Accueil / Rencontres / Interview / Cosmo Tech associe ses jumeaux numériques pour la supply chain à la plateforme Microsoft Azure

INTERVIEW

Cosmo Tech associe ses jumeaux numériques pour la supply chain à la plateforme Microsoft Azure

07.02.2022 • 11h05
|
par Emilien VILLEROY
A_1
La visibilité est la seule façon de réconcilier performance économique et résilience face aux imprévus.
Michel Morvan, co-fondateur et président exécutif de l'éditeur Cosmo Tech, spécialiste des jumeaux numériques pour le monde de la supply chain, revient sur la récente collaboration avec Microsoft pour accélérer le développement de sa solution cloud, ainsi que ses réalisations récentes pour des grands acteurs comme Michelin.

Comment s’est noué ce partenariat approfondi avec Microsoft ?

Nous avons constaté en 2020 que les résultats que nous obtenions pour nos clients dans le domaine de la supply chain et du manufacturing étaient extrêmement positifs, mais que le passage à l’échelle était ensuite long à se mettre en place dans leurs organisations. Il y avait deux raisons à ça. Tout d’abord parce que ce que nous mettions en lumière avait de vrais impacts sur le cœur du métier et que certains acteurs pouvaient être inquiets que des sujets si critiques soient traités avec les outils d’une start-up, aussi efficaces soient-ils. D’un autre côté, l’importance des gains obtenus avec nos outils conduisait nos clients à nous demander de plus en plus de personnalisation, ce qui n’était pas aligné avec notre modèle économique d’éditeur. Nous avons donc pris la décision de nous adosser à de très grands acteurs, et notre choix s’est porté sur Microsoft pour la partie cloud. Nous pouvons désormais aller vers nos clients et leur dire que notre solution est disponible sur la marketplace Microsoft, et que nous sommes leur partenaire intégré avec Microsoft Azure et leurs jumeaux numériques. En ce qui concerne la personnalisation de nos solutions, nous avons aussi des partenariats avec de très grands acteurs comme Sopra Steria ou Accenture qui nous permettent de nous recentrer sur notre métier d’éditeur.

 

Pourquoi avoir choisi de collaborer avec Microsoft ?

Parce qu’ils sont les plus avancés sur les technologies de jumeaux numériques. Notre cœur de métier est de faire de la simulation de systèmes complexes dans le temps. Nous sommes capables de montrer ce qui va arriver, et ce qui pourrait arriver selon certains scénarios, et de choisir une séquence d’actions qui donnera un résultat précis, en testant des dizaines et centaines de milliers de possibilités. La plateforme Microsoft Azure Digital Twin propose de son côté l’ensemble des briques qui permettent de se connecter en temps réel aux capteurs, ERP et autres équipements, de récupérer leurs données, et d’avoir une réplique en temps réel de l’activité. Cependant, ils n’avaient pas la capacité de simuler et de se projeter dans le temps, ce qui constitue le cœur de la technologie de Cosmo Tech. Face à cet intérêt commun, nous avons donc conçu une offre qui intègre nos deux plateformes. Ainsi, si nous rencontrons un client dont l’IT est basée chez Microsoft Azure et son cloud, celui-ci peut avoir accès à notre solution sous forme de Platform-as-a-Service, à nos jumeaux numériques, et peut les adapter à ses problématiques. Aujourd’hui, ce partenariat est au cœur de notre stratégie, et nous souhaitons nous adresser dans un premier temps aux clients qui utilisent Azure.

 

Quels types de bénéfices peuvent apporter votre plateforme ?

Nous pouvons adapter notre service à toutes les échelles temporelles, allant du temps réel au stratégique en passant par le tactique et l’opérationnel. Par exemple, nous travaillons sur les stratégies de sourcing avec des grands groupes. C’est le cas avec Michelin. Leur problème concernait le sourcing de leurs pneus en Chine, sur l’organisation de la production et de la distribution. Les objectifs étaient multiples : avoir une bonne qualité de service et réduire les coûts, tout en optimisant les infrastructures de production, en diminuant les émissions de CO2 et en étant robuste sur la variété de la demande. Un équilibre très complexe sur lequel Michelin travaillait depuis dix ans. Nous avons donc créé pour eux un jumeau numérique et nous avons commencé à tester et simuler leur business actuel, puis l’avons mis à l’épreuve de près de 80 000 simulations de réorganisation, ce qu’ils n’avaient jamais pu faire avant. Cela nous a permis de trouver la manière d’optimiser leur supply chain, ce qui a augmenté leurs profits de 5 % et a réduit leurs coûts de transport et de douane de 60 %. La solution trouvée était très éloignée des idées qu’avaient leurs spécialistes, ils n’auraient donc pas pu la trouver seuls.

 

Mais vous pouvez aussi adresser des besoins à de plus petites échelles...

Totalement, nous pouvons nous situer à l’intérieur des usines et des ateliers, sur des lignes de production connectées et synchronisées avec des capteurs et des machines. Chez un de nos clients, nous avons mis en place un jumeau numérique sur une ligne de production, qui, en permanence, va recevoir les données entrants et lancer huit heures de simulation, avec des données chiffrées de performance et de profits futurs. Et quand des informations amenées par des capteurs indiquent qu’une machine commence à avoir une baisse de productivité, on peut alors, de manière automatique, lancer des alertes et faire des simulations de maintenance, avant même que le problème arrive. On est donc à l’autre extrémité du spectre par rapport au cas de Michelin, et cela montre bien la force de cette plateforme, qui se décline en modules et accélérateurs, et dont le catalogue est en perpétuelle évolution. Récemment, nous sommes allés chez un client qui avait des problématiques de procurement, un sujet nouveau pour nous. Avec un partenaire, nous avons pu développer un nouveau jumeau numérique en quatre semaines pour notre client, et passons maintenant à l’industrialisation de ce module. Nous pouvons ainsi aller vers plus de personnalisation.

 

Comment envisagez-vous de développer votre solution dans les années à venir ?

Nous souhaitons tout d’abord montrer les résultats très concrets apportés par notre plateforme, en nous rapprochant des clients Microsoft Azure. Aujourd’hui, Cosmo Tech et Microsoft se rejoignent sur un constat : la seule façon de réconcilier performance économique et résilience face aux imprévus, en trouvant le juste équilibre entre rentabilité et niveaux de stocks, c’est d’avoir de la visibilité. On ne peut pas se contenter de regarder les données d’hier en espérant qu’elles pourront éclairer demain, et on le voit aujourd’hui avec les problématiques de pénuries.

 

 

SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine