Accueil / Rencontres / Interview / Trois questions à Frédéric Zielinski, directeur du développement France et international chez Savoye

INTERVIEW

Trois questions à Frédéric Zielinski, directeur du développement France et international chez Savoye

26.03.2018 • 10h00
|
par Emilien VILLEROY
A_1

Savoye

Notre but maintenant : continuer à faire grandir l’entreprise et l’accompagner au delà des frontières françaises.
Si sa nomination a été officialisée il y a quelques semaines, Frédéric Zielinski a rejoint les équipes de Savoye depuis maintenant près de six mois au poste de directeur du développement France et international. Rencontre avec ce nouveau venu à l’occasion du salon SITL 2018.

Pourquoi avoir fait le choix de rejoindre Savoye ?

Pour plusieurs raisons : la qualité des produits développés par l’entreprise, le fait qu’elle soit restée à taille humaine, lui permettant d’offrir beaucoup d’agilité, avec des processus de décision très courts. Mais aussi pour les grandes opportunités que Savoye propose. Aujourd’hui, nous sommes en pleine croissance. L’année dernière, nous avons augmenté de 10 % notre chiffre d’affaires. Nous avons traité des projets allant sur des montants de plus de cinq millions d’euros, plus complexes et plus intégrés. Nous avons fait nos preuves et nous n’avons plus à rougir face à d’autres acteurs du secteur. Que ce soit les équipes de réalisation, de production ou commerciales, nous sommes très sollicités face à des demandes très nombreuses du marché. Cette année, nous allons devoir recruter plus d’une cinquantaine de personnes supplémentaires. Notre but maintenant, c’est de continuer à faire grandir l’entreprise et de l’accompagner au delà des frontières françaises.

 

Quels sont vos projets en ce qui concerne l’international ?

Nous allons tout d’abord renfoncer notre présence au Benelux, qui est une zone prioritaire pour Savoye. Mais nous voulons aussi continuer à développer notre activité en Russie ainsi qu’en Angleterre, tout en allant également à la conquête d’autres marchés, tels que les États-Unis ou l’Asie du Sud-Est. Ce qui ne nous empêchera pas de consolider notre présence en France en 2018. Aujourd’hui, les projets internationaux représentent 35 à 40 % du chiffre d’affaires de Savoye. L’objectif, c’est de dépasser les 50 %. Le marché mondial est très dynamique en ce moment, c’est à nous de saisir cette opportunité.

 

La recherche est également un axe que Savoye souhaite développer ?

Totalement. Avec le système Goods-to-Person Intelis PTS, nous avons déjà la solution adaptée à la logistique d’aujourd’hui. Notre objectif maintenant, c’est de développer les solutions de demain, et celles-ci passent par la robotique. Nous travaillons actuellement sur les sujets de la palettisation et du picking automatiques. Nos équipes de R&D travaillent sur ces sujets en interne ainsi qu’avec des partenariats externes. Ce sont des technologies qui seront matures dans moins de cinq ans maintenant et nous voulons être au rendez-vous.

BUZZ LOG
“Avec la logistique urbaine, les marges sont peu élevées et le moindre obstacle peut stopper net certains projets. Il faut absolument mettre en place les bonnes conditions pour rendre l’innovation rentable et attractive.”
— Élise Baktin, chargée de programmes d’expérimentations à l'Urban Lab de Paris & Co.
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine