Accueil / Tribunes / Supply chain : obtenir des informations opérationnelles et réduire les coûts grâce aux API

EXPERTISES

Supply chain : obtenir des informations opérationnelles et réduire les coûts grâce aux API

14.09.2022 • 11h20
A_1

Axway | Mourad Jaakou

Une tribune signée par Mourad Jaakou, general manager de l’offre Amplify chez Axway.

Au cours des dernières années, les chaînes d'approvisionnement mondiales de nombreux secteurs ont été mises sous pression. Et si d’aucuns pensaient que ces problèmes d'approvisionnement se normaliseraient à partir de 2022, ils se poursuivent d’autant plus que les conditions géopolitiques accentuent les effets du Covid-19. Selon un rapport d'Accenture, les difficultés de la chaîne d'approvisionnement pourraient faire perdre jusqu'à 920 milliards d'euros (soit 7,7 %) au PIB de la zone euro d'ici 2023.

 

Les problèmes de la chaîne d'approvisionnement

Dans le secteur industriel, l'approvisionnement en équipements et les pénuries de matériaux clés tels que l'aluminium, l'acier, la peinture et les revêtements, le bois, les ciments, et d'autres encore, engendrent des retards supplémentaires. Une enquête de l'Associated General Contractors of America (AGC) a révélé que plus de 90 % des entreprises estiment que leurs projets ont été affectés par la hausse des coûts des matériaux et que leurs marges bénéficiaires s’en trouvaient réduites. Un tiers des entreprises a même indiqué ne pas être en mesure de répercuter ces coûts additionnels sur les donneurs d’ordre.

 

88 % des entreprises interrogées affirment également avoir subi des retards dans leurs projets, et pour les trois quarts d’entre elles, ceux-ci résultent de l'allongement des délais d'exécution dû, notamment, à la pénurie de main d’œuvre. Pour autant, ici comme ailleurs, la technologie ne peut pas résoudre l’ensemble des problèmes complexes qui sont à l’origine des dysfonctionnements au sein de la chaîne d’approvisionnement. Mais il n’en reste pas moins vrai que les entreprises qui étaient les plus avancées dans leur transformation numérique ont mieux résisté à la tempête, sans devoir recourir précipitamment à davantage de main d’œuvre

 

Cette volatilité de la chaîne d'approvisionnement – véritable défi pour de nombreuses entreprises - devrait se poursuivre cette année – et sans doute au-delà. Les entreprises qui peuvent automatiser leurs processus seront probablement en meilleure position pour en sortir plus fortes. Cela permet non seulement de réduire les temps d'arrêt, d'obtenir de meilleures informations opérationnelles et de renforcer l'utilisation et l'efficacité des actifs, mais aussi de faire travailler tout le monde un peu plus intelligemment.

 

Voici trois pistes pour plus d’agilité dans un marché devenu imprévisible. Car si la technologie ne peut pas faire apparaître comme par magie des travailleurs dans un chantier en sous-effectif, l'automatisation peut aider à garantir que les personnes qui s'y trouvent disposeront de suffisamment de disponibilité pour résoudre les problèmes les plus urgents.

 

La puissance des API au service de l’automatisation

Nous pouvons considérer la possibilité de regrouper les processus opérationnels exposés sous forme d’API comme première étape vers l'automatisation. Les écosystèmes API-first sont intrinsèquement liés à la stratégie numérique de l’entreprise et aux moyens qu’elle met en œuvre pour assurer la fusion de son business model avec la technologie. En rendant ses produits et services consommables et réutilisables à travers une plateforme numérique, elle étend leur champ d’action et facilite de nouveaux usages. Les API permettent l'automatisation des processus métier grâce à une combinaison d'interactions de machine à machine et à un écosystème plus large de développeurs qui peuvent ainsi créer de meilleures expériences utilisateurs. En outre, les possibilités accrues offertes par les API pour les appareils connectés (IoT) permettront de d’utiliser l’automatisation plus intelligemment grâce à l'automatisation d'appareils contrôlés par capteurs, de véhicules et d'une variété d'équipements industriels. La connectivité intelligente est essentielle et les API sont parfaitement adaptées pour débloquer ces capacités.

 

La fermeture d’un port perturbe toute la chaîne d’approvisionnement. Si les API ne peuvent pas modifier la taille d’un conteneur pour s’adapter à un plus petit port, une organisation tournée vers les API peut en revanche faire pivoter plus rapidement son approvisionnement vers un autre emplacement. D’où l’intérêt de pouvoir créer et ouvrir rapidement des API à ces nouveaux fournisseurs afin de communiquer et partager des documents ou créer une interface fiable et sécurisée pour échanger des prévisions de planification de la demande et des informations sur les bons de commande.

 

Autrement dit, si un maillon de la chaine d’approvisionnement casse, l’entreprise doit passer par des processus manuels chronophages qui ralentissent l’ensemble de la chaîne. Si elle peut encapsuler chaque élément en tant qu’API, elle dispose d’un écosystème plus composable lui permettant de recombiner les API et créer de nouveaux flux.

 

Tirer parti de cette automatisation intelligente

L’automatisation intelligente (AI) jouera un rôle essentiel pour aider les entreprises à être plus précises et agiles et ainsi surmonter les défis de la chaîne d’approvisionnement. Des données de qualité, accessibles et utilisables, aident les équipes à prendre de meilleures décisions et à faire des prévisions de manière cohérente afin de pouvoir réagir rapidement à des événements imprévus.

 

Prendre des modèles d’auto-apprentissage et des composants de traitement d'AI et les intégrer simplement dans un workflow permet de libérer les équipes des tâches manuelles lourdes et gourmandes en données. Si vous disposez d'une API météo par exemple, vous pouvez en tirer parti pour obtenir désinformations qui vous aideront à prévoir et optimiser le transport des marchandises en fonction des prévisions météo pour la semaine à venir. Vous bénéficiez d'un avantage en matière de diversité des données.

 

Libérer les équipes avec les API

Les utilisateurs attendent des expériences en temps réel. Ils veulent connaître les stocks pour obtenir le bon prix – et s’imaginent que ces informations sont entre les mains des commerciaux et des équipes marketing. Les consommateurs veulent suivre le camion qui leur apporte leur colis. Et le fait d’augmenter le nombre de personnes chargées de résoudre le problème ne changera rien, si ce n’est ralentir de manière significative les processus. Une solide stratégie en matière d'API aide à automatiser tout ce qui peut l’être afin que les équipes puissent se concentrer sur leur vrai métier. Finalement, nous ne sommes pas encore obsolètes !

 

Un ensemble d'API et de workflows peut aider à intégrer et à réutiliser les données dont l’entreprise dispose déjà, et permettre d’aller puiser auprès de tiers les nouvelles informations ou jeux de données qui sont nécessaires. S'assurer que l’organisation est entièrement numérique et compatible avec les API permettra ainsi aux organisations d'évoluer beaucoup plus rapidement et d'automatiser tout ce qui peut l’être, pour focaliser ses ressources sur la résolution des problèmes les plus urgents auxquels elles se trouvent exposées.

 

 

 

Titulaire d’un diplôme d’ingénieur réseau obtenu à l’INSA Toulouse, Mourad Jaakou a débuté sa carrière en tant que consultant EAI pour Unilog Management, Atos puis Devoteam Consulting. Il rejoint Axway en 2007 où il occupera respectivement différentes fonctions de consultant EAI, Senior Project Manager avant d’intégrer et de diriger l’équipe Presales Consulting.  En 2022, Mourad est nommé General Manager de l’offre Amplify.

 

SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine