Accueil / Actualités / eCommerce / Mondial Relay et Girard-Agediss unis sur une offre de livraison complète

eCommerce

Mondial Relay et Girard-Agediss unis sur une offre de livraison complète

13.10.2017 • 09h24
|
A_1

Mondial Relay | David Bouhier (à g.), Antoine Pottiez (à d.)

C'était l'une des annonces les plus marquantes dans le domaine de la livraison lors du récent salon Paris Retail Week : le partenariat entre Mondial Relay et Girard-Agediss afin de proposer une offre « 360°». Rencontre avec Antoine Pottiez, président de Mondial Relay et David Bouhier, directeur général de Girard-Agediss pour en savoir plus sur cette union et les nouvelles solutions proposées par les deux entreprises.

À l'origine de ce partenariat, il y avait du côté de Mondial Relay un véritable besoin de réorganisation en interne. « Depuis maintenant une dizaine d’années, nous avons une croissance soutenue à deux chiffres. Celle-ci nous a obligé à faire des choix sur la suite que nous allions donner à notre activité », raconte Antoine Pottiez, président de Mondial Relay. Si la livraison en point de retrait restait le principal domaine d'activité de l'entreprise, elle proposait également des services de livraison à domicile des produits lourds et encombrants. Un marché qui représentait près d'une trentaine de millions d’euros de chiffre d’affaires l'année dernière (soit entre 15 et 20 % du chiffre d'affaires total).

 

Le problème, c'est que cette activité s'est heurtée aux mutations opérées par Mondial Relay au sein de ses centres de distribution, tout particulièrement avec le grand plan de mécanisation lancé en janvier 2016. Antoine Pottiez détaille : « Ce projet avait été lancé pour traiter l'augmentation des flux destinés aux points de retrait. Or, la mise en place de nouvelles machines nous a obligé à repenser l’organisation de nos sites car celles-ci prenaient plus de surface. Comme nous ne pouvions pas pousser les murs, nous avons donc dû prendre la place occupée par la distribution du lourd et de l’encombrant à domicile. Ce problème structurel, couplé à notre croissance forte, nous ont contraint à trouver une solution pour sortir l'activité de livraison lourde de notre organisation, afin de nous recentrer uniquement sur les point de retrait, notre cœur de métier. Mais créer un réseau parallèle de toute pièce demandait trop de ressources pour trop peu de résultats ».

 

Partenaire particuliers (et professionnels)

C'est donc vers un partenariat que Mondial Relay s'est tourné avec le prestataire Girard-Agediss, qui s'est rapidement transformé en acquisition. Fondée il y a 50 ans et ayant un chiffre d'affaires de plus de 71 millions d'euros, cette entreprise de transport spécialisée dans la livraison de l'encombrant a été rachetée en juin 2016 par le groupe Hermes, dont Mondial Relay était déjà une filiale. Le rapprochement des deux entreprises s'est alors enclenché progressivement avant d'être finalement dévoilé en septembre 2017 lors du salon Paris Retail Week. Pour David Bouhier, directeur général de Girard-Agediss, cette collaboration se résume en une expression :  « L’union fait la force ! » Il raconte : « La réunion des prestations de Mondial Relay et Girard-Agediss sous une seule et même marque permet d’avoir une gamme complète, unique sur le marché, qui couvre tous les besoins à valeur ajoutée des donneurs d’ordres de l’e-commerce, du prêt-à-porter jusqu’au gros électroménager ». Antoine Pottiez ajoute : « L’idée, c’est de faire de nos deux sociétés des champions sur leurs activités respectives. Ce partage des taches va nous permettre de nous spécialiser et de doubler notre activité dans les cinq années à venir ».

 

Dans le détail, cette nouvelle offre se décline en trois grands pans. Tout d'abord la classique livraison en point de retrait, gérée par Mondial Relay. Ensuite, une offre de livraison de produits encombrants à domicile pour les particuliers nommée Mondial Relay Home, entièrement gérée par Girard-Agediss avec ses propres flux logistiques. « Pour être plus lisibles sur le marché, nous avons partagé le nom Mondial Relay qui avait une plus grande notoriété. Girard-Agediss garde un statut juridique distinct mais utilise une marque commerciale chapeau » explique Antoine Pottiez. Un choix stratégique pour David Bouhier : « Les avantages étaient clairs pour nous, puisque nous pouvions ainsi bénéficier d’une visibilité beaucoup plus forte tout en restant une entité indépendante ». Enfin, dernier pillier de cette offre « 360°», Girard-Agediss Pro, spécialement destinée au BtoB. Celle-ci « couvre la livraison lourde dans le monde des professionnels mais propose également des services d’installation et de montage, que ce soit dans l’univers de la cuisine ou des bureaux », résume David Bouhier.

 

Transfert et croissance

Entamée depuis plusieurs mois, la passation de clients entre les deux entreprises touche à sa fin et Mondial Relay clôturera bientôt son activité de livraison à domicile. Un processus qui a apporté de nombreux changements chez Girard-Agediss. « Ce partenariat a modifié la taille de notre entreprise : nous avons été amené à accueillir les flux opérés à domicile dans l’univers Mondial Relay, ce qui a fait grandement évoluer notre réseau. Nous sommes passé de 40 à 53 agences sur le territoire national et nous avons ouvert de nouveaux sites logistiques au début de l'année 2017 en propre et en partenaires. De plus, nous accompagnons cet élargissement par le recrutement d’une centaine de collaborateurs d’ici 2018. Les métiers ciblés concernent le service client, l’encadrement au niveau commercial ainsi que des agents de quais et des chauffeurs-livreurs. Nous allons maintenant capitaliser sur tous ces investissements. Nous envisageons l’avenir avec beaucoup de sérénité », détaille David Bouhier. « Girard-Agediss était déjà leader sur ce marché. Son organisation agile a su accompagner la croissance rapide apportée par notre activité. C’est une nouvelle histoire qui s’écrit maintenant pour nos clients », estime Antoine Pottiez.

 

Du côté de Mondial Relay, les projets de mécanisation des sites de l'entreprise continuent à un rythme soutenu. « Nous avons en ce moment trois à quatre bâtiments sortant de terre par an pour répondre à nos besoins. L’idée est donc de poursuivre la mise en place d’un réseau d’une vingtaine de sites de 5 000 ou 6 000 m², tous mécanisés », selon Antoine Pottiez. « Aujourd'hui encore, la priorité des clients, qu’ils soient consommateurs ou chargeurs, reste les prix. Il faut donc un modèle pérenne qui permette de faire des opérations de distribution suivant les attentes des consommateurs, mais toujours à un juste prix. Nous devons être différenciants par rapport à nos concurrents directs que sont les postes ». Et cette vision semble être payante pour l'entreprise qui a enregistré l'année dernière un chiffre d'affaires de 180 millions d'euros. « Nous sommes certes sur un marché en plein développement avec l’e-commerce, mais nous constatons que notre croissance dépasse même celle de la vente en ligne », conclut avec un sourire Antoine Pottiez.

BUZZ LOG
“Les solutions informatisées sont sécurisées, standardisées, sous protocole et donc pas totalement dans l’esprit des solutions digitales.”
— Philippe-Pierre Dornier, président de Datapp
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine