Accueil / Actualités / eCommerce / DHL mise sur le e-commerce transfrontalier

eCommerce

DHL mise sur le e-commerce transfrontalier

26.04.2017 • 11h10
|
A_1

À l’occasion d’une conférence de presse organisée à Paris le 25 avril dernier, DHL Express France et son Pdg Michel Akavi ont tenu à affirmer la place du groupe au sein d’un secteur au développement croissant, le e-commerce transfrontalier.

DHL Express France, à travers la voix de son Pdg Michel Akavi, l’affirme, une croissance spectaculaire du e-commerce international est à prévoir. Cette certitude, l’entreprise la tire d’une étude publiée par ses soins en février 2017 et intitulée « Le commerce des épices du 21e siècle : un guide sur les opportunités du commerce électronique transfrontalier ». Selon ce dernier, le e-commerce international devrait croître deux fois plus vite que le e-commerce national, une affirmation appuyée par des chiffres : en 2015, le marché représentait 300 milliards de dollars, en 2020, le montant pourrait être triplé pour atteindre 900 milliards, plus particulièrement porté par l’achat de produits et la livraison premium. Et si la Chine, les Etats-Unis ainsi que le Royaume-Uni tiennent le haut du pavé, représentant à eux trois 60% de toute l’offre e-commerce transfrontalière, DHL observe une forte progression en Europe (Italie, Espagne, France, Allemagne) mais également à Singapour, Hong Kong et en Inde. Et pour soutenir ses objectifs de croissance, les e-commerçants ont bien évidemment besoin de moyens. Logistiques surtout puisque, toujours selon l’étude DHL, le sujet arrive en tête des critères influençant les consommateurs, juste devant la confiance accordée au site, le prix et l’expérience client.

 

Servir les consommateurs au-delà des frontières

C’est sur ce point crucial que DHL souhaite se positionner comme un acteur de référence. Pour ce faire, son entité Express France propose un certain nombre de services à ses clients. Parmi eux, la livraison collaborative, forme d’ubérisation de la livraison qui s’effectue par le biais d’un partenariat conclu avec une plateforme de mise en relation avec des particuliers ou des professionnels qui livrent les cyberacheteurs où ils le souhaitent en une heure ou sur rendez-vous. Elle propose également via son offre « On Demand Delivery », la prise de rendez-vous pour la livraison des colis. Si le créneau s’étire aujourd’hui sur une demi-journée, voire parfois deux heures, l’expressiste aimerait à termes proposer des plages horaires rétrécies au minimum, à environ 30 minutes. Parallèlement, elle travaille actuellement sur un projet pilote de livraisons à pied ou à vélo de 18h à minuit et a lancé l’an passé un système de retrait en consignes de proximité. Au nombre de 50 en 2017, elles pourraient être, d’ici fin 2018, 250 sur le territoire. Enfin, suite à son alliance avec Relais Colis dans laquelle le groupe a pris une participation, elle dispose de 4 700 points en France. Une offre multiple mais nécessaire. En France, DHL Express livre tous les jours plus de 20 000 colis issus du e-commerce, provenant du monde entier. Aujourd’hui, quasiment un tiers des livraisons concernent le e-commerce, d’ici 5 ans, selon DHL, le ratio passera à 50%.

 

Et accompagner les e-commerçants

Et si elle a pour ambition de servir les consommateurs, la société souhaite également accompagner les e-commerçants français dans leurs aventures transfrontalières. En illustre sa collaboration avec Cheerz, une application qui propose l’impression de photos via mobile. Créée il y a 5 ans, elle compte aujourd’hui 820 000 clients et totalise 40 à 45% de ses ventes à l’international : « Nous avons démarré avec DHL il u a un an et demi. Non seulement, leur solution est reconnue à travers l’Europe mais elle nous permet également de livrer nos clients en J+1 dans toute l’Europe pour toute commande passée avant 13h depuis notre site en région parisienne », note Aurélien de Meaux son CEO et co-fondateur. Une belle vitrine pour DHL Express France qui, pour accompagner les start-up, a monté une offre dédiée et noué un partenariat avec une solution internet dédiée à la création de sites web-marchands. Les commerçants disposent ainsi d’une solution clé en main intégrant le site web et les services logistiques associés. Loin de considérer être parvenu à proposer un modèle complètement abouti sur cette question du e-commerce international, le groupe entend continuer à poursuivre ses développements pour répondre à la croissance du secteur et s'y positionner comme un acteur de référence.

A_2
BUZZ LOG
“L’internet physique appliqué à la logistique passe notamment par une digitalisation des process et des interfaces numériques homogènes.”
— Stephane Cren, responsable innovation chez GS1 France
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine