Accueil / Reportages / Chargeurs / Sur son nouvel entrepôt d'e-Valley, La Redoute prévoit d'expédier 4,4 millions de colis par an

Chargeurs

Sur son nouvel entrepôt d'e-Valley, La Redoute prévoit d'expédier 4,4 millions de colis par an

17.10.2022 • 14h00
|
par Charlotte COUSIN
Rimg0

© Castignac

RTimg0
Rimg1
© Castignac I Le coupé du ruban
RTimg1
Rimg2
©Castignac
RTimg2
Rimg3
© Castignac I Jérôme Magnier (GXO) et Sébastien Fauquette (La Redoute)
RTimg3
Rimg4
© Castignac I Le trieur
RTimg4
Rimg5
© Castignac
RTimg5
Ouvrant son troisième entrepôt hexagonal dans le Nord, après ceux de Wattrelos et d'Anzin, La Redoute lui dédie l'activité de ses colis Décoration Maison de moins de 30 kg. Inaugurée le 13 octobre dernier, la plateforme logistique s'étendra à terme sur 110 000 m². Située sur le parc e-Valley, elle bénéficie d'un emplacement stratégique et compte s'appuyer à l'avenir sur le canal Seine Nord-Europe.

La zone militaire reconvertie en plus grand parc logistique d’Europe (700 000 m² d’entrepôts à terme) e-Valley à Cambrai, accueille depuis septembre 2022 les colis Décoration Maison de moins de 30 kilos de La Redoute. L’enseigne, qui possède déjà deux entrepôts à Anzin et à Wattrelos, également dans le Nord, terre historique de la marque, s’est naturellement tournée vers ce site « car c’était le seul terrain de la région où l’on pouvait construire un entrepôt de 110 000 m² avec un permis de construire et une possibilité d’extension à 150 000 m² », explique Sébastien Fauquette, directeur des projets Logistique chez La Redoute, lors de l’inauguration du bâtiment qui a eu lieu le 13 octobre dernier. Un emplacement stratégique aussi niveau transport puisque la plateforme, située sur la communauté d’agglomération de Cambrai et sur la communauté de communes Osartis-Marquion, se trouve à proximité du futur canal Seine Nord-Europe et aux embranchements des autoroutes A2 et A26.

 

Un entrepôt pour accompagner la croissance

Sur ce projet d’envergure, les échanges ont été initiés il y a un peu plus de deux ans, alors en pleine période de pandémie, et le premier coup de pioche opéré le 18 août 2021. « Le défi était immense : livrer en temps, en qualité, et surtout en coûts, cette plateforme de 60 000 m² dès septembre, auxquels viendront s’ajouter prochainement 50 000 m² à la fin de la phase 2, et qui constituera un formidable outil pour l’essor et la croissance de La Redoute », témoigne David Taïeb, PDG de Castignac, le promoteur du site. « Il s’agit d’un projet important pour nous, car il vient accompagner notre développement dans le secteur de la maison, marché en expansion, détaille Philippe Berlan directeur général de La Redoute. Nos deux marques, La Redoute Intérieurs et AMPM, dont les produits sont designés par nos équipes, connaissent un succès grandissant qui nous conduit à enregistrer plus des deux-tiers de notre chiffre d’affaires sur la maison ». Si la marque ne communique pas ses résultats précis, elle indique que son chiffre d’affaires a été en 2021 de plus d’un milliard d’euros, ses activités se découpant à 70/30 entre la partie décoration et prêt à porter. La construction de l’entrepôt de Cambrai est ainsi venue acter la croissance de La Redoute, qui s’est trouvée confirmée par l’accroissement des ventes lors de la pandémie. « Lorsque le Covid s’est déclaré, nous étions déjà dans les prémices de ce projet : étant donné notre croissance liée à notre expansion internationale, on se posait la question de l'extension de nos surfaces logistiques. Mais cela nous a obligés à nous hâter », poursuit Philippe Berlan. Et si en 2022, le développement de la vente sur Internet expérimente un ralentissement, La Redoute enregistre toujours actuellement une augmentation de ses ventes de 30 % comparés à 2019.

 

Plus de 10 000 références

Construit par Castignac, le nouveau bâtiment s’étend pour le moment sur 42 000 m² (sept cellules) et gagnera trois nouvelles cellules en décembre (pour 18 000 m²) puis encore 50 000 m² sur huit cellules en janvier 2025, pour atteindre un total de 110 000 m², avec une réserve foncière pour 150 000 m². Opéré par le spécialiste de la logistique contractuelle, GXO Logistics, le site vient compléter le dispositif actuel de La Redoute avec l’entrepôt Quai 30, dédié au prêt-à-porter et aux petits articles, situé à Wattrelos, et celui d’Anzin, près de Valenciennes, consacré aux produits de plus de 30 kg. À Cambrai, ce sont donc les produits de Décoration Maison « petits encombrants », de moins de 30 kg, qui seront stockés. À l’heure de l’inauguration, le site recevait déjà le surplus de stock d’Anzin sur cette catégorie de produits ainsi que des livraisons en direct fournisseurs. Pour autant, l’activité sur e-Valley n’est pas seulement dédiée à la réception à l'heure actuelle, mais bien aussi à l’expédition avec plus de 10 000 références arrivant au fil de l’eau et qui seront stockées ici pour atteindre à terme 4,4 millions d’articles expédiés chaque année depuis Cambrai.

 

Un cut-off à 19 h

sSi le site de Wattrelos dédié au prêt-à-porter se présente comme un entrepôt hautement automatisé, la spécificité des produits stockés ici ne s’y prêtent pas et la nouvelle plateforme ne compte pour le moment qu’un trieur et des postes de filmage automatisés (quatre par cellules), pour réduire le port de charge. D’autres projets sont également « dans les cartons » sur cette question de la pénibilité, mais ne peuvent encore être évoqués, précise Jérôme Magnier, directeur des opérations chez GXO Logistics.  Les process logistiques y sont assez classiques avec du picking au sol et du stockage en hauteur : « Lors de l’édition des étiquettes de préparation de commandes, pour les produits emballables, les préparateurs de commandes vont récupérer dans un roll l’ensemble des produits, les mettre sur la machine de mise en sachet de tri pour ensuite trier l’ensemble des colis par transporteur. Pour les produits non suremballés, les préparateurs de commandes vont directement prendre les colis, y apposer les étiquettes de transport et les mettre devant les portes de quai », décrit Sébastien Fauquette. Pour préserver les salariés, « lors de la préparation de commandes, les opérateurs se déplacent de point de picking en point de picking sur des chariots élévateurs avec des fourches suffisamment longues pour attraper deux rolls à la fois ce qui permet de porter les supports de préparation aisément », poursuit Jérôme Magnier. Pas de consolidation de commandes effectuées ici, ces dernières étant souvent unitaires dans le secteur de la décoration : «Et si vous commandez trois couettes, cela va générer trois paquets avec trois étiquettes de transport, pas besoin d’unifier la commande, car si on respecte les KPI de la promesse client, les trois colis seront mis dans le même camion et vous les recevrez en même temps », détaille Sébastien Fauquette. Pour la France, le cut-off visé est à 19h (soit deux heures avant le départ camion) avec un objectif de 24 h de délai d’expédition.

 

Le fluvial en ligne de mire

À l’avenir, La Redoute compte également bien s’appuyer sur l’aspect multimodal d’e-Valley avec la possibilité d’être relié au canal Seine Nord-Europe pour le transport des conteneurs par barge venus de Zeebruges ou de Dunkerque. « La perspective d’avoir ce canal fluvial à proximité participe à notre volonté de diminution de notre empreinte environnementale, indique Philippe Berlan. Le fait de remembrer un espace et de participer à la restructuration d’un site militaire [l’ancienne base aérienne de Cambrai-Epinoy] pour ne pas recréer une surface nouvelle, était important pour nous ». Un engagement environnemental pour cette plateforme qui vise la certification Breeam Very Good et qui participe aussi au marché de l’emploi sur la région : si pour l’heure lentrepôt compte 50 salariés, ce chiffre devrait s’élever à 110 d’ici la fin de l’année et à 250 d’ici 2025. « On a encore beaucoup de terrains disponibles et nous avons encore énormément d’énergie pour que ces 250 emplois puissent en appeler davantage dans les années qui viennent sur l'ensemble du site e-Valley. Nous avons encore la place et l’envie, pour développer l’économie de cette région », témoignait Xavier Bertrand, président de la région Hauts-de-France, lors de l'inauguration.

 

L'entrepôt logistique de La Redoute en images  :

La plateforme logistique de Cambrai en chiffres :

■ Une hauteur de 12,5 mètres ;

■ Développé en 3 phases : 42 000 m² en juillet 2022, 18 000 m² en janvier
2023 et 50 000 m² en janvier 2025, pour aboutir à un total de 110 000 m² ;

■ 4,4 millions de colis expédiés par an ;

■ 75 000 emplacements palettes, 150 000 à terme ;

■ 250 emplois prévus.

Epinoy-Cambrai
Agrandir le plan
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine