Accueil / Dossiers / Immobilier / Chez Prologis, un entrepôt au chauffage inter-saisonnier

Immobilier

Chez Prologis, un entrepôt au chauffage inter-saisonnier

07.12.2020 • 10h25
|
par Emilien VILLEROY
D_1
Sur un entrepôt de son parc Moissy 2 DC1 (77), Prologis va mettre en place avec Accenta un procédé expérimental consistant à capter de la chaleur produite en été par le bâtiment pour pouvoir le chauffer en hiver.

Parmi les actions menées par Prologis au sein de ses sites logistiques, sa collaboration récente avec l’entreprise Accenta, spécialisée dans le stockage intelligent d’énergie, est sans doute la plus innovante. En effet, la jeune pousse a développé une solution qui permet de stocker de la chaleur dans des sondes géothermiques afin de proposer du chauffage inter-saisonnier. En clair, l’énergie thermique produite et captée au sein du bâtiment en été va être conservée par un système de batterie afin de pouvoir chauffer le site pendant l’hiver, grâce à des pompes à chaleur. Le tout sous le pilotage d’une application qui permet d’optimiser la consommation d’énergie et de maximiser le rendement thermodynamique.

 

Prochainement déployé sur d'autres sites, nouveaux ou déjà existants

Soutenu et co-financé par la région Île-de-France et l’Ademe, ce procédé innovant permettra de contribuer à 30 % de la décarbonation d’un bâtiment en construction depuis l’été 2020 sur le parc Moissy 2 DC1 : une plateforme logistique de 100 000 m2 qui sera exploitée par la filiale logistique de Monoprix, Samada. Au total, ce site va réduire de 70 % son empreinte carbone de chauffage et climatisation sur 50 ans. « C’est une voie dans laquelle nous sommes résolument engagés et où nous voulons continuer à être pionniers. Pour nos prochains bâtiments, nous visons une diminution de l’empreinte de 80 % ou plus, avec l’objectif d’aller vers des bâtiments à énergie positive », résume Cécile Tricault, rappelant la démarche « éviter, réduire, compenser » du développeur : « Quand on ne peut pas diminuer intégralement l’impact, nous agissons en reboisant localement, ou à l’international. Mais cette compensation doit rester attachée à nos objectifs d’évitement des émissions ». Si ce projet de chauffage inter-saisonnier est une réussite, Prologis souhaite le déployer sur d’autres sites : « Sur la totalité de nos bâtiments en construction, mais aussi sur des immeubles de notre parc historique – afin de réduire l’empreinte des immeubles actuels ».

SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine