Accueil / Actualités / Entrepôts / Fives innove aux USA et dévoile une solution pour objets non convoyables

Entrepôts

Fives innove aux USA et dévoile une solution pour objets non convoyables

06.04.2017 • 14h30
|
A_1

Fives

Fives poursuit ses innovations jusqu’aux aux États-Unis où le spécialiste de l’intralogistique vient d’inaugurer un centre dédié sur lequel il a développé Geni-Flex, un trieur pour objets non convoyables.

À Louisville aux États-Unis, Fives compte désormais un centre d’innovation dédié au développement et aux tests de technologies de rupture pour la manutention automatisée. Son ambition ? tout bonnement « instaurer les nouveaux standards de l’industrie ». Ainsi, après avoir dévoilé récemment deux nouveautés à Paris, la société presente la toute dernière innovantion issue de son centre américain. Il s’agit de Geni-Flex, un trieur pour la manutention d’objets non convoyables. Grands écrans de télévision, pièces automobiles, pneus, meubles… ne peuvent pas être traités sur des systèmes de convoyage automatisés standard. Voilà pourquoi Fives a développé un trieur capable d'automatiser la manutention des produits non convoyables pesant jusqu’à 70 kg et mesurant jusqu’à 2,5 m. Il est, selon Fives, capable de trier à très haute cadence plus de 95 % des objets non-convoyables et existe en configuration uni- et bi-directionnelle. « Pour faire face à l’augmentation de la taille et du volume des produits expédiés, il est crucial d’adapter et d’améliorer les systèmes d’automatisation actuels. Avec ce nouveau trieur Geni-Flex et notre centre Innovation, Fives répond à ce besoin et vise à instaurer les nouveaux modèles de l’industrie intralogistique, explique Ben Hinnen, président de Fives Intralogistics Corp. D’ailleurs, nos équipes travaillent déjà sur des technologies encore inconnues qui seront les standards demain. »

BUZZ LOG
“La Blockchain ne va pas changer le monde et tout disrupter. Mais sur certains segments, à assez court terme, elle va faire évoluer pas mal de choses dans la façon de concevoir le business.”
— Antoine Yeretzian, co-fondateur de Blockchain France
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine