Accueil / Actualités / Innovation / Cosling affine la planification logistique

Innovation

Cosling affine la planification logistique

13.09.2017 • 20h06
|
A_1

Quand de petits génies des mathématiques développent des algorithmes métiers pour modéliser les process industriels et les optimiser, cela donne Cosling, une jeune pousse récemment repérée par ID Logistics.

Cosling est née il y a trois ans de réflexions, longues et complexes. Et pour cause, elle est issue des thèses respectives de ses fondateurs, Jean-Guillaume Fages et Tanguy Lapègue sur l’optimisation combinatoire, soit la modélisation mathématique de processus industriels et le développement d’algorithmes permettant de les optimiser. Cosling est ainsi capable de développer de nouveaux algorithmes métiers lorsque les logiciels standard sur étagères ne parviennent pas complètement à répondre aux besoins client, et de  concevoir des applications spécifiques intégrées à ces derniers. Et si les problématiques métiers peuvent être assez différentes les unes des autres, elles ont toutes un point en commun : la planification et l’optimisation des ressources. « Nous travaillons aussi bien avec l’agence spatiale européenne sur l’optimisation de la planification de la communication entre les satellites et la Terre que sur des problématiques d’optimisation hydraulique ou bien encore en supply chain sur les tournées de véhicules et la palettisation », détaille Jean-Guillaume Fages, co-fondateur de Cosling.

 

Un talent repéré par les grands de la logistique…

C’est sur ce dernier sujet, celui de la palettisation, que Cosling travaille justement avec le spécialiste de la logistique contractuelle, ID Logistics. La société a développé une application 3D sur tablette permettant au préparateur de commandes de suivre des indications précises pour savoir comment constituer sa palette et où placer les colis. « Au moment où l’on envoie la liste des prélèvements à effectuer sur le terminal mobile du préparateur, l’application Cosling reçoit les informations, calcule le plan de palettisation et le restitue en 3D à l’utilisateur via une interface modernisée. Et une fois que l’on a une meilleure maîtrise numérique de la préparation de commandes, on peut aussi estimer un peu plus précisément le besoin en palettes, en transport et en ressources », développe Jean-Guillaume Fages.

 

… et du digital

La naissance de cet outil et la collaboration avec ID Logistics, Cosling la doit en partie au challenge GE Digital auquel elle a participé en novembre dernier et qui consiste à enrichir le catalogue de la plateforme Predix de GE de nouvelles applications d'aide à la décision pour l'industrie 4.0. « Nous avions au départ concouru avec un projet de planification de production d’un barrage hydraulique. Une fois sélectionnés, nous avons finalement réalisé avec GE Digital que le besoin métier n’était pas encore assez mature. Nous avons effectué un pivot et avons porté sur Predix un prototype en palettisation. Grâce à la visibilité que nous a apporté GE digital, nous avons pu démarcher de grands acteurs de la logistique et sommes entrés en contact avec ID Logistics », explique le co-fondateur de l’entreprise. Cosling rejoint cette fois-ci l’appel à projets innovants lancé en juin dernier par ID Logistics. Sur plus de 50 dossiers, six sont sélectionnés dont celui de Cosling, actuellement en plein démarrage.

 

La supply chain comme cible sectorielle

En parallèle, Cosling collabore également avec GTS, un éditeur de logiciels de tournées de véhicules allemand, avec qui il a conclu un partenariat en février dernier. Ensemble, ils déploient actuellement en France chez Relais Colis la solution d'optimisation des transports TransIT, un logiciel notamment éprouvé chez DHL et BMW. Considérant la supply chain comme l’une de ses cibles sectorielles, Cosling demeure très ouverte au secteur où il y a encore, selon elle, beaucoup de choses à apporter en termes d’optimisation. « Nous sommes à l’écoute du marché et des besoins des acteurs du secteur pour développer des applications métiers répondant à leurs problématiques », assure Jean-Guillaume Fages.

BUZZ LOG
“L’impression 3D amorce une nouvelle révolution industrielle qui impacte directement les process, la supply chain et les mentalités.”
— Vincent Rey, consultant chef de projet impression 3D chez Scalian
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine