Accueil / Actualités / Prestataires / GT Logistics s’ouvrira au conseil en ingénierie en 2022

Prestataires

GT Logistics s’ouvrira au conseil en ingénierie en 2022

07.12.2021 • 09h50
|
A_1

Phil Labequerie

Affichant des résultats 2021 en hausse, GT Logistics vise de nouveaux relais de croissance et annonce vouloir créer au premier semestre 2022 une nouvelle entité autour du conseil en ingénierie opérationnelle dans le milieu industriel.

Après une année 2020 difficile suite à la crise sanitaire, le prestataire supply chain GT Logistics aura passé une année 2021 plus sereine. C’est en tout cas ce que disent ses résultats, prévoyant une croissance prévue de 12 % du chiffre d’affaires pour 73 millions d’euros au total. « Malgré l’arrêt programmé de quelques contrats, la plupart de nos clients nous sont restés fidèles et ont eu de beaux projets. Notre diversité - automobile, chimie, PGC, santé, cartonnerie, etc - a boosté nos activités et le secteur de la défense a bien marché, grâce au maintien de programmes importants par le gouvernement. Du côté de l’aéronautique, certains clients ont gardé leurs productions même sans commandes, afin de conserver les compétences », explique Eric Sarrat, président non exécutif de GT Logistics. De quoi maintenir le « Cap 2024 », nom du plan de développement de l’entreprise, visant plus de 7 % de croissance par an et une évolution de l’action de +15 % annuellement, afin de devenir « le prestataire préféré de l’industrie ». Aujourd’hui, ce sont 45 sites sur lesquels GT Logistics intervient, directement chez ses clients, avec un effectif de 1 100 personnes. Cependant, 2022 risque de démarrer plus difficilement : « L’année va être complexe : il y a l’inflation qui reprend, mais il faudra également compenser le 13e mois annoncé par Union TLF », explique Eric Sarrat, dévoilant qu’il a démissionné de TLF suite à cette décision. « Si les salariés de la logistique sont effectivement trop peu payés de par des budgets contraints, mieux vaut avoir un salaire linéaire plutôt que d’avoir des à-coups comme un 13e mois, montant purement administratif et loin des réalités. De plus, nous faisons face à une difficulté de recrutement sérieuse. C’est une nouvelle contrainte, car il faudra savoir trouver des ressources, et les séduire. C’est un sacré défi pour un entrepreneur ».

 

Une nouvelle activité de conseil

Pour pallier ces difficultés, GT Logistics a décidé de travailler sur des relais de croissance. Évoqués un temps, deux dossiers de croissance externe ont été abandonnés, suite à des valorisations déraisonnables. C’est donc un projet interne que l’entreprise va lancer : une activité nouvelle autour du conseil en ingénierie opérationnelle dans le milieu industriel, avec un focus sur l’automatisation et la robotisation. « Cela fait longtemps qu’on en parle, et que nous côtoyons la production avec de beaux succès. Il nous semble naturel que GT Logistics soit plus présent sur ces sujets. Ce service devrait déboucher naturellement ensuite vers une activité de délégation de production », détaille Eric Sarrat. Une filiale qui visera de multiples secteurs, de l’aéronautique à l’automobile en passant par la construction navale, pour des acteurs qui iront du grand groupe aux PME. Et pour ses projets, l’entreprise pourra ainsi être amenée à investir dans des équipements mécanisés ou automatisés chez ses clients. Pour l’instant connue sous le nom de code GTX4.0 dans l’entreprise, la filiale ne dispose pas encore de dirigeant, mais l’entreprise travaille à la création de fiches de postes pour des recrutements rapides.

 

L’évolution de GT Logistics passe également par des recrutements et une évolution de ses équipes dirigeantes. En août dernier, Eric Sarrat avait ainsi confié la direction générale de sa société à Rodolphe Cavaglieri. Avec 24 années d'expérience dans le secteur des services aux entreprises, ce dernier aura plusieurs missions : « Il s’agit pour moi d’accompagner la transmission familiale et d'accueillir Thibault Pfaff, le petit-fils d’Eric Sarrat actuellement  en cursus à l'Idrac Business School de Bordeaux, dans l’acculturation de la vie de l’entreprise. Cependant, il faudra aussi répondre aux enjeux de croissance. GT Logistics grandit mais cela ne doit pas se faire aux détriments de ses valeurs. Il faut donner du sens à la marche de l’entreprise et faire fonctionner l’intelligence collective et situationnelle, afin de comprendre comment nous pouvons aller plus loin. La volonté d’Éric est également d’avoir une politique RH avant-gardiste. Pour cela, il faut que nous communiquions, tout en travaillant sur l’humain : que les collaborateurs puissent se projeter sur des parcours de carrière et soient fiers de travailler pour GT Logistics ». Un capital humain au cœur de la philosophie de l’entreprise, qu'elle cherche à mettre en valeur sur le marché. « Nous avons une structure très légère, avec des directeurs de sites qui sont de vrais patrons. C’est un modèle qui a fait ses preuves et offre une autonomie aux managers. Mais nous devons aller plus loin, et nous avons un programme autour de la qualité de vie au travail, dénommé Fierté et Plaisir », résume Eric Sarrat.

SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine