Accueil / Dossiers / Entrepôts / Les chariots Yale accompagnent Puratos dans le temps

Entrepôts

Les chariots Yale accompagnent Puratos dans le temps

09.07.2020 • 10h35
|
par Charlotte COUSIN
D_1
Yale et son concessionnaire Charles Service ont équipé de chariots électriques l’entrepôt Patisfrance du groupe belge international Puratos à Fleury-Merogis (91). Un partenariat et un accompagnement qui se sont poursuivis lors du déménagement de l’entreprise sur un entrepôt deux fois plus grand à Bondoufle (91), avec un renouvellement progressif de la flotte. Retour sur cette collaboration avec Bruno Bondeau, territory manager de Yale France et Jean Risbec, directeur des ventes manutention et rayonnage de Charles Service.

Quelles sont les spécificités du contrat noué avec le groupe Puratos en France ?

Bruno Blondeau. Puratos est un groupe belge international spécialiste des secteurs de la boulangerie, la pâtisserie et la chocolaterie, dont l’entité dans l’Hexagone s’appelle Patisfrance. C’est un client important en logistique mais également une entreprise assez sensible puisqu’elle évolue dans le domaine de l’alimentaire en froid positif. Une activité qui n’est pas la plus aisée à gérer car génératrice de davantage d’humidité et donc de pannes. Il s’agissait d’un dossier à la fois intéressant et difficile, auquel nous avons répondu en accord avec notre concessionnaire et le client. Nous avons également mis en place avec eux, en 2015, pour la première fois en France notre système de tracker : le Yale Vision. Une application que nous avons pu faire évoluer et développer par la suite, pour d’autres clients sur le territoire.

 

Quelles ont été les différentes étapes de votre collaboration avec l’entreprise entre 2015 et aujourd’hui ?

Jean Risbec. Charles Service est le concessionnaire Yale en Île-de-France pour tous les chariots, du transpalette au tridirectionnel, avec un suivi hors Île-de-France lorsque cela est nécessaire. En 2015, notre commercial a commencé à prospecter ce client dont l’un des entrepôts de stockage, relai pour la distribution aux clients finaux de Patisfrance, s’étendait alors sur 10 000 m² à Fleury-Mérogis avec 25 chariots d’un de nos compétiteurs en place, composé à 95 % de magasinage. Dans un premier temps nous avons réalisé une visite dans nos locaux Charles Service afin de leur démontrer nos compétences du point de vue de notre organisation, de notre SAV, de notre savoir-faire par notre présence depuis 70 ans dans la région. Notre showroom leur a ensuite permis de découvrir nos chariots et nous avons complété ce rendez-vous par une visite de l’usine de production Yale de Masate en Italie, spécialisée dans la fabrication des magasinages, complétement dans la cible de notre client. Nous avons effectué les premières livraisons en juin 2015 mais nous sommes montés en puissance régulièrement tous les ans avec le plus gros ensemble de machines livré en 2018.

B.B. Notre capacité à fournir à nos potentiels clients un « cost of ownership » fait également partie de nos atouts. Nous savons répondre à la question du « pourquoi le faire ? ». Nous proposons en effet une étude très précise des coûts d’utilisation de la flotte par machine et par tranche horaire ce qui nous permet d’avoir une approche assez proactive vis-à-vis du client. Il peut ainsi estimer la nécessité de faire cet investissement.

 

À quels besoins du client cette flotte de chariots électriques devait répondre ?

J.R. La flotte que nous avons fournie à Patisfrance compte une quinzaine de préparateurs de commandes au sol à petite hauteur avec longue fourche de 2 400 mm, une dizaine de chariots rétractables permettant de stocker des produits jusqu’à 8 m de hauteur, une dizaine de gerbeurs et de transpalettes ainsi qu’un chariot frontal, une nacelle et une balayeuse. Lors du déménagement de son site Fleury-Mérogis à Bondoufle en 2018, notre client est ensuite passé d’une surface de 10 000 à 20 000 m², période durant laquelle nous avons repris certains matériels qui n’étaient plus adaptés au nouvel entrepôt, pour en déployer d’autres, et optimiser ainsi son parc. La problématique principale concernait le SAV et notamment la gestion des batteries. Nous leur avons donc proposé une offre intégrée sur tous les matériels, mais également l’application Yale Vision pour une gestion optimum de leurs produits et de leur process, ainsi qu’une offre énergétique permettant un entretien très espacé grâce à une batterie GNB waterless, qui échelonne les mises en eau de l’ordre de trois mois au lieu de 15 jours ou 3 semaines.

 

Quels ont été les principaux challenges que vous avez dû relever face aux contraintes de votre client ?

J.R. La difficulté principale est surtout intervenue lors du déménagement de Patisfrance. L’entrepôt de Bondoufle était prévu pour un aménagement de racks bien précis et il a fallu s’adapter à une salle de charge totalement différente, avec une station d’eau déminéralisée, pour optimiser leur chargement. Nous avons su être réactifs en leur proposant un contrat Full Service alors que nous avions jusqu’alors établi un contrat de location financière uniquement rattaché à de l’entretien préventif sur l’ensemble du parc avec une visite annuelle.

BUZZ LOG
“Nos clients ayant pris de l’avance en termes de digitalisation – avec des tours de contrôle, des tableaux de bord et des outils de pilotage performants – étaient clairement mieux placés pour gérer leur activité pendant la crise”
— Nicolas Bouvet, managing director chez Accenture
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine