Accueil / Tribunes / Intralogistique : des technologies adaptées, des données sécurisées et des opérateurs formés

EXPERTISES

Intralogistique : des technologies adaptées, des données sécurisées et des opérateurs formés

18.05.2022 • 10h44
A_1
Une tribune de Pascal Laurin, directeur division de Bosch Rexroth France et directeur industrie 4.0 de Bosch France

Le grand rendez-vous annuel de l’industrie en France ouvre ses portes au parc des expositions de Paris Nord Villepinte. Véritable vitrine de l’industrie 4.0, Global Industrie propose une offre technologique globale unique au monde. C’est le lieu où l’on appréhende et prépare dès aujourd’hui l’industrie de demain, notamment en matière d’intralogistique.

 

L’intralogistique est un environnement tridimensionnel, complexe et dynamique où l’organisation et l’optimisation jouent un rôle fondamental pour assurer la productivité et la rentabilité de l’activité. Pour être optimale et efficiente, elle doit reposer sur trois piliers connexes : la robotique portée par l'innovation, des systèmes interconnectés et sécurisés et enfin l’actualisation régulière des compétences des opérateurs. Une intralogistique performante est d’autant plus importante lorsqu’on constate l’ambivalence dans laquelle se trouve aujourd’hui les industriels. D’un côté, ils ont besoin de gagner en efficacité ( réduire leurs coûts et augmenter leur capacité de production), et d’un autre, ils doivent être en mesure de réaliser une production de plus en plus personnalisée et “just on time”, qui nécessite d’avoir des stocks importants pour assurer cette flexibilité et continuité de la production. Les industriels doivent donc trouver un équilibre pour disposer de ce qui est nécessaire à la production en temps réel et de manière personnalisée, sans toutefois que les stocks engendrent des coûts trop importants. Pour cela, seule la quantité nécessaire à la production doit être acheminée pour limiter les temps d’arrêt. La production, tout comme l’intralogistique, doivent être de plus en plus flexibles : le robot collaboratif devient le meilleur allié de l'équipe de montage, tandis que la traçabilité des opérations est indispensable pour optimiser le fonctionnement de l'entreprise dans son ensemble.


Une intralogistique plus forte grâce à l’automatisation et la digitalisation industrielle

Un système intralogistique avancé et automatisé permet d'optimiser le processus et le temps de production, de réduire les déchets, la consommation d’énergie, les coûts et l’espace utilisé. Dans l’usine Bosch de Hombourg en Allemagne, l’utilisation de cobots a permis d’automatiser complètement les processus de production en garantissant une grande flexibilité opérationnelle. Pour répondre à la forte demande du marché automobile, cette transformation a permis d’augmenter la capacité de production des systèmes d’injection destinés aux véhicules utilitaires. Certains processus, réalisés auparavant manuellement, sont désormais effectués par un robot collaboratif intelligent. Celui-ci automatise et allège la charge de travail des opérateurs, et augmente ainsi la productivité, là où l'espace reste un facteur déterminant.

 

Les cobots sont garants du contrôle qualité en assurant une haute finition du produit. Dans l’usine de Feuerbach, située également en Allemagne, l’inspection visuelle et le contrôle qualité en fin de ligne sont effectués par l'assistant de production mobile APAS. Les robots mobiles intelligents et interactifs, s’orientent de manière autonome dans l'usine, et rendent ainsi les processus intralogistiques plus flexibles, sans avoir à modifier l'infrastructure de l'usine. L'usine intelligente doit comprendre également des postes de travail connectés qui guident l'opérateur. Cela permet de le soulager et d’éviter les erreurs.

 

Ces solutions participent activement à la production et évoluent de façon autonome, en communiquant à la fois avec les Hommes et les machines. Elles sont capables de s’ajuster et de se reconfigurer en permanence, elles sélectionnent, saisissent, trient les pièces, les vérifient et les livrent, aidées par l’intelligence artificielle. L’industrie 4.0 monitore de A à Z la chaîne de production pour gagner en efficacité : moins d’erreurs et d’oublis, de retard ou encore de défauts d’assemblage.

 

La sécurisation des hommes et des données : un paramètre clé du processus intralogistique

Pour Bosch Rexroth, l’homme doit être au cœur de l’usine du futur, avec en priorité son bien-être physique et mental. L’usine doit s'adapter à l'opérateur et non l'inverse. L'ergonomie joue donc un rôle fondamental dans cette perspective. Aujourd’hui, la collaboration “Homme-Machine” trouve sa place dans de nombreux secteurs industriels. D’une part en raison des progrès extraordinaires de la robotique et de l'automatisation industrielle, et d’autre part, avec le développement des systèmes de vision par ordinateur et de réalité augmentée. Visières portables, écrans tactiles, projection d'images et de silhouettes sont des exemples de technologies de plus en plus répandues pour soutenir les tâches de l'opérateur. Elles interviennent dans un environnement collaboratif qui complète la chaîne fermée de vision-action-contrôle-intervention, typique du travail dans un environnement productif.

 

Le point de vigilance dans cette architecture connectée, composée de machines et de systèmes communicants entre eux, reste l’Internet Industriel des objets (IIoT) qui impose des exigences totalement nouvelles en matière de cybersécurité. Il est devenu crucial, dans ces environnements industriels modernes, de mettre en place une forte sécurisation des opérations, des activités et de protéger les données générées par les outils numériques. Cela peut se faire en utilisant, par exemple, une solution qui combine, de manière sécurisée, les technologies de contrôle, l'informatique et l'IoT pour créer un système ouvert et évolutif. De cette façon, la sécurité informatique peut être appliquée à tous les niveaux des opérations. Aujourd'hui, et plus encore dans des environnements d'industrie 4.0, il est fondamental que les dispositifs utilisés pour la connectivité assurent des mécanismes de sécurité adéquats.

 

Sans oublier la formation des opérateurs

Le potentiel qu’offrent les technologies intelligentes ne peut être pleinement exploité sans que les opérateurs ne soient formés et ne disposent des compétences adaptées. Pour cela, nous réalisons chez Bosch Rexroth, un travail important de formation auprès des collaborateurs, pour s’assurer de la prise en main parfaite de tous nos outils numériques. Grâce à des formations, les salariés deviennent experts, évitant ainsi l’épuisement numérique et tout risque éventuel ou inefficacité liée à des erreurs ou manque de compétences.

 

Nous investissons également dans la formation de ses futurs collaborateurs. Cela se traduit notamment par la participation à des projets d’Usine-École telles que l’Industreet, l’IUT d’Hagueneau ou encore le consortium DIWII. Nous fournissons des solutions pour ces lignes pédagogiques, concrètes et issues du monde industriel. Nous avons à cœur de mettre toute notre expertise en matière d’industrie 4.0 pour former nos futurs diplômés et les préparer ainsi aux enjeux de demain.

 

L'avenir des usines, de la production et des emplois réside dans les nouvelles technologies, l'intelligence artificielle, le machine learning et le savoir-faire des opérateurs.

 

 

SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine