Accueil / Rencontres / Portrait / KS Services : des Hommes et des méthodes

PORTRAIT

KS Services : des Hommes et des méthodes

05.07.2018 • 09h00
|
par Laurène MATZEU DE VIALAR
A_1

KS Services

En 1991, l’histoire de KS Services démarre d’une conviction profonde. Celle que les services externalisés de qualité ont leur place dans le paysage industriel français. Une certitude qui s’est bel et bien confirmée dans les années qui ont suivi sa création. Retour sur le développement d’un prestataire devenu spécialiste de services logistiques, industriels, administratifs et de production.

Les débuts sont timides. Mais Paul Tremsal, fondateur de KS Services, est patient et méthodique. Pour développer sa société, baptisée aux initiales de ses collaborateurs, il a en tête une stratégie bien précise : proposer aux industriels un service de main d’oeuvre en BtoB, avec management à distance et obligation de résultat. L’entrepreneur est alors dirigeant d’une société de travail temporaire et rencontre dans son quotidien de nombreux clients désireux de voir apparaitre cette notion « d’obligation de résultat » aux contrats de travail temporaire. C’est à ce moment-là qu’il développe le concept de base de KS Services. Il monte alors la structure en 1991 dans l’Est de la France avec des associés issus eux aussi du travail temporaire : « Nous fabriquions, à l’origine, des palettes en bois sur mesure pour un client puis nous sommes arrivés petit à petit à la prestation de services externalisés en allant vers des entités qui remettaient en cause leur organisation face aux difficultés économiques ambiantes. Nous leur apportions des réponses », relate Paul Tremsal. Mais KS Services, toute jeune entreprise, ne dispose pas encore de la notoriété suffisante pour attirer les grandes sociétés industrielles françaises : « Nous n’en étions qu’au tout début de l’externalisation. Au bout de trois ans, nous avons eu la maturité nécessaire pour adresser de plus grosses structures. Notre envol s’est véritablement fait en 1995 avec l’ouverture de bureaux en Île-de-France et dans la région Rhône-Alpes », se souvient-il.

 

Une patience récompensée

En prenant le temps de se développer, KS Services parvient à décrocher d’importants contrats. Parmi eux figurent notamment Heineken à Strasbourg (67) et Solvay (ex-Nyltech) à Saint-Fons (69), des clients désormais historiques. Pour le premier, KS Services s’occupe du chargement de conteneurs. Pour le second, la prestation concerne le chargement, la réception de matières premières ainsi que l’approvisionnement des lignes et la gestion des expéditions : « Nous avons immédiatement été dans les sphères de la logistique amont et aval avec une offre de services clé en main qui nous a permis de développer tous les avantages de l’externalisation : flexibilité, variabilité des coûts, limitation de l’accidentologie, efficacité opérationnelle, amélioration de la productivité… Nous étions convaincus que le marché était porteur et c’est pour cela que nous avons, dès le début, considérablement investi dans la qualité de nos prestations », précise le PDG de l’entreprise. Par qualité, il en tend de véritables dispositions : certifications (ISO 9000, Manuel d'Amélioration Sécuritédes Entreprises), prévention des risques, méthodes, organisation : « Nous dépensions beaucoup d’argent sur ces sujets-là. Cela a été un pari sur l’avenir car, auparavant, nous étions les seuls à nous en préoccuper. Aujourd’hui, c’est devenu la norme. Cela nous a permis de gagner la satisfaction de nos clients et de faire que notre entreprise soit équilibrée. Nous poursuivons d’ailleurs nos efforts en la matière sans que cela ne pénalise la rentabilité à court terme », analyse Paul Tremsal.

 

L’humain au centre de l’organisation

Autre sujet primordial dans l’ascension de KS Services : ses collaborateurs. L’entreprise emploie à ce jour plus de 600 permanents et mise sur le savoir-être pour constituer une équipe soudée et fidèle, au coeur d’une culture d’entreprise incarnée par des valeurs de « respect, esprit d’équipe, responsabilité et engagement. Ce sont des préceptes que l’on retrouve également dans le rugby, un sport où KS Services est fortement engagé. L’expérience nous a montré que si l’on choisit et s’occupe bien de ses collaborateurs, la relation perdure dans le temps et la performance d’ensemble est au rendez-vous. Certains nous accompagnement depuis 20 ans », assure le fondateur de l’entreprise. Cette fidélité aura également permis à la société de se diversifier tout au long de son histoire. Les dix premières années de son existence KS Services travaille plus particulièrement en logistique industrielle. Puis en 2012, un grand tournant s’opère vers la logistique de chantier avec la victoire de l’appel d’offres de la RTE (Réseau de transport d’électricité) qui consiste à organiser la logistique de la construction d’une ligne de 300 km dans l’Ouest de la France : « Ce succès nous a permis d’aller raconter cette histoire à d’autres entreprises comme Vinci, Bouygues… Nous avons proposé de leur offrir des services similaires ». Aujourd’hui, KS Services s’ouvre aussi aux PME et ETI, de plus en plus intéressées par l’externalisation, et offre également des activités de services généraux et administratifs. « De la logistique industrielle, nous sommes arrivés à la distribution en passant par la logistique chantier, avec en parallèle l’activité de services généraux. Chez KS Services, tout est très structuré et se termine toujours par des hommes et des femmes choisis avec soin, formés, motivés et fidélisés. En ajoutant de l’encadrement, de l’organisation, de la méthode et les moyens techniques nécessaires pour réaliser une prestation de services de qualité, cela donne la recette du succès », résume Paul Tremsal. À l’avenir, les perspectives de KS Services sont bonnes. L’entreprise mise notamment sur ce qu’elle appelle « la première externalisation » qui concerne toutes ces entreprises qui n’ont jamais externalisé et eu recours à des prestataires de services. « Nous estimons que cela représente une réserve importante en parts de marché et nous offre de larges perspectives », assure-t-il.

BUZZ LOG
“Aujourd’hui, une marque qui gère plusieurs canaux de distribution ne peut pas faire autrement que d’avoir un stock au même endroit.”
— Bertrand Chabrier, directeur du développement de C-Log.
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine