Accueil / Actualités / Immobilier / JLL analyse le marché de l’immobilier logistique au 3ème trimestre

Immobilier

JLL analyse le marché de l’immobilier logistique au 3ème trimestre

13.10.2021 • 10h49
|
A_1

JLL | Olivier Durif, directeur France de JLL

Lors du troisième trimestre 2021, JLL a observé une hausse de 29 % de l'activité sur le marché français de l’immobilier logistique de plus de 10 000 m². Globalement, la société juge le marché « en bonne forme ».

JLL, société de conseil en immobilier d'entreprise, estime que le marché français de l’immobilier logistique de plus de 10 000 m² totalise 2 468 000 m² de surfaces commercialisées au troisième trimestre 2021, soit une hausse de 29 % par rapport à l'année dernière. Par rapport à la moyenne décennale, cette hausse est de 25 % avec 1 960 000 m² commercialisés. Représentant 51 % des signatures et 61 % des surfaces, les chargeurs se sont révélés être les plus actifs.


Sur le premier semestre 2021, les marchés composant la dorsale Paris-Lyon-Marseille regroupent 54 % de la demande placée nationale. À la suite des quatre marchés composant la dorsale, la région Centre-Val-de-Loire se distingue comme étant le 5ème marché en France.


Un nombre de transactions en hausse

JLL a constaté 92 transactions actées depuis début 2021, un chiffre supérieur de 15 % par rapport à l'année dernière et à la moyenne décennale, ce qui témoigne d'un marché en bonne forme d'après l'expert en immobilier. « Certains secteurs d’activité ont vu leurs besoins en surfaces logistiques s’accroître. La santé et le commerce en ligne en sont le parfait exemple, le dernier cité est d’ailleurs à l’origine de la plus grande signature enregistrée cette année avec la prise à bail de 110 000 m² par La Redoute sur le parc e-Valley à Haynecourt (59) », observe Olivier Durif, directeur France de JLL (Transaction SCLS).


Les entrepôts de 10 000 m² à 20 000 m² comptent 55 réalisations, un bon chiffre ; ceux de 20 000 à 40 000 m² enregistrent un nombre de transactions inférieur de 9 % au niveau moyen sur 10 ans ; et les entrepôts supérieurs à 40 000 m² (XXL) retrouvent leur dynamisme avec 8 signatures sur 16 finalisées au troisième trimestre.

 

 

 

SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine