Accueil / Actualités / Mobilités / Dernier kilomètre : Starship Technologies déploie ses robots livreurs

Mobilités

Dernier kilomètre : Starship Technologies déploie ses robots livreurs

02.02.2017 • 09h15
|
A_1

La jeune pousse estonienne Starship Technologies s’est lancée dans la bataille du dernier kilomètre avec un robot livreur. Un concept qui est en phase de test depuis un an. Mais qui séduit déjà une flopée de marques, Mercedes-Benz en tête.

L’avenir de la logistique du dernier kilomètre n’appartient pas qu’aux drones. Le robot rouleur aussi a son mot à dire. Ahti Heinla et Janus Friis, les deux fondateurs de la start-up estonienne Starship Technologies (et par ailleurs les deux fondateurs de la célèbre messagerie Skype) le pensent, en tout cas. Leur petit bolide à six roues, aux allures de rover martien, arpente depuis un an les trottoirs d’une poignée de villes américaines et européennes (dont Londres, ville où la société a installé sa partie commerciale) pour une phase de test.

 

Que propose l’engin ? Doté d’une vitesse de 6 km/h environ, soit la vitesse d’une marche normale, le robot livre sur un périmètre de 3 kilomètres en moins de 30 minutes. Un système vidéo est installé sur l’appareil pour garder un œil sur le trajet et un opérateur peut en prendre le contrôle. Dernier détail, et pas des moindres, le robot ne livre que des petits colis de 10 kilogrammes. Comprendre ici la livraison d’un sac de courses du quotidien ou d’un repas. La start-up s’est d’ailleurs alliée à des services de restauration comme Just Eat au Royaume-Uni. En Allemagne, Starship Technologies collabore avec l'enseigne de produits techniques Media Markt et le transporteur Hermes. Et du côté  suisse avec Swiss Post. Concernant la France, rien de prévu. D’ailleurs, la start-up ne cherche pas à développer son système dans l’Hexagone pour le moment.

 

Une levée de fonds de 17,2 millions de dollars

Un plus gros nom a flairé le bon filon : Daimler. Le groupe allemand, propriétaire de Mercedes-Benz, vient de participer à la levée de fonds de 17,2 millions de dollars (16,5 millions d’euros) de la start-up. L’idée : accueillir une flopée de ces robots livreurs dans des camionnettes de la marque à l’étoile puis les distiller dans un quartier pour effectuer les derniers kilomètres jusqu’au destinataire final (voir la vidéo ci-dessous), qui n’a plus qu’à composer un code pour récupérer sa commande. Il faudra pour cela que le constructeur conçoive des outils d’organisation de tournées performants. Mais en ce qui concerne son partenariat avec Starship Technologies, Mercedes a encore un peu de temps pour y travailler : la start-up ne compte pas commercialiser son service avant au moins un an. Quoiqu’il en soit, il faudra compter sur cette alliance dans la bataille déjà bien engagée du dernier kilomètre.

 

BUZZ LOG
“Nos clients ayant pris de l’avance en termes de digitalisation – avec des tours de contrôle, des tableaux de bord et des outils de pilotage performants – étaient clairement mieux placés pour gérer leur activité pendant la crise”
— Nicolas Bouvet, managing director chez Accenture
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine