media supply chain
et logistique

Transversal

Celo 2022 : « L'adhésion a été totale »

Un nouveau format de salon, misant sur le networking et les opportunités d'affaires pendant deux jours à Deauville... Pour sa première édition, le Celo, fondé par France Burnand, a réussi son pari et enregistre près de 1 200 rendez-vous qualifiés.

Publié le 4 avril 2022 - 12h21
A_1

CELO

C’est un évènement d’un nouveau genre qui a eu lieu du 29 et 30 mars 2022 à Deauville. La première édition du Celo, le salon « Connect Entrepôt & Logistique », en partenariat avec Voxlog, a fait se rencontrer près de 200 personnes autour de rendez-vous qualifiés. Un nombre de participants volontairement restreint pour un rendez-vous qui se voulait concentré sur des rencontres ciblées. Une volonté pour sa fondatrice, France Burnand, de s’éloigner de l’image du salon habituel en se concentrant sur le networking et les opportunités d’affaires. « Changer les habitudes, c’est toujours un challenge, et passer sur ce format a immédiatement obtenu l’approbation de tous. Se retrouver sous le même toit dans ce très beau lieu [l’hôtel du golf de Deauville] pendant deux jours a permis de s’installer et d’en prendre possession. L’adhésion a été totale », se réjouit-elle.


1 174 rendez-vous générés

Ces deux jours auront généré 1 174 rendez-vous, que ce soit entre prestataires, entre acheteurs ou entre acheteurs et prestataires, venus des quatre coins de France, avec une prédominance pour la Normandie, les Hauts-de-France, la Bretagne et l’Ile-de-France. Le format du Celo aura en plus ajouté des rendez-vous informels à chaque pause café, ocktail ou déjeuner, voire à des « rendez-vous de repêchage » conclus sur place. « Les participants sont allés les uns vers les autres. C’est pour cela que nous ne souhaitons pas excéder 200 personnes, car nous voulions présenter tout le monde à tout le monde. Avec ce format, ils capitalisent sur leur présence pour faire du business et élargir leur réseau ». Étant donné les témoignages recueillis à l’issue du salon, le pari semble être tenu :  « J’ai beaucoup aimé l’organisation et le concept de cet évènement, qui m’ont permis d’avoir plusieurs contacts qualifiés et de réaliser des rencontres qui vont potentiellement se poursuivre », indique Ludovic Druesne, CEO de Néolys. « Un concept nouveau, un cadre de qualité, une organisation sans faille, tout était réuni pour vivre deux jours d’échanges constructifs, participatifs et efficients. Hâte de revivre cette expérience, car c’est certain que nous reviendrons pour le second opus », anticipe de son côté Sonia Lahorte, business development manager chez Rhenus Logistics France.

 

Rendez-vous l'année prochaine

C’est certain, le Celo sera de retour l’année prochaine, annonce France Burnand, projetant également d’ici là un autre évènement Optim Salon sur le même format, mais sur une autre thématique, qui devrait être annoncé prochainement. « Le Celo, parmi les évènements dédiés à la logistique que nous connaissons bien, est très différent. Un huis-clos durant deux jours, un nombre restreint de participants très bien qualifiés qu'il était possible de rencontrer, grâce à la grande agilité de l'organisation, à n'importe quel moment de la journée. Conclusion : deux jours de rendez-vous très constructifs et productifs ! Au-delà des rencontres enrichissantes avec, nous l'espérons, de futurs nouveaux clients, ce fut aussi une occasion pour échanger avec certains de nos partenaires du secteur. Nous reviendrons ! », concluent Olivier Lacot, directeur des ventes automatisation et Christophe Drapier, directeur commercial adjoint Advanced Technologies chez Savoye France.

 

 

A_2
à lire aussi