Accueil / Décryptage / Innovation / Planification & prévisions : la supply chain voit toujours plus loin

Innovation

Planification & prévisions : la supply chain voit toujours plus loin

05.10.2017 • 11h11
|
par Matthew PERGET
D_2

7. Anaplan, pionnière de la planification connectée

Présente en France depuis 2013 avec l’ouverture de ses bureaux parisiens, la société Anaplan, éditrice de la plateforme éponyme de planification sur le cloud, ne cesse de grandir en conquérant de nouveaux clients.

Fondée en 2006 par Michael Gould et Guy Haddleton dans le Yorkshire, en Angleterre, Anaplan est une plateforme de planification entièrement hébergée par le cloud s’appuyant sur un puissant moteur de modélisation baptisé Hyperblock. Basée depuis aux États-Unis avec son siège social à San Francisco, en Californie, l’entreprise connait une croissance fulgurante et se taille progressivement une place dans le monde restreint des grands éditeurs de logiciels pluridisciplinaires. Sa force réside dans l’ouverture des fonctionnalités de sa plateforme, sa capacité à combiner l’existant et la nouveauté et à impliquer ses utilisateurs dans un processus créatif.

 

« Anaplan est une plateforme de planification très généraliste, introduit Jérémie Brunet, responsable de l’avantvente d’Anaplan en France. Nous proposons des outils de développement d’applications dans lesquels il n’y a pas de code informatique. Avec Anaplan, vous pouvez développer des logiciels sans être développeur, que ce soit pour la finance, pour les RH ou la supply chain. » Cette pluralité sectorielle et cette transversalité constituent l’un des autres grands atouts de la plateforme. « Ce qu’apprécient les clients d’Anaplan, c’est cette capacité de connecter le planning entre différents métiers et de ne pas rester dans un silo supply chain, poursuit Jérémie Brunet. Toutes les opérations de l’organisation ont des impacts sur la prévision fi nancière, que ce soit la supply chain, la production, les stocks, les inventaires, etc. Le problème des solutions de niche, c’est leur diffi culté à connecter le planning entre les différents métiers de l’organisation. L’intérêt d’Anaplan est de pouvoir faire du surmesure aussi rapidement que du prêtà- porter. Mais le fait de couvrir des domaines beaucoup plus variés ne veut pas dire que nous le faisons moins bien. »

 

La plateforme cloud propose un grand nombre de « modèles », sorte de base de données contenant des masters data et des données importées à partir de différents systèmes. Elles peuvent être issues aussi bien d’un ERP, d’un CRM ou d’un WMS. « Nous avons plusieurs mécaniques pour récupérer ces données : des ETL (Extract, transform, load), des imports de fi chiers, de la saisie, détaille le responsable de l’avant-vente. Il y en a pour tout le monde, aussi bien pour les utilisateurs finaux souhaitant faire des copiés-collés de leurs fichiers Excel que pour l’informatique souhaitant industrialiser les transferts de données. La plus grande partie de l’information que nous agrégeons proviennent des ERP. » Présente sur le marché supply chain depuis seulement deux ans, Anaplan a déjà signé plus de 60 clients dans le milieu. Fin janvier 2017, la société comptait 660 clients dans le monde, enregistrait un chiffre d’affaires de 120 millions de dollars et une croissance de 75 % de ses abonnements.

BUZZ LOG
“Tirer parti des standards GS1 doit rendre plus interopérables les applications blockchain dans la supply chain.”
— Yorke Rhodes III, global business strategist blockchain de Microsoft
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine