Accueil / Actualités / Éditeurs / Interlog dévoile la nouvelle version de son logiciel OCS

Éditeurs

Interlog dévoile la nouvelle version de son logiciel OCS

13.11.2017 • 15h13
|
A_1

Voxlog | Claude Sourti (Interlog Solutions)

Dédié à la gestion partagée des approvisionnements (GPA), le logiciel OCS d’Interlog Solutions a été totalement repensé et refondu afin de mieux répondre aux besoins des logisticiens d’aujourd’hui et de demain. Une nouvelle version dévoilée le 10 novembre 2017 avant une commercialisation dès le début de l’année prochaine.

C’est devant une assemblée de clients et de prospects qu’Interlog Solutions (entreprise d'Interlog Group) a présenté la nouvelle version de son logiciel OCS pour la GPA le 10 novembre dernier à Paris. Le fruit d’une année de travail ayant pour objectif la modernisation complète d'une application qui commençait à accuser le poids des années, comme l’admet volontiers Claude Sourti, Product Manager et responsable du projet : « Le logiciel a été lancé il y a vingt ans maintenant, et avait encore les traits de son époque de création. C’était une application Windows très austère, basée sur des technologies assez lentes et qui ne pouvait plus répondre aux attentes de nos clients. Quand la solution OCS a été rachetée par le groupe Interlog en mars 2016, nous nous sommes donc interrogés : fallait-il faire évoluer le logiciel pour qu’il migre vers de nouvelles technologies, ou bien tout réécrire pour repartir de zéro ? » C’est finalement la seconde option a été choisie par Interlog Solutions, portée par l’expertise de ses équipes de développement. « Chez Interlog, toutes les applications sont basées sur le même socle technique. Nous avions donc déjà les compétences nécessaires et une architecture sur laquelle construire le nouvel OCS ».

 

De nombreuses améliorations

Au rayon des nouveautés, la modernisation de la solution, via une meilleure ergonomie grâce à un design plus moderne et facile à prendre en main, mais également par le passage de l’application en Saas (Software as a Service). « C’est une nouveauté pour nous, explique Claude Sourti. Nous faisions déjà un peu de Saas sur la version précédente d'OCS, mais de manière détournée grâce aux technologies de bureau virtuel déporté Windows. Aujourd’hui, notre offre pourra être accessible directement en ligne et sera hébergée chez Interlog. Le Saas est très demandé aujourd’hui dans les entreprises qui font de la mutualisation ou chez nos clients industriels ayant de nombreux points d’accès ». Une demande qui s’explique par la grande évolution logistique de ces dernières années : l’augmentation très forte des volumes. « Nous avons des clients qui ont débuté sur OCS il y a vingt ans, avec à peine une centaine de produits. Aujourd’hui, certains groupes ont des stocks très larges et détaillés, composés de milliers de produits qui ralentissaient le traitement sur l'ancienne version. Grâce à des architectures modernes basées sur le web, nous offrons donc une amélioration très forte des performances ».

 

Côté métier, de nombreux points ont été revus et corrigés grâce à des retours clients organisés régulièrement par l'entreprise. « La force d’OCS, c’est d’être une application utilisateur qui recueille et répond aux besoins métiers », résume Claude Sourti. Des améliorations qui touchent l’automatisation des traitements (« Nous avons ajouté de la visibilité avec des systèmes de notifications pour mieux suivre les process »), le reporting (« Le mode Saas nous permet d’offrir des solutions de business intelligence et d’avoir une traçabilité complète des actions effectuées sur l’application »), ainsi que sur la problématique de la promotion (« Nous avons beaucoup travaillé sur le sujet pour offrir une gestion plus fine des opérations et alléger le processus »).

 

Un déploiement imminent

La nouvelle version d’OCS sera lancée au milieu du mois de janvier 2018, à l’issue d’une phase de test chez un premier partenaire dès le début du mois de décembre. « Nous allons commencer par les clients qui sont hébergés chez nous, puis traiterons ensuite les autres entreprises dans le courant de l’année. À terme, nous souhaitons que tous les clients qui utilisent OCS passent facilement vers notre nouvelle version dans le courant de l’année prochaine. Nous nous chargerons de la migration de toutes les données et préférences d’une version à l’autre. Nous mettrons également en place de la formation pour aider les gestionnaires à prendre en main l’outil », assure Claude Sourti. Un apprentissage du logiciel qui passera également par des aides vidéos intégrées à l’application, « plus agréables à consulter que notre manuel de 450 pages », plaisante-il. Quant à la précédente version, sortie en 2013, elle sera supportée jusqu’en 2018. Le nouvel OCS sera disponible en trois versions : Starter, pour des entreprises souhaitant démarrer en GPA, Enterprise, plus complète en terme de fonctionnalités et destinée à des volumétries importantes, ainsi qu'une version réservée aux entreprises qui font du pooling.

 

Le travail n’est cependant pas fini pour Interlog Solutions. Se nourrissant de ses retours d'expérience, l'entreprise souhaite également poursuivre l’amélioration de sa solution au cours de l’année 2018. « Nous organisons annuellement un club utilisateur au mois de mai. L’an passé, il nous avait servi de premier contact entre le logiciel en développement et les clients. Cet année, il permettra de faire les premiers bilans terrain et de réfléchir à de nouvelles fonctionnalités », détaille Claude Sourti. Parmi ces dernières, des modules autour du cross-dock, du calcul de remplissage des camions ou de la saisonnalité sont en chantier.

BUZZ LOG
“L’impression 3D amorce une nouvelle révolution industrielle qui impacte directement les process, la supply chain et les mentalités.”
— Vincent Rey, consultant chef de projet impression 3D chez Scalian
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine