Accueil / Tribunes / Les jumeaux numériques et la réalité virtuelle vont-ils définitivement s’ancrer dans l’entrepôt du futur ?

EXPERTISES

Les jumeaux numériques et la réalité virtuelle vont-ils définitivement s’ancrer dans l’entrepôt du futur ?

25.01.2022 • 15h04
A_1

Proglove

ProGlove, le spécialiste des lecteurs (ou scanners) de code-barre portables, livre ses prédictions pour 2022. Une tribune signée Michel Matlega, regional sales director Europe du Sud, Benelux et Royaume-Uni chez ProGlove.

Cette année a été riche en événements, en particulier pour l’industrie logistique. Les tensions sur la chaîne de production se font encore sentir dans le monde. Le commerce en ligne est toujours en plein boom, mais il y a encore de la place pour de nouvelles améliorations à mesure que de nouveaux maillions de la chaîne logistique (usines, ateliers, entrepôts) se numérisent. Que pouvons-nous attendre de 2022 ? Des technologies telles que la réalité augmentée (RA), la réalité virtuelle (RV) et les jumeaux numériques (ou « digital twins ») offrent de nouveaux débouchés à exploiter.

 

La réalité virtuelle pour mieux former

Si l’usage de la réalité virtuelle n’est plus une nouveauté, grâce à cette technologie, vous pouvez créer des espaces virtuels qui, par définition, n’ont que peu à voir avec la réalité. Dans l’industrie, ceux-ci servent principalement au prototypage ou à la cartographie de nouveaux environnements sur les lieux de production. Avec l’aide de lunettes de réalité virtuelle, l’utilisateur peut voir l’espace, s’y déplacer ou même le modifier. Les lunettes envoient des signaux au cerveau qui perçoit alors l’espace en trois dimensions. De cette façon, toutes les situations auxquelles sont quotidiennement confrontés les employés dans un environnement industriel sont également cartographiées et scénarisées.

 

Cette technologie peut être particulièrement utile quand il faut changer les processus internes ou pour la formation des nouveaux collaborateurs. Ils peuvent apprendre les différentes situations avec les lunettes RV et donc se familiariser avec leur nouvel environnement, évitant ainsi de commettre des erreurs dans le monde réel.

 

La réalité augmentée facilite le travail au quotidien

À la différence de la RV, la réalité augmentée fonctionne également avant tout visuellement, mais elle superpose au monde réel des informations complémentaires grâce à des lunettes dédiées ou un écran déporté. Cela aide à l’exécution de tâches complexes, par exemple en projetant les différentes étapes à réaliser dans le champ de vision de l’utilisateur. Les dispositifs RA peuvent être contrôlés à la voix, au traçage du déplacement oculaire, par la parole ou par la gestuelle. C’est le cas des HoloLens de Microsoft. Les employés disposent ainsi d’une aide importante dans leur travail quotidien. De ce point de vue, il faut s’attendre à ce que la RA gagne du terrain en 2022 et notamment dans la logistique et la chaine de production. Après tout, elle simplifie et accélère des processus de travail complexes. Pour ces raisons évidentes, la RV comme la RA ont un potentiel considérable en termes de formation et de simulation.

 

Le jumeau numérique va prendre de l’ampleur

Tous ces modèles ont en commun de créer une image virtuelle. Le « digital twin » ou jumeau numérique, va encore plus loin. L’idée est de créer un double virtuel d’un objet physique ! D’où le terme jumeau numérique ! Par exemple, pour pouvoir envisager différents scénarios sans risque avec l’aide d’une production virtuelle. Sur cette base, il est possible de réaliser des prédictions, mais également de développer des scénarios de réponse. Grâce à différentes technologies, comme la visualisation 3D, il est possible de décrire certaines circonstances dans les lieux de productions, mais également d’y identifier et d’éliminer des dangers pour les employés. Les jumeaux numériques permettent également de repérer les erreurs ou les processus redondants pour les éliminer ou les simplifier. De plus, ils permettent de lire des dernières données ou de créer une image virtuelle et une modélisation du processus. Cette interaction entre les humains et la technologie est essentielle pour établir un flux précis dans la logique du système. Cela en fait un élément important vers plus d’efficacité et de sécurité. Ces technologies seront donc amenées à jouer un rôle très important dans l’année à venir.

 

L’humain doit rester au centre 

Mais cette idée, qui ne repose finalement que sur une infrastructure informatique fonctionnelle, néglige un facteur important, sinon essentiel : les travailleurs humains. Tout particulièrement lorsqu’on parle de technologie, il faut être très clair : il y a un manque global de travailleurs qualifiés. Et la pandémie et le développement qui a suivi du commerce en ligne ont encore aggravé cette situation. Notamment parce qu’après la tourmente initiale, de nombreux travailleurs plus âgés n’ont pas repris le travail et ont préféré partir à la retraite. Les prévisions concernant l’évolution démographique sont également source d’inquiétude : la plupart des sociétés occidentales continuent à vieillir et il est de plus en plus difficile de trouver des employés.

 

C’est la raison pour laquelle nous devons nous concentrer sur les travailleurs humains. Avant tout, nous avons besoin de technologiques qui les soutiennent. Et ce n’est pas tout ! Eux aussi ont besoin de jumeau numérique, les « Human Digital Twin ». Une première étape nécessitera d’enregistrer chaque processus individuel et de les analyser. Des objets portables industriels, tels que nos gants lecteurs de code-barres, peuvent servir à ces enregistrements. Ils sont portés en permanence par les employés, ce qui permet de collecter de nombreuses informations, comme les chemins préférentiels dans les locaux, les procédures de lectures, etc. De plus, toutes ces données peuvent être partagées avec d’autres systèmes. Le charme de cette approche est qu’elle peut être utilisée pour créer des modèles qui pourront raconter la véritable histoire de l’atelier. Et c’est précisément ce point de vue qui a été jusqu’à présent sous-représentée. Il est temps que cela cesse. Pourquoi pas en 2022 ?

 

Un tel système doit, bien sûr, respecter les principes de protections des données. En d’autres termes, il ne devrait pas se transformer en système de surveillance, mais proposer une aide concrète. Cela s’avère particulièrement nécessaire pour les employés de la logistique, qui sont confrontés tous les jours à des situations extrêmement difficiles.

 

Tendance et prospectives pour 2022

L’innovation continuera à soutenir le secteur de l’industrie logistique en 2022. La question cruciale reste : comment pouvons-nous promouvoir avec succès la collaboration entre l’homme et la machine ? Avant tout, cela nécessite des progrès significatifs dans la numérisation entrainent les collaborateurs et les relient à l’Internet des Objets. En 2022, le problème sera de surmonter l’abîme entre les gens et la technologie. Il doit y avoir une connexion, et non plus une opposition hostile. La technologie sera indispensable : elle soutient, soulage et ouvre de nouvelles possibilités. Mais elle ne suffira pas seule sans les humains : leur intuition, leur spontanéité et leur capacité à apprendre sont absolument essentielles. Tout est une question de collaboration. Et c’est exactement ce que nous devons ancrer dans l’esprit de chacun.

 

SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine