Accueil / Actualités / Mobilités / France Boissons réduit son impact carbone en rejoignant EVE

Mobilités

France Boissons réduit son impact carbone en rejoignant EVE

01.07.2021 • 12h10
|
A_1

France Boissons

En rejoignant le programme EVE et en menant diverses actions concrètes, le spécialiste de la distribution France Boissons espère diminuer la pollution provoquée par ses activités de transport.

Le distributeur de boissons France Boissons s'engage dans le programme EVE (Engagements Volontaires pour l’Environnement - Transport et Logistique) dans le but de réduire ses émissions de gaz à effet de serre. Cet engagement se traduit par une implication de l'entreprise dans les dispositifs Objectif CO2 pour sa flotte opérée en propre et Fret21 pour ses achats de transport. « Le programme EVE va nous permettre d’agir et d’améliorer durablement notre impact carbone en bénéficiant d’outils opérationnels pour évaluer nos émissions, d’une méthodologie éprouvée pour piloter nos actions mais également d’un accompagnement individualisé. Fret21 répond à nos besoins au titre de chargeur et nous pouvons également nous appuyer sur Objectif CO2 en tant que transporteur pour compte propre », explique Jean-François Agenor, directeur transport de France Boissons. L'entreprise livre 50 000 clients (soit un établissement Café-Hôtel-Restaurant sur quatre d'après ses chiffres), à partir de 72 centres de distribution implantés sur tout le territoire national, et à l'aide de 700 camions. Sur 2020-2022, France Boissons prévoit une réduction de 5 % de ses émissions carbonées en tant que chargeur et 11 % pour sa flotte de distribution.


Des actions concrètes

Pour parvenir à ses objectifs écologiques, France Boissons a dévoilé un plan tournant autour de trois axes que sont l’optimisation du taux de chargement des camions (emploi de remorques à doubles étages), l’augmentation de la part de transporteurs engagés dans la charte Objectif CO2, et la réduction de la distance parcourue par les transporteurs. Le distributeur de boissons a aussi des initiatives en cours qui contribuent à ces objectifs : exploiter une flotte de camions 100 % Euro 6 et Euro 5 à la fin de l'année, utiliser des camions électriques (deux actuellement, huit à fin 2021), convertir le maximum de véhicules au biodiesel à partir de 2022 et former tous les chauffeurs-livreurs à l’éco-conduite.

 

SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine