Accueil / Actualités / International / Cdiscount s'aventure en Europe avec Chronopost

International

Cdiscount s'aventure en Europe avec Chronopost

03.07.2018 • 12h35
|
A_1

Voxlog | Site de Cdiscount à Cestas (33)

La plateforme e-commerce déploie, depuis le 3 juillet 2018, son offre vers quatre pays européens, aux côtés de Chronopost.

Partenariats avec des start-up, livraison express... Cdiscount multiplie les annonces et les innovations depuis le début de l'année afin de porter sa croissance. Un dynamisme que la plateforme de e-commerce veut désormais développer en dehors de l'Hexagone. Depuis le 3 juillet, le site propose en effet la vente et la livraison de ses produits, depuis ses entrepôts français, à destination de la Belgique, de l'Italie, de l'Allemagne ainsi que de l'Espagne. Les produis de moins de 30 kg sont déjà disponibles, avant l'intégration du vin durant l'été et des produits lourds à l'automne. À la rentrée, les produits de la marketplace Cdiscount pourront également bénéficier de ces services.

 

En partenariat avec Chronopost, Cdiscount peut désormais proposer la livraison en 48 heures en Belgique et en Espagne, et en 72 heures pour l'Italie et l'Allemagne, aussi bien en livraison à domicile que dans les nombreux points de retrait que Cdiscount compte ouvrir à partir de la mi-juillet (700 en Belgique, 1 500 en Espagne, 14 500 en Allemagne). Une implémentation européenne qui passera également par la distribution des produits Cdiscount chez des partenaires e-commerce locaux tels que Real en Allemagne, e-price en Italie, ou encore Pixmania pour l'Italie et la Belgique.

« Cdiscount est fier de déployer son offre à l’échelle internationale afin de permettre à toujours plus d’Européens de bénéficier des meilleurs produits au meilleur prix. Nous sommes convaincus de la nécessité de développer une véritable offre européenne en matière d’e-commerce et sommes très heureux d’en être à l’initiative », estime Emmanuel Grenier, PDG de Cdiscount.

BUZZ LOG
“L’enjeu consiste maintenant à fidéliser les clients non plus sur un canal de distribution mais sur une marque. Ce qui importe désormais n’est pas où va se faire la vente mais surtout qu’elle n’échappe pas à la marque, qu’elle n’aille pas sur un canal qui ne soit pas le sien.”
— Sophie Conte, directrice du développement chez Rhenus Logistics France.
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine