ?...

 

Le défi de l'approvisionnement massif

Seul le besoin effectif permettra de dimensionner les moyens. Pour atteindre ces publics divers, quels seront les moyens de diffusion (la médecine de ville, les hôpitaux, des hôpitaux de campagne gérés par l’armée…) ainsi que les contraintes de stockage et de conservation ? Remontons d’un cran : où seront positionnés les stocks, viendront-ils directement de sites de production proches des lieux de vaccination ? Quelle devront être les conditions de respect de la chaîne du froid dans les différents entrepôts ? Et à partir de là, quels seront les moyens de transports et de répartition les plus appropriés ?


Plusieurs entreprises de logistique ont mis en place des taskforces pour organiser leurs moyens et proposer des réponses au défi de l’approvisionnement massif. France Supply Chain appelle de ses voeux une coordination nationale de la Supply Chain Vaccins.
D’envergure nationale, cette coordination est cruciale à trois niveaux :
1. Pilotage de la demande : combien, où et à quel rythme (deux injections en trois semaines)
2. Pilotage de l’acheminement vers les points d’administration du vaccin
3. Pilotage de l’approvisionnement
Cette coordination nationale doit avoir ses relais, eux-mêmes bien coordonnés : agences régionales de santé, préfets, médecine de ville, partenaires du monde du transport...


Enfin, les solutions digitales sont essentielles pour assurer ce pilotage transversal complexe et son exécution. Nous ne sommes pas en flux tendus mais dans le domaine des imprévus où il faut s’adapter en permanence. « Pour bien gérer et fluidifier l’administration du vaccin dans notre pays, la France doit réunir ses meilleurs professionnels afin de préparer, organiser et piloter la vaccination sur tout le territoire, affirme Yann de Feraudy, président de France Supply Chain. Avec la crise sanitaire, la Supply Chain Made in France a révélé encore plus son rôle stratégique et sa capacité de réaction. Les experts de France Supply Chain proposent leur appui au ministère de la Santé et se tiennent à disposition autant que de besoin pour définir le cadre opérationnel. Donnons-nous ensemble tous les moyens de combattre l’incertitude. Notre seule ambition est de contribuer à ce que l’administration de vaccins se déroule parfaitement bien. »

BUZZ LOG
“L'entrepôt n'est plus simplement un lieu où l’on va travailler, mais un espace de vie plaisant, où l’extérieur doit être autant travaillé que l’intérieur. C’est aussi un moyen de contribuer à l’attractivité du secteur”
— Cécile Tricault, directrice de Prologis France.
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine