Accueil / Reportages / Éditeurs / Les circuits de distribution au cœur de la nouvelle édition d’Agrovif

Éditeurs

Les circuits de distribution au cœur de la nouvelle édition d’Agrovif

24.06.2019 • 12h04
|
par Laurène MATZEU DE VIALAR
Rimg0

Vif 

RTimg0
Cela fait maintenant 12 ans que Vif, acteur majeur dans le domaine de l’édition de logiciels pour l’industrie agroalimentaire, accueille chaque année ses clients, prospects ainsi que quelques partenaires innovants à son évènement Agrovif. L’occasion cette année de réfléchir ensemble à une problématique de plus en plus prégnante pour le secteur de l’industrie agroalimentaire : la mutation des circuits de distribution.

« Agrovif n’est pas un salon ! ». C’est ainsi que s’ouvre, sur sa seconde de couverture, le programme de la douzième édition d’Agrovif. Rendez-vous entièrement développé et préparé par l’éditeur de logiciels pour l’industrie agroalimentaire Vif et ses 200 collaborateurs, Agrovif a été pensé comme un évènement ouvert et collaboratif favorisant l’échange et le partage d’expériences entre décideurs de l’industrie agroalimentaire.

 

Pour sa douzième édition les 18 et 19 juin 2019 à  La Chapelle-sur-Erdre (44), il accueillait près de 350 personnes : directeurs généraux, industriels, responsables supply chain ou qualité de grands comptes mais aussi de PME et TPE du secteur. Et après deux années passées à échanger sur le numérique et la place de l’humain dans un univers de plus en plus digitalisé, la société a souhaité axer cette nouvelle édition autour de la thématique : « Industrie agroalimentaire : Des circuits de distribution en mutation ».

 

Partager pour mieux se réinventer

Parce que la transition numérique entraîne son lot de bouleversements et de changements de paradigmes, les industriels de l’agroalimentaire doivent désormais réfléchir et s’adapter à l’apparition de nouveaux canaux de distribution. « Les consommateurs changent, leurs comportements aussi : l’émergence du bio, les évolutions de la grande distribution, les interrogations autour du développement discontinu d’Amazon… Nous le voyons du côté de nos clients où toutes les réflexions autour de de la distribution sont aujourd’hui très fortes. Cela soulève de nombreux sujets dont il faut parler dès maintenant. S’ouvrir, échanger et comprendre ce qu’il se passe est indispensable aux industriels pour faire évoluer leur stratégie commerciale ainsi que leur supply chain », explique Joëlle de Kerdanet, responsable marketing et communication chez Vif.

 

Pour ce faire, l’éditeur a développé, sur deux jours d’évènements, plus de 40 thématiques à explorer sous différentes formes : des ateliers pratiques, des plénières aux enjeux particulièrement forts (le bio, le gaspillage alimentaire et les tendances du retail), deux villages démo et un showroom d’innovations où se côtoient notamment le gant connecté de la start-up allemande Proglove facilitant le picking et la préparation des commandes ; une solution de géolocalisation indoor proposée par l’intégrateur Timcod permettant de suivre le parcours des opérateurs et les engins en entrepôt ou bien encore une solution basée sur la réalité augmentée développée en interne par les équipes R&D de Vif.

 

Analyses et bonnes pratiques au rendez-vous

De la livraison en express des produits frais et surgelés à domicile jusqu'à l’analyse et la prévision des ventes et promotions avec le machine learning en passant par l’optimisation des lignes de fabrication grâce à l’automatisation… Durant deux jours, experts, clients (parmi lesquels Bimbo QSR, la conserverie La Belle-iloise ou bien encore Atelier V) et collaborateurs témoignent de leurs expériences, leurs savoirs et leurs compétences.

 

Lors d’un atelier autour de la façon dont les évolutions des attentes consommateurs impactent la supply chain, nombreux ont ainsi été attentifs à la démonstration de Guy Bourhis, consultant pour JBG Consultants autour de l’adaptabilité de l’organisation, des process et des systèmes d’information de la supply chain aux nouveaux objectifs de l’entreprise agroalimentaire en matière de traçabilité et d’hyper-segmentation de l’offre.

 

« Depuis la création d’Agrovif, nous avons toujours veiller à proposer un concept et des sujets concrets, dans une approche métier pragmatique. C’est aussi l’occasion pour nos clients de rencontrer les gens avec qui ils travaillent au quotidien, chefs de projet, équipes support Vif, ainsi que leurs pairs autour de problématiques communes. En définitive, Agrovif nous offre l’occasion chaque année d’humaniser encore un peu plus la relation qui nous lie à nos clients autour de sujets moteurs pour le secteur de l’industrie agroalimentaire », termine Joëlle de Kerdanet.

Vif en chiffres :

• 37 ans d'existence ;
• 21 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2018 ;
• 210 collaborateurs ;
• Plus de 500 sites clients ;
• Plus de 12 000 utilisateurs.

Vif
Agrandir le plan
BUZZ LOG
“Dans les cinq ans, il risque d’y avoir une vraie évolution du côté des emballages connectés, qui devrait également permettre davantage de personnalisation. Le défi consiste à proposer des solutions avec un vrai sens écologique pour se différencier.”
— Christophe Fournel, en charge du développement de l’Esepac
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine