Accueil / Dossiers / Innovation / Busybees, pour une relation simplifiée entre e-commerçants et logisticiens

Innovation

Busybees, pour une relation simplifiée entre e-commerçants et logisticiens

27.05.2021 • 09h05
|
par Charlotte COUSIN
D_1

Busybees

Faire « matcher » les besoins des web-marchands avec ceux des prestataires logistiques, c’est l’ambition de Busybees. Créée en 2018, la start-up a encore simplifié son fonctionnement début 2021 avec la mise en place de sa marketplace.

Plateforme de rencontre entre logisticiens et e-commerçants, Busybees entend faciliter la relation entre ces deux acteurs. La start-up se fonde sur trois catégories d’intervenants : face aux Busy, des e-commerçants désireux d’externaliser leur logistique, la jeune pousse propose les services des Bees, des particuliers auto-entrepreneurs dotés de surfaces disponibles pour accueillir les prestations des web-marchands, ou encore des Superbees, des logisticiens professionnels présents en France et en Europe.

 

Une solution créée en avril 2018, suite au constat réalisé par ses fondateurs Arnaud Duloisy et Yann Tanguy, du manque d’offres logistiques disponibles pour les e-commerçants en plein développement : « Il y avait une sorte de plafond de verre : soit ils investissaient dans des locaux, de la main-d’œuvre ce qui générait un coût fixe et pouvait clairement les mettre en difficulté. Soit ils cherchaient une solution d’externalisation logistique, y compris avec des faibles volumes, ce qui s’avérait très complexe », décrit Yann Tanguy. Avec Busybees, la procédure d’inscription est aisée : il suffit au logisticien d’indiquer son coût horaire de travail, sa capacité de stockage et ses besoins, pour qu’ils reçoivent en retour des missions logistiques adaptées. Pour l’e-commerçant, le process s’avère tout aussi simple : après avoir rempli l’outil Smart Config indiquant la typologie de ses commandes, les transporteurs souhaités, les points de livraisons, les besoins de personnalisation…, une tarification s’affiche de façon immédiate. La plateforme inclut d’autre part un WMS pour le suivi des flux et des stocks tandis que des connecteurs intégrés permettent au web-marchand de faire le lien avec les systèmes de vente en ligne tels que Shopify et Woocommerce.

 

Lancement de la marketplace

Pour gagner en automatisation, une marketplace a été lancée en janvier dernier. Une solution permettant de réaliser des « matchs instantanés » entre les besoins du e-commerçant et les annonces de logisticiens correspondantes, des opérations qui se faisaient jusqu’alors manuellement. Avec cet outil, Busybees ambitionne également d’apporter « du conseil » au vendeur en ligne « pour l’amener à devenir un expert de la logistique », annonce Yann Tanguy. Quant au prestataire logistique, « avec Busybees, il sait exactement combien cela va lui rapporter par mois. Il va ainsi pouvoir piloter ses charges largement en amont et construire une véritable stratégie commerciale et logistique ».

 

Assurant la gestion d’environ 15 000 commandes mensuelles (30 000 en décembre dernier) pour le compte de 25 clients, la start-up a annoncé, avant le premier confinement 2020, une levée de fonds pour « étoffer son équipe, accroître son budget communication et poursuivre son développement en augmentant le nombre de ses prestataires et prestations », détaille Arnaud Duloisy, cofondateur. La jeune pousse procède d’autre part aux recrutements réguliers de nouveaux logisticiens pour consolider son offre qu’elle veut « destiner autant aux problématiques des petits que des grands e-commerçants ». Prochaine étape : étendre son réseau au niveau européen, où Busybees compte déjà quelques clients. « Nous allons lancer le site également en anglais. Nous espérons avoir des logisticiens étrangers qui intègrent la marketplace », annonce Yann Tanguy. Et pour ce faire, la start-up travaille déjà sur une deuxième levée de fonds courant 2021.

 

> Retrouvez l'intégralité de notre dossier 20 start-ups qui font bouger la supply chain

SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine