Accueil / Actualités / Mobilités / Un second trimestre difficile pour le secteur du transport routier

Mobilités

Un second trimestre difficile pour le secteur du transport routier

29.08.2022 • 12h30
|
A_1

FNTR

Etude à l'appui, la FNTR affirme que le secteur du transport routier de marchandises se dégrade économiquement au deuxième trimestre 2022. Le moral des décideurs est en baisse.

Dans son enquête sur la conjoncture du transport routier de marchandises (TRM) au second trimestre 2022, la FNTR, fédération nationale des transports routiers, dresse un tableau noir de la situation économique du secteur. L'activité tourne au ralenti, la confiance est en baisse, et le moral des chefs d’entreprise est en berne. Pessimistes, ces derniers s'attendent par ailleurs à une poursuite de la baisse de leur activité au troisième trimestre.


Des intentions d'investissements en baisse

D'après la FNTR, l'envie d'investir a de nouveau baissé, après une légère progression constatée après à la crise sanitaire de 2020, et se situe « très en-dessous de la moyenne de longue période ». L'organisme met en garde sur la capacité des entreprises à en rendre plus écologiques leurs véhicules de transport, car la transition écologique est aussi une question d'investissement (achat de nouveaux matériels, collaborateurs à former, etc.).
L'emploi dans le transport routier de marchandise est aussi négativement impacté selon l'indicateur de la FNTR. Il s'est dégradé au deuxième trimestre, et devrait continuer sur cette tendance au troisième trimestre 2022.

 

Télécharger l'enquête complète de la FNTR

 

 

SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine