Accueil / Dossiers / eCommerce / Simba confie ses matelas à Log's

eCommerce

Simba confie ses matelas à Log's

22.09.2022 • 09h00
|
par Charlotte COUSIN
D_1

Simba I Maisons du Monde

Le pure player spécialiste du matelas Simba s’appuie en France sur le prestataire Log’s pour gérer sa logistique. Un partenariat ancré sur un entrepôt francilien et qui pourrait à l’avenir s’étendre sur le territoire pour répondre aux enjeux de rapidité de livraison, mais aussi aux engagements environnementaux de l’entreprise.

Matelas, oreillers, couettes… la société anglaise Simba s’est fixée comme mission, à travers ses produits, d’améliorer le sommeil de gens. La France représente le second marché de cette marque créée en ligne vendant directement ses produits aux consommateurs. Alors que Simba sous-traitait jusqu’alors sa logistique pour la France à partir d’un entrepôt au Luxembourg, l’entreprise fait le choix en 2021 de se rapprocher du point névralgique de Paris pour mieux livrer la France et l’Europe du Sud. Une décision l’ayant menée à confier en avril 2022 sa logistique au prestataire Log’s qui œuvre pour elle sur sa plateforme de Tigery dans l’Essonne.

 

Une livraison adaptée aux produits volumineux et premium

« Log’s gère le stockage, l’expédition BtoC et BtoB en France et à l’international ainsi que la gestion des retours en lien avec Reekom, un professionnel de la seconde vie qui désinfecte et reconditionne nos matelas retour, décrit Éric Gosset, supply chain manager chez Simba France. Notre promesse, c’est une livraison premium et adaptée aux produits volumineux. Le client choisit précisément son créneau et nous nous engageons pour une livraison à la date choisie, dès le lendemain ou le surlendemain en pas de porte ou dans la pièce de son choix ». Des impératifs de réactivité auxquels a su répondre Log’s, offrant une chaîne logistique standardisée capable de se réadapter pour tenir ces créneaux précis. Niveau transport, Log’s partage le service avec DPD, France Express et Vir, ce dernier intégrant des prestations avec échange : « Nous récupérons les vieux matelas, c’est une nouvelle contrainte de la loi Agec [sur la destruction des invendus des marques] mais aussi une vraie conviction de Simba de participer à la gestion compliquée de l’après vie des matelas. Là aussi, il faut être près des bons acteurs de la seconde main et savoir s’interfacer avec eux. Log’s nous aide dans cette démarche en se situant au bon endroit en Île-de-France », poursuit Éric Gosset.

 

Vers une approche régionalisée

Mus par la même conviction, le prestataire logistique et l’entreprise embrassent une stratégie similaire sur le créneau des produits volumineux, souhaitant tendre, « le plus vite possible » vers une approche régionalisée, au plus proche des grandes villes : « Le moment clé de l’expérience client, c'est la livraison du dernier kilomètre. On la veut verte mais aussi rapide. Pour cela, il nous faut le bon partenaire livreur et le mettre dans les meilleures dispositions, en se rapprochant de ses hubs notamment pour injecter en local, réduire le nombre de manipulations, les kilomètres parcourus et le délai », poursuit Éric Gosset. Pour accompagner sa croissance à l’avenir, le spécialiste du matelas projette donc de disposer de plusieurs entrepôts sur le territoire, notamment grâce au fort réseau de Log’s, adossés à une distribution locale avec ses partenaires de livraisons actuels. Un aspect RSE qui touche particulièrement la marque, soucieuse de travailler sur son impact logistique : « Le but de la restructuration du réseau était de réduire les distances parcourues entre la production en France, le stockage et surtout les déplacements vers les clients. Demain, la tendance ira vers plus de local et moins d’énormes entrepôts centralisés. J’encourage ce schéma que Log’s veut développer, mettant à disposition des surfaces à des endroits stratégiques en France pour des marques qui ne peuvent pas encore avoir un entrepôt entier dans chaque coin du territoire ». Une solution permettant d’augmenter la part de kilomètres parcourus en camions complets pour approvisionner des points d’expédition locaux, avant la commande. Ainsi, si le site francilien demeurerait la plateforme logistique principale pour Simba, l’entreprise envisage l’installation, d’ici un ou deux ans, « d’un nouvel entrepôt qui pourrait être positionné entre Lyon et Marseille pour desservir le sud de la France », détaille Éric Gosset.

SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine