Accueil / Reportages / Prestataires / Dans l’entrepôt pharmaceutique de Cabanillas, ID Logistics soigne ses opérations multiclients

Prestataires

Dans l’entrepôt pharmaceutique de Cabanillas, ID Logistics soigne ses opérations multiclients

12.01.2017 • 09h35
|
par Matthew PERGET
Rimg0 RTimg0
Rimg1 RTimg1
Rimg2 RTimg2
Rimg3 RTimg3
Rimg4 RTimg4
Rimg5 RTimg5
ID Logistics Iberia, entité espagnole et portugaise du spécialiste de la logistique contractuelle ID Logistics, a triplé de taille à la suite du rachat de Logiters, le deuxième prestataire de services de logistique et de transport de la péninsule Ibérique. Cette acquisition lui a également permis de devenir un acteur majeur de la logistique pharmaceutique, avec 60 000 mètres carrés de surface d’entreposage pour cette activité. Visite à Cabanillas del Campo, en Espagne, de l’un des quatre entrepôts multiclients d’ID Logistics Iberia dédié au secteur de la santé.

De longues allées de rayonnages pleins de palettes et de cartons aux dimensions variées. De vastes espaces de stockage et de préparation de commandes en température ambiante jouxtant des chambres froides ultra-sécurisées. Des armoires mouvantes grillagées emplies de médicaments alimentant des circuits mécanisés de picking. Du haut d’une mezzanine, la vue plongeante sur l’entrepôt de Cabanillas d’ID Logistics Iberia offre un panorama de la grande diversité des métiers logistiques et de ses composantes techniques. Étendu sur 14 500 m², il accueille et pilote la réception, le stockage, la préparation et l’expédition de produits pharmaceutiques en provenance des industriels du secteur et pour le compte d’hôpitaux, de grossistes-répartiteurs, d’officines et de distributeurs spécialisés. Cette polarité de canaux de distribution exige de la part du prestataire une grande flexibilité organisationnelle et opérationnelle. Les standards et contraintes liés au stockage, à la préparation, à l’étiquetage, au conditionnement et au transport, tous très pointus, diffèrent selon les articles et les destinataires. Les volumes commandés et les délais de livraison, fortement variables eux aussi, nécessitent également une importante réactivité. Ainsi, quand un grossiste-répartiteur commande des palettes complètes à remettre dans quelques jours, un hôpital peut ne demander que quelques unités à livrer au plus vite.


Visibilité permanente

Pour répondre à cette large diversité d’ordres, ID Logistics Iberia s’est équipée de solutions automatisées et de systèmes mécanisés permettant de rationaliser les différentes étapes du circuit logistique. Le système d’information de l’entrepôt multiclients, développé sur mesure par les équipes techniques du prestataire, permet de suivre à tout moment le chemin d’un produit ou d’un carton, de connaître son emplacement mais aussi ses conditions de stockage. Des carrousels horizontaux (armoires rotatives pour le stockage de petits objets), des systèmes shuttle et des convoyeurs assistent les quatre-vingt-dix opérateurs dans leurs différentes activités, facilitant aussi bien la cueillette des articles que leurs déplacements. Équipés de terminaux portables, les préparateurs vérifient systématiquement que les références des produits et leurs nombres soient identiques à ceux précisés par le WMS. Le colis étant prêt, une validation manuelle sur le terminal ou sur un ordinateur est obligatoire ; il sera bloqué en cas d’erreur ou d’absence de contrôle, et une alerte sera immédiatement remontée aux responsables de site. Après vérification de la conformité de la commande, un bon est automatiquement imprimé et le paquet devient prêt à être étiqueté.


Haut niveau de sécurité

Conformément aux hautes exigences des acteurs du secteur de la santé, la plateforme de Cabanillas dispose de nombreux protocoles de sécurité. L’entrepôt est compartimenté en cellules, chacune dédiée à des activités précises. Pour des raisons de sûreté et de tranquillité des opérateurs, les zones de réception et d’expédition, sous température ambiante, sont séparées des autres. Pour le stockage de produits à haute valeur ajoutée (comme le viagra par exemple), le bâtiment logistique comprend une pièce de 200 m² sous surveillance permanente, au sein de laquelle seules quelques personnes autorisées peuvent accéder avec un badge spécifique, avant de se soumettre à un contrôle par caméra à reconnaissance faciale. Une aire de 400 m², également sous haute sécurité, accueille les psychotropes et les narcotiques, tandis qu’une autre cellule héberge les produits dangereux. Enfin, le site comprend une salle technique pour que l’un de ses gros clients puisse y réaliser des manipulations et des vérifications, un espace sous température contrôlée (2 à 8 °C) et une chambre froide sous zéro degré pour le stockage de médicaments sensibles.


Les équipes d’ID Logistics Iberia reçoivent régulièrement la visite d’auditeurs, mandatés en interne ou en externe, par leurs clients mais aussi par les autorités de santé espagnoles (à l’instar de l’Agencia Española de Medicamentos y Productos Sanitarios, l’agence espagnole des médicaments et des produits de santé) et européennes. Les exigences de toutes les parties sont drastiques, en particulier pour tout ce qui a trait à la gestion des risques. « Nous devons avoir un autre site déjà en activité, validé par le client et disponible à proximité, explique Raúl Sanz Jiménez, responsable du développement d’ID Logistics en Espagne. Pour une société pharmaceutique américaine [le plus gros client de l’entrepôt de Cabanillas], nous avons en cas de problème un site opérationnel situé à Alovera, à cinq kilomètres. Si un évènement grave arrive, comme un séisme par exemple, nous pouvons y transférer notre activité rapidement. » Situé sur la commune de Cabanillas del Campo, dans la province de Guadalajara, en Espagne, l’entrepôt pharmaceutique d’ID Logistics Iberia est également à deux pas de deux autres sites du prestataire, l’un de 60 000 m² dédié aux biens de grande consommation et un autre de 41 150 m² pour les produits électroniques. Positionnés au sein d’une grande zone industrielle à une cinquantaine de kilomètres de la capitale espagnole, les trois entrepôts bénéficient d’un emplacement idéal, au sein du corridor stratégique Madrid-Barcelone, qui ouvre la voie vers l’ensemble du pays.


Un rachat gagnant-gagnant

L’entrepôt pharmaceutique d’ID Logistics Iberia appartenait auparavant à Logiters, société de logistique contractuelle rachetée par ID Logistics en août 2016. « C’est une opération qui a généré de nombreux gains des deux côtés, témoigne Cristina Fernandez Gimenez, directrice des opérations multiclients d’ID Logistics Espagne. En Espagne, ID Logistics était très fort sur les opérations monoclient, notamment dans l'e-commerce et le textile. Logiters était quant à elle spécialisée dans le multiclients, ce qu’ID Logistics ne faisait pas. » Pour ce dernier, l’acquisition lui a permis, outre le renforcement de sa position dans la péninsule ibérique, d’étendre ses activités dans de nouveaux secteurs tels que ceux de la santé et de l’automobile, au sein desquels il « est difficile de pénétrer sans expérience », précise Cristina Fernandez Gimenez. « Nous avons un grand niveau de satisfaction de la part de nos clients du milieu pharmaceutique, poursuit-elle. Tous sont heureux de bénéficier des idées et des expériences d’ID Logistics, et de pouvoir développer de nouvelles opportunités. » Le personnel de Logiters, intégré au sein des équipes du groupe élargi, bénéficie quant à lui de son important réseau international et de son éventail d’offres de services pour la gestion des opérations logistiques.

 

L’entrepôt de Cabanillas del Campo en chiffres

■ 15 000 mètres carrés de surface totale ;

■ 1 650 emplacements spécifiques ;

■ 65 793 palettes accueillies et plus de 16 millions d’articles expédiés chaque année ;

■ 90 collaborateurs ;

■ 2 tranches horaires : la première de nuit pour les inventaires et les repositionnements et la seconde, en journée, pour tout le reste.

Entrepôt pharmaceutique ID Logistics de Cabanillas del Campo
Agrandir le plan
BUZZ LOG
“La supply chain recherche ce que la technologie va pouvoir lui permettre de faire d’ici cinq ou dix ans.”
— Jean-David Attal, directeur général de viastore
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine