Accueil / Actualités / Éditeurs / La basilique Sainte-Thérèse de Lisieux se dote d'une logistique inédite

Éditeurs

La basilique Sainte-Thérèse de Lisieux se dote d'une logistique inédite

27.10.2017 • 09h15
|
A_1

Think&Go

Pour optimiser la gestion de ses flux de donation, la Basilique Sainte-Thérèse de Lisieux, haut lieu de pèlerinage en France, s'est dotée d'un dispositif inédit : un écran de don connecté Think&Go.

En Normandie, la récupération des dons versés par les fidèles dans la basilique Sainte-Thérèse de Lisieux s'effectue maintenant via une logistique de pointe. La mise en place, cet été, d'une solution visant à optimiser la récupération et l'encaissement des kilos de pièces donnés par les fidèles venus allumer un cierge a été acceptée sans difficulté sur les lieux et montre des résultats probants.

 

Optimiser la gestion des flux de donation

Ce haut lieu de pélerinage, qui compte chaque année des dizaines de milliers de visiteurs, avait à gérer chaque mois des flux importants d'argent liquide qu'il s'agissait de sécuriser et de transporter à la banque. Pour simplifier et optimiser la gestion de ces donations, la Basilique s'est dotée d'un dispositif inédit dans l'univers caritatif : un écran de don connecté Think&Go, une marque du groupe Ingenico, spécialiste en solutions de paiement intégré.

 

 En juillet dernier, un écran de don connecté a ainsi été installé en plein cœur de la zone dédiée aux offrandes. Cet écran permet aux fidèles de choisir parmi quatre modèles de cierges de deux euros à dix euros. Leur offrande peut ensuite être réalisée, via le paiement sans contact, en approchant leur carte bancaire de la zone concernée sur l'écran, avant  de récupérer leur cierge, une fois le paiement validé. Les transactions sont ensuite automatiquement créditées sur le compte bancaire du sanctuaire,  déchargeant ainsi le personnel de la gestion du transport de l'argent liquide vers la banque. Sur les trois derniers mois, l'écran connecté a permis de collecter plus de 6 580 euros de donation, pour un montant moyen de 3,5 euros, soit 1 871 offrandes réalisées par l'écran.

BUZZ LOG
“Nombre d’études mettent en avant le fait que parmi les enfants qui naissent à l’heure actuelle, 75 % d’entre eux feront un métier qui n’existe pas aujourd’hui. Il y a donc un champ à inventer en supply chain.”
— Stéphanie Nadjarian, Senior Partner du cabinet de conseil Kea & Partners
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine