Accueil / Actualités / Prestataires / FM Logistic : « les entreprises familiales comme vecteur de croissance durable »

Prestataires

FM Logistic : « les entreprises familiales comme vecteur de croissance durable »

03.12.2015 • 15h25
|
A_1

Le 26 novembre 2015, FM Logistic a organisé au sein de son siège de Phalsbourg (57) une table ronde sur le thème : « les entreprises familiales comme vecteur de croissance durable ». L’évènement a permis aux différents intervenants d’échanger autour des atouts inhérents à ce type d'entreprise, mais aussi de faire un état des lieux sur ses freins, en grande partie réglementaires.

Dans le cadre de la table ronde organisée par FM Logistic à Phalsbourg, les dirigeants du groupe et les dirigeants d’entreprises familiales du Grand-Est se sont rassemblés en présence de Catherine Barthélémy, présidente du groupe Manuloc, Luc Darbonne, président du Family Business Network, Marianne Lasserre, présidente de Maximo, Charles Robinet-Duffo, président directeur général de Henner et Jean Schwebel, président du conseil d'administration de la société Feyel-Artzner. Des personnalités politiques locales, régionales et nationales étaient également invitées. La table ronde a fait naître des échanges autour de la vision long terme pour les entreprises familiales, la stratégie d’entrepreneur et a mis l’accent sur les conditions de succès indispensables à la pérennité de ces entités.


FM Logistic a tiré une synthèse de cet évènement. Ainsi, les forces de l’entreprise familiales se sont dégagées :

 

■ « La vitesse de prise de décision, la souplesse, la simplicité : nombre d’entreprises familiales attribuent en effet leur longévité à des éléments significatifs inhérents à leur culture, tels que la capacité d’adaptation, la pro-action ou la vitesse de réponse.
■ L’engagement dans la durée : privilégiant la pérennité à la performance à court terme, ces entreprises jouent la carte de la durée dans le but de transmettre l’entité aux prochaines générations.
■ La résilience aux crises économiques : mêlant comportements vertueux et agilité des ressources financières, les entreprises familiales résistent mieux à la crise. Ainsi, d’après une enquête récente, 32 % d’entre elles ont enregistré une hausse supérieure à 5 % de leur chiffre d’affaires en 2013. (PwC/Family Business Network - 2014)
■ L’appréhension de la notion de risque : soucieuse d’éviter la dilution du capital en faisant appel, par exemple, à un investisseur extérieur, ce type d’entreprise a à cœur de conserver un actionnariat stable et de financer ses projets en réinvestissant les bénéfices non distribués. •
■ Les valeurs d’entreprise : faire perdurer l’héritage, être fidèle aux valeurs, notamment humaines, et aux choix fondateurs constitue un socle qui participe à la pérennité et au développement de l’entreprise.

Si leur vision gagnante à long terme et leur stratégie perspicace d’entrepreneur indépendant profitent aux entreprises familiales, celles-ci déplorent un manque de soutien des pouvoirs publics. Au-delà d’une réglementation qu’ils jugent inadaptée, leurs dirigeants considèrent qu’elle est un frein à leur développement. Parmi les mesures attendues pour pérenniser l’entreprise familiale, il en est une, majeure, que les dirigeants, dans leur grande majorité, appellent de leurs vœux une meilleure reconnaissance par les pouvoirs publics, avec, à la clef :

■ une simplification de la législation sociale,
■ la stabilité fiscale,
■ la création de mesures visant à inciter à la transmission, les entreprises familiales considérant en effet que les actionnaires minoritaires sont incités, de par la réglementation en vigueur, à céder leurs parts, au risque de déstabiliser l’actionnariat familial

Les aides pour le développement à l’international, l’accès aux marchés de capitaux et le renforcement des liens entreprise/ université font également partie des critères d’amélioration souvent cités par les dirigeants. »

BUZZ LOG
“Nous appartenons à un secteur qui crée de l’emploi et qui a la capacité d’aider notre pays pour recréer une dynamique industrielle avec des relocalisations à la clé.”
— Eric Hémar, président d'Union TLF
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine